Nordahl Lelandais (Maëlys, Noyer) : ses amis choqués, l'enquête se poursuit

AFFAIRE MAELYS - "Monstre", "menteur"... Plusieurs proches de Nordahl Lelandais font état de leur stupéfaction après les aveux de leur ami. A-t-il pu tuer Arthur Noyer ? Un proche est désormais convaincu qu'il a assassiné plusieurs personnes.

L'ESSENTIEL


  • Nordahl Lelandais a avoué être à l'origine de la mort de Maëlys de Araujo, invoquant un "accident". Les experts scientifiques procèdent à de nombreuses analyses pour déterminer les causes réelles de la mort de la fillette.
  • Les parents d'Arthur Noyer ont lancé un appel à l'homme qui est aussi suspecté d'avoir tué leur fils. Les parents de Maëlys leur ont répondu.
  • Nordahl Lelandais a été hospitalisé vendredi, suite à une "crise d'angoisse". La crainte d'une tentative de suicide a été évoquée. Il reste malgré tout à l'hôpital ce lundi soir.
  • Les proches de Nordahl Lelandais font part de leur consternation. Un ami pense que Maëlys n'est pas la première personne qu'il a tuée.

EN DIRECT


23:42 - L'avocat de Nordahl Lelandais prendra la parole mardi matin

FIN DU DIRECT - Comme le rapporte le site Le Zapping du PAF, Me Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'affaire Maëlys, sera l'invité de Jean-Jacques Bourdin mardi 20 février à 8h35 sur RMC. L'occasion peut-être de revenir sur l'hospitalisation ou les aveux de son client. Pour rappel, Nordahl Lelandais a avoué avoir tué Maëlys la semaine dernière, et conduit les enquêteurs à son corps jusqu'ici introuvable. 

23:31 - Pour un ami de Nordahl Lelandais, la thèse de l'accident ne tient pas

RTL a contacté un proche de l'ancien militaire qui a avoué avoir tué la petite Maëlys. "Je suis en colère, je suis dégoûté par rapport à la petite, explique-t-il. Il a pris quelqu'un de fragile, de petit", dit-il, prenant position sur les explications données par Nordahl Lelandais : "Il aurait tué la petite par accident, dans un moment de panique ? Il a quand même pensé à éteindre son portable, c'est qu'il est prévoyant, donc il est organisé, donc il sait ce qu'il fait". Et d'assurer que tous les proches du trentenaire ont l'impression "d'avoir été abusé, d'avoir été naïf et d'avoir été bête".

23:18 - Nordahl Lelandais reste finalement à l'hôpital

L'administration pénitentiaire avait bien donné son accord pour que Nordahl Lelandais rejoigne sa cellule, on apprend via Le Parisien que l'homme qui a avoué avoir tué Maëlys reste dans le service spécialisé de l'UHSA du Vinatier, dans le département du Rhône. Le journal évoque "un événement soudain ou un avis médical", qui a finalement décidé la direction de la prison de maintenir l'ancien militaire à l'hôpital. Selon BFMTV, il aurait fait part aux médecins, une nouvelle fois, "des angoisses" qu'il ressent encore.

22:42 - Les dates de l'affaire Maëlys à retenir

L'affaire Maëlys a débuté le dimanche 27 août dernier. Ce jour-là, la petite fille de 9 ans, qui assistait à un mariage sur la commune de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, avec ses parents et d'autres membres de sa famille, disparaît au cours de la soirée. Le jeudi 31 août 2017, Nordahl Lelandais, l'un des invités du mariage, toujours suspecté dans l'affaire de la disparition de Maëlys près de cinq mois après les faits, est placé en garde à vue. Le domicile de ses parents à Domessin (Savoie), où il réside, est, lui, perquisitionné. Le samedi 2 septembre 2017, Nordahl Lelandais est mis en examen pour "enlèvement et séquestration", notamment après que l'ADN de la petite fille a été découvert dans sa voiture. Jeudi 30 novembre 2017, Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "meurtre". En cause : de nouveaux éléments, comme des images de vidéosurveillance sur lesquelles on aperçoit un véhicule qui pourrait être celui du principal suspect ou encore l'expertise du téléphone portable de ce dernier. À cela s'ajoute la mise en examen pour "assassinat" mercredi 20 décembre de Nordahl Lelandais dans une seconde affaire criminelle : celle d'Arthur Noyer. Enfin, vient ce mercredi 14 février, où cinq mois et demi après la disparition de Maëlys, Nordahl Lelandais a mené les enquêteurs à la découverte du crâne et d'un ossement appartenant à la fillette. La veille, son avocat lui a appris qu'une trace du sang appartenant à Maëlys a été retrouvée par les enquêteurs dans sa voiture.

