Affaire Penelope Fillon : François Fillon pris en flagrant délit de mensonge

FILLON GATE - Le candidat de la droite dénonce désormais une "machination" et accuse François Hollande d'être à la manœuvre. La justice s'intéresse à plusieurs dossiers le concernant, mais impliquant aussi Penelope Fillon, son épouse.

L'affaire "Penelope Fillon" continue. Le candidat à la présidentielle a été mis en examen le 14 mars, sa femme sera entendue dans quelques jours par les juges d'instruction. Les dernières infos en direct.

20:55

Les coordinateurs de la campagne de François Hollande demandent une enquête. Alors que François Fillon continue d'attaquer François Hollande, de leur côté, les coordinateurs de sa campagne, Bruno Retailleau et Christian Jacob, ont demandé "solennellement à la justice de mener une enquête, car le doute ne peut pas subsister sur des accusations aussi graves touchant le sommet de l'État et même le Président de la République". Mais l'un des auteurs du livre, Didier Hassoux, a démenti les propos de M. Fillon et dénoncé une instrumentalisation de son livre par un homme "aux abois" qui "essaie de faire un coup". Cette affaire qui touche une nouvelle fois François Fillon, risque de faire encore beaucoup parler d'elle.

19:53

François Fillon en meeting à Biarritz continue ses accusations. Au lendemain des accusations portées par Fillon contre Hollande, le candidat de la droite et du centre est en meeting à Biarritz. Et il en a remis une couche. Concernant l'affaire Fillon, le candidat à l'élection présidentielle poursuit dans la théorie du complot. Il dénonce "les manigances politiques" de "Hollande, Macron, le PS". En ciblant et en attaquant François Hollande n'a pas hésité à dire : "La seule façon de sauver la gauche c'est de tuer Fillon.On veut faire tomber ma tête".

18:08

Robert Bourgi confirme que François Fillon a rendu les costumes qu'il lui avait offerts. L'avocat était sur RTL aujourd'hui et à la question "Pouvez-vous confirmer que M.Fillon vous a bien restitué les costumes ?", il a simplement déclaré : "Je réponds à votre question par l'affirmative". Cela confirme les propos du candidat LR sur France 2 hier : "Cette affaire a choqué beaucoup de Français, j’ai mesuré cette erreur et [j'ai] rendu [les costumes]".

17:43

Philippe Poutou dénonce "l'arrogance" et "le mépris social" de François Fillon. Le candidat de NPA, interrogé par LCI sur les propos de François Fillon d'hier, n'est pas tendre avec le candidat LR. Il dénonce "l'enlisement dans les affaires" et affirme que "ça montre bien les moeurs des politiques : menteur, tricheur, voleur". Sur la défense de François Fillon, il déplore que le candidat LR "ment jusqu'au bout", signe d'une "arrogance" et d'un "mépris social".

François Fillon persévère contre François Hollande

17:13

Interrogé par le journaliste Michel Urvoy pour Ouest-France, le candidat de la droite fait face à la polémique suscitée par ses accusations. "J’ai simplement dit qu’il y a un livre qui sort, dont j’ai découvert le contenu ces derniers jours. Il décrit un mécanisme incroyable d’intervention du pouvoir dans les affaires judiciaires. J’ai simplement dit que ce livre fait des révélations qui, si elles s’avèrent exactes, sont un scandale d’État. Il dit que les écoutes remontent directement à l’Elysée, que le président de la République a connaissance de toutes les procédures, etc. Je ne sais pas si c’est vrai ! Donc, il doit y avoir une enquête".

Marc Joulaud mis en examen par les juges du pôle financier

17:02

Selon les informations de l'AFP, qui cite une source proche du dossier, le suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, qui a employé Penelope Fillon comme assistante parlementaire - en la rémunérant parfois d'un salaire plus élevé que sa propre indemnité d'élu - est donc lui aussi mis en examen dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs visant Penelope Fillon. Celle-ci devrait être mise en examen également en début de semaine prochaine. Rappelons que ce statut juridique s'applique à une personne contre laquelle il existe "des indices graves ou concordants prouvant son implication dans les faits instruits".

