Salvator Mundi : les doutes des experts sur le tableau de Léonard de Vinci

Salvator Mundi : les doutes des experts sur le tableau de Léonard de Vinci SALVATOR MUNDI - Il est devenu le tableau le plus cher du monde depuis qu'il a été vendu 450,3 millions de dollars. Mais des spécialistes considèrent que l'implication de Léonard de Vinci dans ce tableau n'est que partielle.

[Mis à jour le 16 novembre 2017 à 14h58] La vente exceptionnelle du tableau "Salvator Mundi" marquera pour longtemps le marché de l'art, ne serait-ce que par la somme déboursée par son nouvel acquéreur pour se l'offrir. Mais il est fort à parier qu'autour de cette oeuvre, demeurera un faisceau de suspicions concernant son authenticité. Les doutes sont encore entretenus par des experts de Léonard de Vinci, qui se posent encore nombre de questions, laissant penser que Léonard de Vinci ne soit pas à 100% impliqué dans la confection de cette oeuvre.

Authentifié depuis 2011, Salvator Mundi pourrait ainsi avoir connu des modifications étrangères à celles du génie italien, si l'on en croit certaines analyses. "Je ne reconnais pas, dans l'intégralité de cette œuvre, la présence de la main de Léonard de Vinci (...) Léonard a mis la main dans le tableau, mais je pense que c'est une œuvre d'atelier, et qu'il a retouché plus ou moins plusieurs parties", explique ainsi Jacques Franck, historien d'art et spécialiste de de Vinci, avant de pointer du doigt la main du Christ représenté sur le tableau. "Ce qui cloche, c'est le majeur dans la main droite du Christ. Sa représentation est fausse dans l'anatomie et dans la perspective. Ça, c'est rédhibitoire pour Léonard, qui est un fin perspecteur et un grand anatomiste", affirme-t-il.

Le tableau, attribué au peintre italien Léonard de Vinci, a  été adjugé mercredi 450,3 millions de dollars lors d'enchères chez Christie's à New York, pulvérisant le record de la toile la plus chère du monde. Au terme d'une séquence de 19 minutes, "Salvator Mundi" ("Sauveur du monde"), considéré comme le dernier tableau du maître encore en possession d'un collectionneur privé, a laissé loin derrière le précédent record enregistré par "Les Femmes d'Alger (version 0)", de Pablo Picasso, vendu 179,4 millions de dollars en 2015. La maison de ventes aux enchères n'a pas rendu publique l'identité de l'acheteur du Salvator Mundi.

Article le plus lu : Macron : avec Trump, des moments (très) gênants : voir les actualités

Léonard de Vinci

Annonces Google