22:19 - Quelle peine de prison pour Nordahl Lelandais ? Que risque-t-il pour avoir tué Maëlys ?

L'homme qui a avoué avoir tué Maëlys va rester en prison, cela ne fait guère de doute. Mais la durée de son incarcération dépend de comment les faits seront qualifiés par les juges. Si la thèse de l'accident est retenue, c'est à dire si l'enquête démontre qu'il s'agit bien d'un homicide involontaire ou de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, alors la peine encourue est de quelques années de prison, en fonction des circonstances aggravantes, pouvant aller jusqu'à 20 ans. Mais Nordahl Lelandais risque une peine beaucoup plus lourde si les faits sont qualifiés d'homicide volontaire ou d'assassinat. Rappelons qu'en France, la peine maximale est la perpétuité incompressible. Elle s'applique pour les meurtres les plus graves : ceux effectués avec tortures, acte de barbarie ou viol sur un mineur de moins de quinze ans. Si les circonstances aggravantes ne sont pas retenues, alors la période de sûreté est d'au maximum 22 ans. Rappelons que pour l'heure, Nordahl Lelandais est mis en examen pour "meurtre".

21:42 - "Il a dû aborder notre fils", estiment les parents d'Arthur Noyer

Lors de leur prise de parole ce lundi 19 février au micro de France Bleu, les parents d'Arthur Noyer ont fait part de leur point de vue sur la situation. Si la présomption d'innocence est pourtant toujours d'actualité, ces parents, qui espèrent désormais un retournement de situation comme dans l'affaire Maëlys, soupçonnent : "Il a dû aborder notre fils". Et de poursuivre : "Ils ont noué le contact, c'était facile en tant qu'ancien maître-chien. Et Arthur était quelqu'un de foncièrement gentil. Comme la petite Maëlys, encore toute jeune. Il l'a intéressée avec ses chiens. Que voulez-vous que des personnes gentilles puissent faire face à un prédateur ?" Meurtris, Cécile et Didier Noyer comptent désormais sur les enquêteurs et les éventuels indices qu'ils pourraient découvrir. Des indices, ou au moins un, qui comme dans l'affaire Maëlys pourrait conduire à d'éventuels aveux du principal suspect. "Sinon, il ne parlera jamais !", affirment-ils. 

21:16 - Pour les parents d'Arthur Noyer, Nordahl Lelandais "ne pense qu'à jouer de sa toute-puissance"

Après s'être exprimés sur Facebook dimanche soir, les parents d'Arthur Noyer ont pris la parole ce lundi 19 février au micro de France Bleu pour interpeller directement Nordahl Lelandais. Suite aux révélations qu'il a faites dans le dossier Maëlys la semaine dernière, Didier et Cécile Noyer espèrent que celui qui est également mis en examen dans l'affaire Arthur Noyer sorte du silence. "Il y a tellement de familles qui sont vraiment dans l'angoisse, lui n'a pas le droit d'employer ce mot. Il ne pense qu'à jouer de sa toute-puissance pour rester maître du jeu et exister dans les médias, et on ne le supporte pas...", ont estimé les parents du jeune militaire, faisant allusion à la récente hospitalisation au motif d'angoisses de Nordahl Lelandais. 

20:44 - Ce que l'on sait sur Nordahl Lelandais, éléments biographiques (2/2)

Nordahl Lelandais était connu des services de police pour des délits de droit commun. Par le passé il s'était fait connaître de la justice à cause d'usages de stupéfiants et dans une affaire d'incendie. "Celui d'un restaurant, dont il n'était pas directement à l'origine", a vaguement précisé sa mère à la presse. Mais ce portrait assez négatif a été contrebalancé par les témoignages de proches (une amie, son frère), mais aussi de voisins dépeignant Nordahl Lelandais "un petit garçon tranquille", "sympa" ou "incapable de faire du mal" à une fillette comme Maëlys...

