Découverte d'un gène capable potentiellement de donner un vaccin anti-VIH

 
L'espoir est encore de mise dans la lutte contre le Sida malgré une réunion internationale en août bien pessimiste. Des chercheurs américains du Gladstone Institute et de l'institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NAID) ont découvert un gène, Apobec3, capable de produire des anticorps neutralisant des rétrovirus tels que le VIH. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Science hier.
Les scientifiques ont travaillé sur des souris. Ils ont étudié de près ce gène apobec3. Ils ont observé une aptitude réelle à lutter contre le VIH. Ce gène existe également chez les humains, ce qui expliquerait pourquoi certaines personnes exposées au VIH n'ont pas été infectées. Elles auraient  développé une résistance au virus du Sida grâce à ce gène.
D'autres études sur Apobec3 sont menées afin de comprendre son mécanisme et ainsi pouvoir mettre au point un vaccin anti-VIH et des traitements pour les malades.
A l'heure actuelle, le Sida a tué plus de 25 millions de gens dans le monde.

Article le plus lu : Le programme de Macron fait déjà peur : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google