16:24

Eurosport et Eric Cantona surfent sur la polémique. L'ancienne star de Manchester United a pris l'habitude de réaliser quelques petits éditos très scénarisés et mis en scène. Aujourd'hui, Eric Cantona a décidé de parler politique, en rappelant qu'un jour, François Fillon avait suggéré l'idée d'annuler un matche de football "si des gens manquaient de respect à l'hymne national"...

15:43

Yannick Jadot considère que François Fillon "n'est pas fait pour être président". Pour étayer son propos l'ancien candidat EELV, qui a rallié Benoît Hamon, prend appui sur les propos controversés du candidat de la droite sur Pierre Bérégovoy et son suicide. "Soit il y a réellement pensé et à ce moment-là, désolé, il n’est pas fait pour être président de la République pendant cinq ans. Parce qu’il y a plein de gens qui souffrent terriblement dans la vie" a lâché Jannick Jadot, invité du Talk du Figaro. Et d'ajouter : "Que François Fillon, qui reconnaît toutes les turpitudes qu’il a lui-même organisées, pratiquées, dise 'moi je suis dans la situation d’être tellement malheureux que j’y ai réfléchi', c’est pas sérieux. Ça affaiblit son autorité, sa présidentialité".

14:24

Le neveu de Pierre Bérégovoy a trouvé François Fillon "écoeurant". Sur le plateau de France 2, François Fillon avait hier dit souvent penser à Pierre Bérégovoy en parlant des affaires le concernant. L'ancien Premier ministre socialiste s'était donné la mort le 1er mai 1993, suite à la polémique suscitée à l'époque par l'obtention d'un prêt par complaisance. Pour Jean-Michel Bérégovoy, "c'est scandaleux, tout simplement". Et d'ajouter : "De grâce, pas de parallèles qui sont vraiment malvenus, blessants. Pierre Bérégovoy est quelqu'un qui venait du peuple. François Fillon est un type qui confond ses intérêts particuliers avec les intérêts de la France".

François Hollande charge durement François Fillon

11:23

Au micro du journaliste jacques Vendroux, sur France Bleu, le chef de l'Etat a employé un ton grave : "Tout est clair ici, et ce qui n'est pas clair c'est ce que François Fillon doit justifier auprès de la justice. Je ne veux pas rentrer dans le débat électoral, je ne suis pas candidat. Mais, il y a une dignité, une responsabilité à respecter. Je pense que Monsieur Fillon est au-delà, ou bien en deça désormais. [...] Il n'y a pas de cabinet noir. Il y a un cabinet, heureusement, qui travaille, mais nous n'avons pas à nous mêler des affaires et ma position a toujours été l'indépendance de la justice, le respect de la présomption d'innocence, de ne jamais interférer. Et c'est très différent de mes prédécesseurs".

François Fillon a menti sur le plateau de France 2

09:05

Sur quoi s'appuient les graves accusations portées par François Fillon, dénonçant l'existence d'un cabinet noir activé par François Hollande, à la manoeuvre selon lui pour son "assassinat politique" ? Le candidat de la droite s'est clairement appuyé sur le livre écrit par deux journalistes du Canard Enchaîné, mais ces derniers démentent la version donnée par le candidat de la droite. Didier Hassoux, interrogé par France Info, a jugé utile de préciser le contenu du livre : "Je vais vous lire le haut de la page 24 : ''Le retour aux affaires des chiraquiens nourrit bien évidemment le soupçon sarkozyste de l’existence d''un cabinet noir. Il n’est pas possible d’en apporter la preuve formelle comme il n’est pas possible de prouver le contraire'". Et d'ajouter : "La seule personne qui croit qu’il y a un cabinet noir à l’Elysée c’est François Fillon. [...] Nicolas Sarkozy avait mis en place une police politique [...] alors que François Hollande a simplement instrumentalisé la police à des fins politiques, mais comme tous les présidents de la Ve République, c’est une maladie française". Hier soir, durant l'Emission politique, un journaliste a demandé à François Fillon s'il avait bien lu le livre en question. François Fillon a répondu : "J'ai lu le PDF, comme on dit". Un mensonge, puisqu'il n'existe pas de version PDF de l'ouvrage, qui n'est d'ailleurs pas encore sorti, assure aussi France Info.