20:17 - Ce que l'on sait sur Nordahl Lelandais, éléments biographiques (1/2)

Nordahl Lelandais, 34 ans, a arrêté ses études avant le Bac et a intégré l'armée pendant cinq ans au sein d'une équipe cynophile. Selon son premier avocat, Me Méraud, il a été maître-chien au 132e Bataillon cynophile de l’Armée de terre de Suippes, entre 2002 et 2007. Au début de l'enquête, il a été rapporté qu'il avait été réformé de l'armée en raison d'un "comportement psychologique instable". De retour chez ses parents à Domessin, ce passionné des chiens se lance en tant qu'éducateur canin, mais son activité n'a pas marché. "Il a toujours travaillé, dans différents domaines. C’est un touche-à-tout. Ces derniers temps, il était en arrêt maladie. Il s’était fait mal au dos", indiquait sa mère à la presse au début de l'affaire Maëlys. Le suspect est aussi décrit comme un passionné d'arts martiaux et commentait régulièrement les résultats des clubs locaux sur un compte Facebook.

19:43 - Ce que l'on sait de l'unité hospitalière dans laquelle se trouve Nordahl Lelandais

Comme le rapporte franceinfo sur son site, Nordahl Lelandais se trouve depuis vendredi 16 février, jour de son transfert, à l'hôpital du Vinatier à Bron, situé dans la métropole de Lyon. Il est "dans une unité hospitalière spécialisée, le pôle santé mentale des détenus", rapporte franceinfo qui précise que le principal suspect dans l'affaire Maëlys se trouve très exactement "dans une Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA)". Celle-ci est gérée par des médecins qui assurent le suivi des traitements et autres soins, mais également par des surveillants pénitentiaires. Ces derniers s'occupent notamment d'encadrer les entrées et sorties. Une soixantaine de lits composent cette unité. La prise en charge sur place des détenus est à temps complet. "Les chambres sont fermées la nuit", précise encore franceinfo.

16:44 - Les enquêteurs déjà au travail sur le corps de Mäelys

Dans une interview au Dauphiné Libéré, Yves Marzin qui dirige le groupement de gendarmerie de l’Isère, assure que "les analyses de police scientifique, en lien avec le travail d’enquête, laissent espérer d’autres avancées dans l’enquête". "Les experts de l’IRCGN qui sont désormais en possession de tous les éléments matériels tels que les ossements, les vêtements, etc, ont l’intention d’aboutir à un certain nombre d’enseignements dans un délai de trois à cinq semaines", ajoute lors du même entretien Didier Plunian, commandant de la section de recherches de Grenoble.

15:56 - Carte : le parcours de Nordahl Lelandais la nuit où il a tué Maëlys

Nordahl Lelandais était au mariage, à la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, lorsqu'il a convaincu Maëlys de monter dans sa voiture (1). Il s'est ensuite rendu à Domessin, probablement un peu avant 3 heures du matin, faisant à peu près 4 km. Il a alors tué le fillette et l'a caché dans un endroit situé près de son domicile (2). Il s'est alors redirigé à la salle du mariage, une demi-heure après. Il y reste à peu près 30 minutes et quitte les lieux vers 4h du matin. Il retourne récupérer le corps de Maëlys (2) et va déposer son corps dans les bois, sur les hauteurs de la commune de Saint-Franc, en Isère, à moins de 10 km de Domessin.

Carte : le parcours de Nordahl Lelandais la nuit où il a tué Maëlys - Maëlys - Nordahl Lelandais ©Google Map - Linternaute

15:55 - Nordahl Lelandais aurait évoqué sa mère lors de ses crises d'angoisse

Selon Le Parisien, si Nordahl Lelandais a dû être intégré à une unité médicale gérant les souffrance psychologiques, c'est qu'il est touché par une "dépression post-aveux". "Atteint de tremblements, de crises de sueurs, d'angoisses, évoquant sa mère, son avocat lui a conseillé d'accepter une hospitalisation volontaire", écrit le quotidien. Rappelons que Nordahl Lelandais a reçu la visite de sa mère, en prison, à deux reprises. A chaque fois, il lui a juré yeux dans les yeux ne pas être impliqué dans la mort de Maëlys.

15:32 - Les voisins de Nordahl Lelandais "épouvantés"

France Bleu est allé recueillir la réaction des habitants de Domessin, où vivait Nordahl Lelandais. C'est près de sa maison qu'il aurait tué la petite Maëlys, selon ses dires. Dans la petite commune savoyarde, les voisins de la famille lelandais sont abasourdis. Auprès des journalistes, une retraitée glisse : "Je suis épouvantée, accablée, jusqu'au dernier moment je ne voulais pas y croire. Savoir ce qu'il a fait là, qu'il a amené la petite Maëlys à côté de chez nous..."

