A quoi ressemble la femme la plus embrassée au monde ?

La femme la plus embrassée au monde Voilà le visage de la femme sur laquelle des milliers d'hommes et de femmes ont posé leurs lèvres. Sa réelle identité est un mystère... Mais aujourd'hui, elle sauve des vies.

L'Inconnue de la Seine... Voici comment on désigne cette femme au sourire discret et à l'air paisible. Une noyée du fleuve parisien parmi tant d'autres dont l'expression a attiré l'attention d'un employé de la morgue de l'île de la Cité. Nous sommes dans les années 1880. Le médecin légiste n'ayant trouvé aucune trace de violence sur le corps de la très jeune femme, il conclut à un suicide. La morgue est alors un lieu de visite apprécié par des centaines de badauds et les morts non-identifiés sont exposés au public. Mais personne ne reconnaît l'inconnue. L'employé funéraire trouve le visage du cadavre si beau qu'il décide de réaliser un masque mortuaire décoratif... qui va rencontrer un énorme succès.

Cette jeune femme morte a l'air si serein qu'elle va même inspirer de nombreux poètes et artiste (Jules Supervielle a écrit en 1931 le poème "L'Inconnue de la Seine", l'Aurélien d'Aragon possède ce masque chez lui...) jusqu'à devenir une icône européenne artistique et même un idéal érotique.

Mais dans les années 1950 son destin prend une autre direction. Un fabricant norvégien de jouets réalise un mannequin destiné à l'apprentissage des techniques de secourisme avec le visage de l'Inconnue de la Seine. Resusci Anne est née. Ainsi, des milliers de sauveteurs apprenant le bouche à bouche ont posé leur lèvres sur le visage de cette jeune noyée parisienne. Un baiser qui permet de sauver des vies. Voilà pourquoi on considère que l'Inconnue de la Seine est la femme la plus embrassée de tous les temps.

Le mannequin a bien sûr connu de nombreuses évolution techniques depuis son apparition, mais le visage est sensiblement resté le même.

A noter, cette jolie histoire a été relayée par Pierre Barthélémy, mais une autre théorie existe : l'empreinte du masque mortuaire aurait été réalisée à partir du visage d'une jeune modèle morte de tuberculose en 1875.

 

Buzz / Femme parfaite

Dernière minute