François Fillon accuse François Hollande

23/03/17 -  21:34

François Fillon a mis en cause François Hollande. Il s'est appuyé pour cela sur Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d'un quinquennat (éd. Robert Laffont). Un livre d'enquête des journalistes d'investigation au Canard enchaîné Didier Hassoux et Christophe Labbé qui décrit un vaste système de surveillance de ses adversaires mis en place par François Hollande, selon Les Inrocks. "Un livre sort ces jours-ci, écrit par des journalistes sur le ministère de l'Intérieur. Il explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau. Je demande à ce qu'une "enquête soit ouverte sur les allégations présentes dans ce livre." "Un chef de l'État n'est jamais allé aussi loin dans l'illégalité."

Pénélope Fillon a reçu une nouvelle convocation en vue de sa mise en examen

23/03/17 -  12:08

Ce jeudi 23 mars, les juges d'instruction ont signifié à la femme de François Fillon qu'elle serait entendue sur les soupçons d'"escroquerie aggravée" et "faux et usage de faux". Les juges avaient déjà décidé de convoquer Penelope Fillon en vue de sa mise en examen, pour l'ensemble de l'affaire, et fixé le rendez-vous au 28 mars. Comme pour son époux, son avocat pourrait demander à décaler cette date afin d’éviter le rassemblement des journalistes.

La déclaration de patrimoine de François Fillon interpelle

22/03/17 -  22:24

La déclaration de patrimoine du candidat de la droite et du centre peut surprendre. Elle diffère beaucoup de la précédente, faite le 12 décembre dernier, en tant que député. En l'espace de trois mois, la société de conseil de François Fillon, 2F Conseil, a vu sa valeur vénale augmenter de plus de 86 000 euros. Estimée à 11 518 euros fin 2016, elle l'est désormais à 97.888 euros. Deux nouveaux prêts sont également apparus : l'un, de 50.000 euros, effectués "entre particuliers" pour faire des travaux. Et l'autre, de 30 000 euros, pour "paiement de dettes fiscales". Celui-ci a été fait par sa fille, Marie, a indiqué l'entourage du candidat à l'AFP, "pour lui permettre de payer le solde de ses impôts en fin d'année 2016".

Penelope Fillon, via son avocat, conteste avoir transmis de faux éléments

22/03/17 -  13:28

"Tous les documents sont strictement authentiques" a réagi le conseil en droit de Mme Fillon, qui "dément avec la plus grande fermeté" les informations du Canard Enchaîné. Rappelons que les suspicions de "faux et usage de faux" et d'"escroquerie aggravée" ont été révélées par Le Monde hier soir, suite à l'élargissement de l'enquête souhaitée par le parquet national financier sur ce nouveau volet de l'affaire.

L’enquête sur les emplois présumés fictifs élargie à des faits d'"escroquerie aggravée"

22/03/17 -  09:50

Le point sur les nouveaux soupçons de la justice : les enquêteurs ont saisi à l’Assemblée nationale des documents laissant penser que François et Penelope Fillon ont pu produire des faux pour justifier les salaires de Penelope Fillon. Selon les informations du Monde, le parquet national financier (PNF) a délivré, jeudi 16 mars, un réquisitoire supplétif pour "escroquerie aggravée, faux et usage de faux" aux juges d’instruction en charge de l’enquête sur les époux Fillon. En clair, cela signifie que les magistrats suspectent clairement François Fillon d'avoir fabriqué de faux éléments a posteriori, pour tromper les enquêteurs. Ces dernier s'interrogent sur des feuilles, signées par Penelope Fillon, qui comportent différents calculs d'heures travaillées. L'avocat de François Fillon, Antonin Lévy, n'a pas souhaité donné suites aux questions du Monde. Seul le conseil en droit de Penelope Fillon, Pierre Cornut-Gentille s'est "indigné" de "fuites dans la presse" de ces informations.

