Le dauphin : poisson ou mammifère ?

Une confusion existe souvent entre les deux. Pour bien comprendre la distinction, comparons ce fascinant animal au seigneur des mers, le requin.

Qui n'a jamais commis l'erreur de dire que le dauphin est un poisson puisqu'il vit dans l'eau et qu'il nage comme le requin. Que nenni ! Ces hôtes marins occupent le même habitat et semblent assez proche pourtant des différences notoires existent, à tel point qu'ils appartiennent à deux branches taxonomiques distinctes : les poissons et les cétacés (mammifères marins).

 

dauphin2
La nageoire caudale des cétacés est toujours en position horizontale. © Marc DEFONTAINE

Position inversée de la nageoire caudale

Longs, fusiformes, pourvus de nageoires, le requin et le dauphin présentent une morphologie totalement adaptée à leur milieu de vie, l'eau. Ils se déplacent très rapidement ce qui fait d'eux d'excellents chasseurs. Mais à y regarder de plus près, un détail saute aux yeux. Leur nageoire caudale est positionnée différemment.

Chez le requin comme chez tous les poissons, elle se trouve en position verticale. Il l'agite de droite à gauche pour se propulser dans l'eau et donc se mouvoir. Les nageoires pectorales servent elles de gouvernail. Chez les cétacés dont fait partie le dauphin, la nageoire caudale est horizontale. Le mammifère la bouge de haut en bas pour créer une force de déplacement.

Mode de respiration différent

requin
Les branchies permettent aux requins de respirer dans l'eau. © Renaud CHALEONI

A part le célèbre aileron qui fend l'eau pour signifier sa présence, le requin ne sort jamais la tête. Chez les dauphins, nous assistons toujours à un véritable ballet aquatique avec des jets de vapeur d'eau. Les dauphins ont en effet la réputation d'être joueur mais ce n'est pas ce trait de caractère qui explique cette chorégraphie, mais plutôt un besoin vital.

Les cétacés comme tous les mammifères respirent par le biais de poumons. Ils renouvèlent leur oxygène à la surface grâce à leur évent, un petit trou situé au sommet de leur tête. Ils sont incapables de respirer dans l'eau ; ils retiennent leur respiration tout comme nous. A la différence qu'eux peuvent rester jusqu'à 20 minutes en apnée.

Les requins respirent par des branchies. Ces organes respiratoires permettent à l'animal d'extraire l'oxygène de l'eau et de la faire passer directement dans la circulation sanguine. Pas besoin de remonter à la surface pour reprendre une bouffée d'air.

 

Sang chaud et sang froid

Le requin et le dauphin ne disposent pas non plus de la même température interne. Comme tous les mammifères, le dauphin est un homéotherme, vulgairement appelé animal à sang chaud. Il maintient son corps à la même température quelle que soit celle de son milieu ambiant. Qu'il fasse 28°C ou 15°C dans l'eau, il la conserve stable.

Ce qui est l'opposé pour les poissons et donc le requin. Il est ectotherme ou animal à sang froid. Sa température interne va varier en fonction de celle de l'eau. Ceci explique que l'on ne trouve pas toutes les espèces de requins dans toutes les mers du globe car certaines n'y résisteraient pas longtemps.

 

Mais si nous voulons aller jusqu'au moindre détail, il existe encore une petite différence entre le requin et le dauphin. Le dauphin est un vivipare, c'est-à-dire qu'il porte son petit dans son utérus et l'alimente par un cordon ombilical puis par ses mamelles à la naissance. Chez le requin, c'est plus complexe ; tout dépend de son espèce. Il peut être ovipare (pond des œufs), ovovivipare (œuf éclose dans le ventre de la femelle) ou vivipares. Maintenant vous ne pouvez plus commettre l'erreur de confondre un dauphin avec un poisson et inversement.

Autour du même sujet