Nice : que voir dans la capitale azuréenne

Nice : que voir dans la capitale azuréenne Au cœur de la Côte d’Azur, la ville de Nice attend les touristes, entre rayon de soleil et mer turquoise. Promenade des Anglais, baie des Anges, marché aux fleurs… Zoom sur les 20 sites à ne pas manquer dans la capitale d’azur.

2460. Ce chiffre correspond au nombre d’heures d’ensoleillement dans la ville de Nice. Avec un tel record, nul ne s’étonnera du fait que le chef-lieu du département des Alpes-Maritimes soit le deuxième pôle touristique de France. Cette fonction se développe très tôt. Dès le XIXe siècle, les riches anglais viennent profiter du doux hiver niçois. Peu à peu, cette vocation modèle le visage de la ville, tournée vers la mer avec sa fameuse " promenade des anglais ". Tout le bord de mer se dote de riches hôtels (le Negresco), de casinos (le Palais de la Méditerranée), d’un opéra… La " baie des Anges " devient ainsi la baie du luxe et elle reste encore marquée par ce passé balnéaire. Le Vieux-Nice, lui se retire dans son passé baroque. Se balader dans les ruelles niçoises devient alors une agréable remontée dans le temps.

Pourtant, avant de devenir le symbole de la Côte d’Azur, Nice a eu un passé tumultueux. Rattachée très tardivement à la France (1860), elle a longtemps été à la maison de Savoie, avant de faire partie du royaume de Sardaigne. La place Garibaldi est un lointain souvenir du passé italien de Nice. Elle servait ainsi d’arrivée à la voie royale reliant la ville à Turin. Lors du plébiscite d’avril 1860 pour le rattachement à la France, 6810 votants se prononcèrent pour le oui, contre 11 non. De ce passé aux influences multiples, la ville a conservé une richesse artistique. C’est de la colline du château qu’on aperçoit le mieux cette diversité architecturale. De là, un panorama de la ville et de sa baie attend le visiteur. Mais en attendant de profiter de cette vue, voici un tour d’horizon des 20 sites à ne pas manquer à Nice !

Turin / Nice

Annonces Google