François Fillon payé 50 000 dollars pour présenter Poutine à Fouad Makhzoumi, selon Le Canard Enchaîné

21/03/17 -  18:25

Selon Le Canard Enchaîné de mercredi 21 mars, François Fillon a été payé 50 000 dollars pour jouer l'entremetteur entre le fondateur de Future Pipe Industries, le PDG de Total, et le président russe, il y a deux ans. Les liens entre le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi et François Fillon avaient été révélés par Mediapart la semaine dernière, mettant en avant la proximité du premier avec l'Arabie Saoudite. L'homme d'affaires a signé un contrat préparé par 2F Conseil, la société de François Fillon, que l'hebdomadaire a pu consulter. Le document indique clairement que la rencontre prévoyait une rémunération de 50 000 dollars - payables en deux temps-, ainsi que des intéressements aux bénéfices de la société FPI, détenue par Fouad Makhzoumi. Cette société assure ne pas avoir versé le moindre euros d'intéressement à François Fillon, précise toutefois le Canard.
Toujours selon l'hebdomadaire, une première rencontre a eu lieu en juin 2015, à Saint-Petersbourg, au forum économique international. "Simple avant goût d'une plus longue rencontre, qui aura lieu, cette fois, à Paris", ajoute le palmipède. Rappelons que lors de sa conférence de presse début février, dans laquelle François Fillon voulait se montrer totalement "transparent" sur ses activités, le candidat de la droite n'avait pas évoqué Fouad Makhzoumi comme client. Il a par ailleurs toujours nié avoir travaillé pour la Russie ou pour "un organisme russe". C'est juste. Reste que François semble s'être enrichi grâce à son carnet d'adresse et à sa "proximité" avec Vladimir Poutine.

