Le ribosome à l'honneur du prix Nobel de chimie

 
Le comité Nobel a décerné le prix Nobel de chimie à deux Américains Venkatraman Ramakrishnan et Thomas Steitz, ainsi qu'à l'Israélienne Ada Yonath pour leurs travaux menés sur le ribosome, structure cellulaire œuvrant à la formation de protéines.
Les scientifiques ont montré son rôle important dans l'élaboration de nouveaux antibiotiques.«Les trois lauréats ont tous établi des modèles en trois dimensions montrant comment différents antibiotiques sont liés au ribosome» explique le comité Nobel dans un communiqué. «Ces nouveaux antibiotiques aident directement à protéger la vie et à faire diminuer les souffrances de l'humanité».
L'année dernière, le comité avait récompensé deux Américains et un Japonais sur leurs travaux sur les marqueurs fluorescents jouant un rôle important dans la compréhension du développement de maladies comme le cancer et Alzheimer.

Article le plus lu : Le programme de Macron fait déjà peur : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google