Najat Vallaud-Belkacem : ses mesures à 250 millions pour les profs et l'école

Najat Vallaud-Belkacem : ses mesures à 250 millions pour les profs et l'école La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté, ce jeudi, une série de mesures pour réaffirmer les valeurs de la République à l'école.

La France était inquiète. Inquiète d'apprendre que, dans de nombreux établissements scolaires, la minute de silence en l'honneur des 17 victimes des attentats du 7, 8 et 9 janvier n'avaient pas été respectée. Inquiète de constater que certains élèves louaient même les actes des terroristes, face à des enseignants parfois désarçonnés. Alors l'exécutif se devait de réagir. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education, a dévoilé une batterie de mesures censées réaffirmer les valeurs républicaines à l'école. Ce plan pourrait se décliner en trois axes : 1) promouvoir la laïcité ; 2) inciter à l'engagement citoyen ; 3) combattre les inégalités.

Concrètement, 1 000 enseignants et personnels d'éducation vont être formés sur les questions de la laïcité et déployés dans l'ensemble des établissements. Objectif : aider les profs à aborder avec leurs élèves ces notions. D'ailleurs, les candidats au concours de recrutement des enseignants seront désormais évalués sur leur "capacité à faire partager les valeurs de la République". Un volet formation mais aussi une partie sanction : le ministère de l'Education entend sévir contre les comportements mettant en cause les valeurs républicaines. Chaque dérive sera ainsi systématiquement signalée au directeur ou chef d'établissement, et pourra conduire à des sanctions disciplinaires. Najat Vallaud Belkacem propose également un enseignement moral et civique, ainsi qu'un cours d'éducation aux médias et à l'information. De façon plus symbolique, "une journée de la laïcité" sera célébrée chaque 9 décembre dans tous les établissements.

Le ministère de l'Education souhaite également renforcer la culture de l'engagement. Pour y parvenir, il annonce la création d'une "réserve citoyenne". Il s'agit d'un vivier de bénévoles d'associations, ainsi que de délégués départementaux de l'Education nationale, qui sera sollicité dans les établissements scolaires. Les parents seront également davantage associés à l'école via la création d'un comité départemental d'éducation à la santé et à la citoyenneté. En bref, ces comités doivent être "une instance de réflexion sur les protocoles de communication vis-à-vis des parents d'élèves lors des situations d'urgence."

Autre grand axe développé par Najat Vallaud-Belkacem : la lutte contre les inégalités. Un combat qu'elle entend mener notamment en engageant "un chantier prioritaire pour la maîtrise du français". Une évaluation du niveau des élèves sera  effectuée dès le CE2 et les fonds sociaux seront augmentés de 20 % pour aider au mieux les enfants en situation de pauvreté. La ministre veut également aider les jeunes détenus à poursuivre leurs études et à acquérir des "compétences fondamentales". L'enseignement à domicile sera également davantage contrôlé. Enfin, les chefs d'établissement seront mieux formés à identifier les élèves qui représentent un risque pour eux-mêmes et la vie collective. Avec pour ambition de ne plus les laisser dériver.

En vidéo - Après les attentats de Paris, le ministère de l'Education nationale a engagé une réflexion pour tenter d'inculquer aux jeunes les valeurs de la République.

Article le plus lu - L'hommage de Trump à Aretha Franklin critiqué › Voir les actualités

Annonces Google