Résumé de l'affaire Penelope Fillon

  • Mercredi 25 janvier 2017 : l'emploi fictif d'attachée parlementaire. Le Canard Enchaîné écrit que Penelope Fillon aurait bénéficié durant 8 ans d'un "emploi fictif" d'attachée parlementaire auprès de son mari puis de son suppléant, Marc Joulaud. Un poste qui lui aurait permis d'amasser au total 500 000 euros, de l'argent issu de fonds publics donc, puisé sur l'enveloppe réservée aux députés pour rémunérer les assistants parlementaires. La femme de François Fillon aurait touché jusqu'à 7900 euros mensuels.
  • Un autre emploi suspect à la Revue des Deux Mondes. Ce ne sont pas les seules révélations du Canard Enchaîné. D'après le célèbre palmipède, Penelope Fillon a également été salariée de la Revue des deux mondes entre mai 2012 et décembre 2013. Une publication détenue par un ami de François Fillon, le patron Marc Ladreit de Lacharrière. Elle aurait reçu environ 5000 euros bruts par mois pour ce poste.
  • Une enquête ouverte. Le parquet national financier (PNF) ouvre immédiatement une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits, concernant les activités d'attachée parlementaire de Penelope Fillon.
  • Lundi 30 janvier 2017 : audition du couple Fillon. François et Pénélope Fillon sont entendus séparément par les enquêteurs de l’Office de lutte contre la corruption et les infractions financières. Les auditions ont duré près de 5 heures. Les équipes de François Fillon publient ensuite un communiqué indiquant que le couple a "apporté des éléments utiles à la manifestation de la vérité afin d'établir le travail réalisé par Mme Fillon".
  • Mardi 31 janvier 2017 : perquisition à l'Assemblée nationale. Une perquisition est diligentée par le parquet national financier (PNF) et menée par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales au Palais Bourbon. L'enquête établit que Penelope Fillon ne disposait ni de badge d'accès ni de messagerie électronique spécifique lorsqu'elle était assistante parlementaire.
  • Mercredi 1er février 2017 : la note s'alourdit. Le Canard Enchaîné révèle que Penelope Fillon aurait touché bien plus que ce calculé initialement. La femme de François Fillon aurait en effet été rémunérée 831 440 euros brut comme assistante parlementaire lors d'une période plus longue.
  • Deux enfants de François Fillon rémunérés. L'hebdomadaire satirique a également dévoilé que Marie Fillon, fille de François et Penelope Fillon, aurait reçu de 57 084 euros brut au cours des 15 mois où elle a travaillé pour son père en tant qu'assistante parlementaire. Charles Fillon, l'un des fils du candidat, aurait lui touché 26 651 euros brut entre janvier et juin 2007, également comme assistant parlementaire. François Fillon occupait alors le siège de sénateur de la Sarthe et ses enfants étaient encore étudiants.
  • Jeudi 2 février 2017 : l'enquête est élargie aux enfants de François Fillon. Charles et Marion Fillon doivent être rapidement auditionnés par les policiers de l’Office central de la lutte contre la corruption et des infraction financières et fiscales. Une perquisition au Sénat est aussi programmée
  • Une interview de Penelope Fillon en 2007 exhumée. Dans une interview donnée au Sunday Telegraph en 2007, alors que son mari devenait Premier ministre, Penelope Fillon affirme, face caméra, qu'elle n'a "jamais été son assistante, ou quoi que ce soit de ce genre-là" en parlant de François Fillon. Diffusée dans Envoyé Spécial sur France 2, la vidéo relance l'affaire.
  • Vendredi 3 février 2017 : une perquisition a lieu au Sénat. les policiers cherchent notamment à retrouver les badges des assistants parlementaires de François Fillon à l’époque où ce dernier était sénateur de la Sarthe, entre 2005 et 2007, indique le Parisien.
  • Mercredi 8 février 2017 : le Canard Enchaîné fait de nouvelles révélations : l'hebdomadaire a exhumé les contrats faisant mention des indemnités de licenciement de Pénélope Fillon pour un montant total de 45 000 euros, pris en charge par le budget de l'Assemblée nationale. Par ailleurs, le palmipède révèle que la fille de François Fillon, Marie Fillon, cumulait en 2006 son poste d'assistante parlementaire auprès de son père et un stage d'avocate, à temps complet, payé 11 035 euros brut par an.
  • Jeudi 9 février 2017 : Charles et Marie Fillon, les deux enfants du candidat de la droite, ont été interrogés à leur tour pendant sept heures par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption.
  • Jeudi 16 février 2017 : Le Parquet national financier annonce dans un communiqué qu'il va poursuivre les investigations sur les soupçons d'emplois fictifs de l'épouse et des enfants de François Fillon. Le communiqué indique que "de nomberux éléments ne permettent pas [...] de classer l'affaire sans suite".
  • Vendredi 24 février 2017 : Le Parquet national financier ouvre une information judiciaire pour "détournements de fonds publics, abus de biens sociaux et recel, trafic d’influence et manquement aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique". Des juges d'instruction sont chargés d'enquêter sur les soupçons d'emplois fictifs.
  • Mercredi 1er mars 2017 : François Fillon confirme lors d'une conférence de presse qu'il a été convoqué le 15 mars par les juges "en vue d'une mise en examen".
  • Jeudi 2 mars 2017 : Perquisition au domicile du couple Fillon, dans le 7ème arrondissement de Paris, par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales.
  • Mardi 14 mars 2017 : Le Canard Enchaîné révèle que les enfants de François Fillon ont reversé une partie de leur salaire à leurs parents. Marie Fillon aurait exécuté plusieurs virements pour une valeur estimée à 33 000 euros, pour "rembourser" les frais de son mariage avancés par ses parents.harles Fillon aurait versé 30% de son salaire net pour, selon l'avocat de François Fillon, rembourser à son père les loyers et l'argent de poche qu'il lui aurait prêté pendant ses études.
  • Mardi 14 mars 2017 : François Fillon a été mis en examen avec 24 heures d'avance, pour "détournement de fonds publics", "complicité et recel de détournement de fonds publics", "complicité et recel d'abus de biens sociaux" et "manquements aux obligations de déclarations à la Haute autorité de la vie publique". Il justifie la poursuite de sa campagne ainsi : Nous sommes devant une procédure judiciaire qui n’est pas normale. Elle est adossée au calendrier politique. Avec un objectif, m’empêcher d’être candidat à l’élection présidentielle [...] Je considère que ce calendrier exceptionnel me délivre de l’engagement que j’avais pris de ne pas me présenter si j’étais mis en examen".
  • Vendredi 17 mars 2017 : L'enquête de la justice est étendue aux costumes offerts à François Fillon. Les juges d'instruction s'intéressent à un possible "trafic d'influence" pouvant impliquer le candidat de la droite.
  • Lundi 20 mars 2017 : Marc Joulaud, l'autre employeur de Penelope Fillon à l'Assemblée, a reçu une convocation des juges en vue d'une mise en examen.
  • Mardi 21 mars 2017 : Le Canard Enchaîné révèle que François Fillon a été payé 50 000 dollars pour jouer l'entremetteur entre le fondateur de Future Pipe Industries, le PDG de Total, Vladimir Poutine.
  • Mercredi 22 mars 2017 : L’enquête sur les emplois présumés fictifs est élargie à des faits d'"escroquerie aggravée", "faux et usage de faux". La justice soupçonne le couple Fillon d'avoir menti et produit de faux documents pour justifier les salaires de Penelope Fillon. 