15:19 - Les parents de Maëlys répondent aux parents d'Arthur Noyer

Le message des parents d'Arthur Noyer interpellant Nordahl Lelandais sur Facebook a été commenté par les parents de la fillette retrouvée morte dans les bois, comme l'a repéré Le Dauphiné Libéré. Les parents du jeune militaire décédé s'inquiètent dans leur post que Nordahl Lelandais puisse mettre fin à ses jours et appellent à la vigilance du personnel hospitalier. "Vous avez raison il faut bien qu'ils le surveillent NL car il a encore beaucoup de réponses à nous fournir. La Vérité pour tous. Restons soudés tous unis", a répondu la mère de Maëlys. Le père de l'enfant a rajouté : "Que nos deux familles restent unies tous ensemble pour la même cause, la vérité".

15:15 - Le message des parents d'Arthur Noyer à Nordahl Lelandais

Dans un long message adressé au seul suspect dans l'affaire de meurtre de leur fils, les parents d'Arthur Noyer font part de leur colère. "Durant huit mois, nous avons vécu un enfer, l'angoisse, la peur, l'espoir, le désespoir...Votre silence y est pour beaucoup ! Et pourtant vous vous dites innocent.", écrivent-ils, ajoutant : "Si vous êtes l'auteur de l'assassinat de notre fils Arthur, que son visage hante vos jours et vos nuits jusque dans l'éternité". Les parents d'Arthur Noyer s'adressent ensuite au personnel de l'hôpital où Nordahl Lelandais a été transféré, craignant qu'il mette fin à ses jours : "A vous Mesdames et Messieurs de la Pénitentiaire et de l'Hôpital, nous vous implorons ; surtout surveillez le bien, qu'il ne puisse au gré d'une inattention fuir lâchement ses responsabilités".

14:59 - "C'est quelqu'un qui a déjà tué", dit un proche de Nordahl Lelandais

Le Parisien est allé recueillir les réactions des amis et des proches de Nordahl Lelandais, tous abasourdis des aveux de celui qui a reconnu avoir tué la petite Maëlys. Sous couvert d'anonymat, l'un d'eux avance désormais la possibilité qu'il ait assassiné d'autres personnes, notamment du fait du mode opératoire qui se dessine : "Nordahl a pensé à éteindre son portable. Il est prévoyant. Et s'il est prévoyant, c'est qu'il est organisé. On ne se réveille pas un matin en se disant, 'tiens, je vais tuer une gamine aujourd’hui'. A mon avis, c’est quelqu’un qui a déjà tué. Il n’en est pas à son coup d’essai. Il y en a déjà eu d’autres. Il y a de fortes chances pour qu’il ait tué plusieurs personnes", dit-il.

14:49 - Comment est morte Maëlys ? Ce que peuvent et ne peuvent plus déterminer les enquêteurs

Charles Agostini, médecin légiste de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie, a donné quelques éléments d'explication du travail effectué sur la dépouille de Maëlys, auprès de l'AFP. "Le corps va être passé au scanner, capable de déceler sur les os des éléments de preuves, parfois microscopiques", dit-il. "Une recherche de substances toxicologiques sera menée" pour savoir si Maëlys a été droguée. L'expert fait savoir que s'il n'y a pas sur les ossements de traces de traumatisme, d'impact de balles ou de couteau, si ce sont seulement les organes qui ont été touchés, il est alors impossible de déterminer comment Maëlys est morte. "Impossible également d’établir si la fillette a été victime de violences ou d’abus sexuels", dit-il. Autrement dit, la police scientifique, si elle ne trouve pas de marques sur les ossements de Maëlys, va développer de simples "hypothèses", qui "serviront aux enquêteurs et aux juges pour préparer l’audition du suspect".

LIRE PLUS

EN SAVOIR PLUS


Affaire Maëlys de Araujo

Maëlys De Araujo, 9 ans, a été vue pour la dernière fois à trois heures du matin dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, lors du mariage d'un cousin de sa mère, dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Un suspect a été identifié rapidement dans l'affaire Maëlys : Nordahl Lelandais. Ce dernier, présenté comme un invité de dernière minute du mariage, s'était absenté "sur des créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de la fillette". Compte tenu des incohérences dans ses explications, il a d'abord été placé en garde à vue. Début septembre, des traces ADN de Maelys ont été retrouvées dans son véhicule et le suspect a été mis en examen pour "enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans". A l'issue de près de 3 mois d'enquête, les juges d'instruction ont finalement mis en examen Nordahl Lelandais pour "meurtre".

