Oasis Eco Resort : un hôtel fou dans le désert

Oasis Eco Resort : un hôtel fou dans le désert D'ici 2020, un hôtel étonnant devrait pousser dans une oasis aux Émirats Arabes Unis. Le projet se veut à la fois luxueux et respectueux de l'environnement.

Créer l'hôtel le plus écologique du monde, en plein milieu du désert. Voilà l'ambition du projet « Oasis Eco Resort », imaginé par le studio londonien Baharash Architecture, à la demande du groupe Eco Resort de Dubaï. Cet hôtel devrait être construit pour 2020 dans l'oasis de Liwa, aux Émirats Arabes Unis. Avec un double objectif : proposer un service de luxe tout en portant une grande attention à l'environnement, que ce soit dans la gestion de l'eau, des déchets, la production d'énergie ou la restauration. Le projet coûtera 80 millions de dirhams, soit environ 20 millions d'euros.

Un complexe de luxe autour d'une source naturelle

L'Oasis Eco Resort se présente sous la forme d'une étoile de 8430 m2 de surface. Toute sa structure est centrée autour d'une source naturelle en sous-sol, dont la découverte a inspiré le projet. Une resssource précieuse, car l'oasis de Liwa se trouve au sud d'Abu Dhabi, à la bordure nord du Rub al-Khali, un immense désert qui court aussi sur les territoires de l'Arabie Saoudite, du Yémen et d'Oman.

Les bâtiments bas de l'Oasis Eco Resort donneront directement sur les dunes alentour. Pour limiter leur exposition à la chaleur, les architectes ont prévu notamment des fenêtres à triple vitrage et une isolation supplémentaire des murs. L'hôtel accueillera 84 suites communicantes, toutes dotées d'une terrasse extérieure. Les différents espaces communs comprennent la réception, un restaurant-bar, un centre de recherche et d'innovation muni de technologies de pointe, et un centre de remise en forme avec un spa, qui proposera des soins biologiques. Tous seront équipés de fenêtres en verre intelligent.

Le recyclage des eaux usées et des déchets

Mais cette source n'est pas seulement un prétexte architectural. Le projet prévoit d'en extraire directement l'eau nécessaire au bon fonctionnement du complexe. Les ressources puisées seront utilisées pour la consommation et les activités de loisir, mais aussi pour créer un élevage de poissons et irriguer des cultures maraîchères.

D'après le journal d'État The National, le principal challenge de l'Oasis Eco Resort est d'éviter l'épuisement à long terme de la source. Pour cela, les architectes prévoient de limiter l'extraction et de réutiliser au maximum les ressources. Les eaux usées, à l'exception de celles des toilettes, seront ainsi traitées sur place et recyclées, notamment pour l'irrigation. Le défi est d'autant plus grand que, toujours selon ce journal, la consommation d'eau et d'énergie par habitant aux Émirats Arabes Unis est particulièrement élevée à l'échelle du reste du monde. Les déchets produits par l'hôtel, eux aussi, seront gérés sur place.

La faune et les cultures locales mises en avant

Ce n'est pas tout : le projet veut utiliser les ressources locales jusque dans l'assiette ! Il prévoit par exemple de transformer les déchets organiques de l'hôtel en compost. Celui-ci sera utilisé dans une serre dédiée à la production maraîchère. Elle sera refroidie par un système de climatisation par évaporation, censé consommer 70% d'énergie en moins qu'un dispositif classique.

Les fruits et légumes cultivés sur place pourront ainsi être servis par le restaurant de l'Oasis Eco Resort. Ce dernier entend proposer à ses clients des aliments biologiques, qu'ils pourront eux-mêmes sélectionner. Le menu fera donc la part belle à la cuisine bio, mais aussi aux plats autochtones. Les autres ingrédients utilisés seront livrés depuis les fermes du village voisin.

À partir du printemps, les clients pourront pêcher eux-même le poisson dans l'élevage, puis le cuisiner avec le chef. L'Oasis Eco Resort veut préserver un habitat naturel pour la faune locale. Un biologiste sera donc intégré à l'équipe du personnel, afin assurer la qualité de l'environnement pour les espèces animales présentes. Il pourra aussi former les clients sur ce sujet.

Un hôtel alimenté par l'énergie solaire

Et pour fournir de l'énergie à tout ce complexe, c'est le soleil qui travaillera. Le ruban de toit de l'hôtel sera intégralement recouvert de panneaux solaires, sur près 14586 m2, qui produiront de l'électricité. Le toit a été conçu pour que la surface des panneaux exposés au soleil soit maximale. D'après The National, ces derniers devraient même générer de l'énergie excédentaire, qui sera alors stockée dans des batteries.

Un projet tourné vers le développement durable

L'Oasis Eco Resort vise à polluer toujours moins, et même à devenir une zone zéro émission. Encourager l'agriculture locale va dans ce sens. Pour limiter encore la pollution, les concepteurs du projet envisagent de mettre en place une navette électrique sans conducteur, depuis l'aéroport d'Abu Dhabi et quelques autres points des Émirats Arabes Unis. Le projet ambitionne enfin de participer au développement de la région : diversifier l'économie, créer des emplois pour la population locale, interagir avec elle, et aider à la préservation du patrimoine. De nombreuses familles des Émirats Arabes Unies ont en effet des racines à Liwa, où leurs ancêtres s'étaient installés avant le XVIIIe siècle.

L'Oasis Eco Resort s'inscrit dans la lignée des projets menés Baharash Architecture, plusieurs fois récompensés. Aux Émirats Arabes Unis, le studio d'architecture a déjà conçu le premier hôtel solaire de Dubaï et une résidence privée dans le désert, entièrement alimentée par l'énergie solaire. L'Oasis Eco Resort se situe encore un cran plus haut. Selon Bagherian Baharash, le fondateur du studio, il s'agit du « projet le plus durable » sur lequel son équipe ait jamais travaillé.

Emirats Arabes Unis / Désert