Bio express de Penelope Fillon

  • Née en 1956 à Llanover, au Pays de Galles, Penelope Kathryn Clarke rencontre François Fillon, sur les bancs de la Sorbonne, à la fin des années 70. Il sont alors tous deux étudiants en droit. Le mariage civil a lieu six ans plus tard dans la Sarthe, d'où est originaire François Fillon. Il est suivi d'un mariage religieux non loin de Llanover, au Pays-de-Galles. Anecdote : le frère de l'ex-Premier ministre, Pierre Fillon, a également épousé la sœur de Pénélope Fillon.
  • Penelope et François Fillon ont eu cinq enfants : Marie, 34 ans, Charles, 32 ans, sont tous deux avocats. Antoine, 30 ans, évolue dans le monde de la finance, comme Édouard, 26 ans. Arnaud, né bien après ses frères et sœur, est aujourd'hui âgé de 15 ans. Trois petits-enfants ont depuis complété la photo de famille. Pour sa famille, Penelope a rapidement arrêté sa carrière d'avocate. Elle n'a jamais réellement plaidé.
  • Penelope Fillon a toujours privilégié son rôle de mère de famille : "Je fais tout pour qu'ils restent le plus longtemps possible dans leur monde d'enfants", confie-t-elle à Ouest-France. "Je ne veux pas qu'ils soient les 'enfants du ministre ou du maire'. Et je souhaite aussi les protéger des critiques parfois blessantes dans la vie politique est coutumière". 
  • Une femme extrêmement discrète. "Les gens me demandent quel est mon nouveau rôle, mais il n'y en a pas", déclarait-t-elle en 2007, quand son mari prenait ses fonctions de Premier ministre, rappelle LCI. "A la fin de cette semaine, tout disparaîtra et je pourrai continuer comme avant. On ne me reconnaît pas dans les rues et je n'espère pas l'être. J'en serais terrifiée". En septembre 2015, alors que son mari était déjà dans la bataille pour la primaire, elle confiait encore à Paris Match que les sorties mondaines n'étaient pas son "habitat naturel".
  • Peu d'attrait pour la politique. Depuis 2014, Penelope Fillon est conseillère municipale de Solesmes, petit village de la Sarthe de 1200 âmes, où les Fillon sont installés depuis des années. Mais elle a toujours marqué ses distances avec la politique : "Quand j'ai épousé François, il y a trente-cinq ans, je n'imaginais pas être la femme d'un Premier ministre français. Mais, par tempérament, je m'adapte", a-t-elle confié lors du précédent quinquennat. Beaucoup de ses déclarations, niant tout rôle politique auprès de son mari, sont aujourd'hui exhumées.
  • Une intervention dans la primaire. Peu avant le vote pour le premier tour de la primaire de la droite, le mardi 15 novembre dernier, Penelope Fillon s'est adressée à la presse pour défendre le programme de François Fillon. Elle défendait ses mesures destinées à l'égalité entre les hommes et les femmes. "Souvent, la charge de travail des femmes est double du fait du cumul de leur activité professionnelle et de leur statut de mère. D'une certaine manière, elles ont deux emplois. Il est donc indispensable pour aider ces femmes d'accentuer les efforts en matière d'aménagement du travail (mi-temps, travail à distance) et de prise en compte de leur responsabilités familiales", écrivait-elle sur le site de campagne.

Article le plus lu : Un livre embarrassant pour François Hollande : voir les actualités

François Fillon / Présidentielles

Annonces Google