A partir du dimanche 27 août, les environs de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin ont été passés au peigne fin. Des plongeurs ont sondé la rivière du Guiers, des spéléologues sont même allés inspecter des cavités dans les environs. Un drone a été utilisé pour cartographier la zone. De nombreux appels téléphoniques ont été analysés par les enquêteurs. Le 6 septembre, le dispositif de recherches avait été renforcé pour fouiller et sonder un lac de Savoie, le lac d'Aiguebelette, situé près du domicile du principal suspect de l'affaire et où il avait ses habitudes. A partir du 7 septembre, les fouilles se sont poursuivies dans les gorges de Chailles, un canyon situé sur la commune de Saint-Béron, en Savoie avec un hélicoptère et des gendarmes de haute montagne. Des sonars ont aussi été utilisés.

Nordahl Lelandais

Nordahl Lelandais, 34 ans, est domicilié à Domessin, commune de Savoie, toute proche de Pont-de-Beauvoisin, où il vit chez ses parents. Avant son arrestation, il était connu des services de gendarmerie pour des actes de petite délinquance et usage de stupéfiants. Il a été condamné il y a quelques années à un an de prison ferme pour avoir été impliqué dans l'incendie d'un restaurant. Il est présenté comme un homme passionné par les chiens et par la boxe. Sa mère le décrit comme un "gentil garçon", "pas agressif".

Nordahl Lelandais a passé 5 ans dans l'armée, au 132e Bataillon cynophile, mais a été réformé pour "son comportement psychologique instable". Paris Match, mi-septembre, avait précisé que s'il a été contraint de quitter l'armée, c'est aussi parce que ses supérieurs avaient identifié chez lui une "addiction aux drogues". Le magazine indiquait qu'en mai 2004, et en décembre 2005, il avait été interpellé sur zone militaire pour 'usage de stupéfiants et autres infractions à la législation des stupéfiants'". Nordahl Lelandais aurait ensuite tenté, il y a sept ans, de lancer son propre élevage canin.

Des témoignages d'anciennes compagnes et d'un ancien employeur le décrivaient Nordahl Lelandais comme "agressif" et "violent". Une ancienne petite-amie a raconté aux gendarmes avoir eu une conversation éprouvante avec lui, "pour une explication" dans les bois. Celle-ci a manifestement eu très peur de son comportement, confessant avoir pensé "vivre (s)a dernière heure".

Affaire Arthur Noyer

En plus de l'affaire Maëlys, le nom de Nordahl Lelandais a été cité dans plusieurs autres affaires de disparition au cours des dernières semaines. Il est notamment mis en examen pour assassinat dans une autre affaire. Celle du meurtre du jeune Arthur Noyer, caporal du 13e bataillon des Chasseurs alpins, disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Arthur Noyer avait passé la soirée avec des amis dans une boîte de nuit du centre de Chambéry, avant de quitter ces derniers vers 4 heures du matin. Il a été aperçu vers cette heure-là, en train de faire du stop, sur la route menant à sa caserne, située à 5 kilomètres du centre de la ville. Le 12 avril en fin de matinée, l'armée a prévenu les autorités de sa disparition inquiétante. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de Chambéry et à la brigade de Challes-les-Eaux. Un appel à témoins a été lancé mi-avril, avec cette description : Arthur Noyer était présenté comme une homme mesurant 1,73 m, "d'allure athlétique, cheveux courts, châtains, et yeux couleur noisette"..

Le 18 décembre, Nordahl Lelandais a été placé en garde à vue pour être auditionné dans le cadre de l'affaire Arthur Noyer, puis mis en examen le 20 décembre. Plusieurs éléments ont conduit les enquêteurs à le soupçonner : le jeune militaire et Nordahl Lelandais auraient fait "un trajet commun" sur une distance assez longue, dans la nuit du 11 au 12 avril, leur téléphone ayant borné aux mêmes endroits aux mêmes moments entre 23h48 et 3h41 du matin. Une Audi noire, modèle du véhicule de Nordahl Lelandais, a aussi été captée à plusieurs reprises par des caméras de vidéosurveillance dans la zone. Selon les informations du Dauphiné Libéré, le suspect fréquentait la discothèque où s'est rendu Arthur Noyer la nuit de sa disparition. La Parisien indique que Nordahl Lelandais a été vu dans cette boîte de nuit cette nuit-là.

Article le plus lu : Nordahl Lelandais : ses amis choqués, l'enquête se poursuit : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google