Publi-information

Macao, à la croisée des cultures

Macao, à la croisée des cultures Au Sud de la Chine, à une heure en ferry de Hong Kong, Macao réserve plus d'une surprise. Entre la Chine, le Japon, l'Inde et l'Europe, le territoire fût administré par les Portugais au XVIème siècle pour devenir un carrefour économique. Résultat : cette enclave de 30km² offre aux touristes d'extraordinaires mélanges entre culture orientale et occidentale.

Un territoire aussi portugais que chinois

Lorsque les navigateurs portugais découvrent Macao en 1550, ils entrevoient immédiatement le potentiel commercial de la zone. Ce territoire - une petite péninsule et deux îles : Taipa et Coloane – bénéficie d'une situation géographique exceptionnel entre terre et mer et à la croisée de la Chine, du Japon, de l'Inde et de l'Europe. Les Portugais décident donc de s'y établir, en important leur culture sur ce territoire chinois. Outre les églises et les bâtiments de style occidental, ils installent leur mode de vie, leurs traditions et leur gastronomie. Si Macao a aujourd'hui bien changé, notamment depuis sa rétrocession à la Chine, son identité culturelle est restée sino-portugaise. C'est cette particularité qui attire aujourd'hui les nombreux touristes.

Une harmonie entre patrimoine UNESCO et buildings

© OT MACAO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très moderne à l'image des villes chinoises, Macao offre un contraste saisissant : les buildings ont poussé alors que le centre historique a été merveilleusement préservé. Classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2005, ce centre témoigne de la rencontre des cultures orientales et occidentales. On y trouve notamment la très occidentale place Saint Augustin dont le sol en marbre, la belle église et les bâtiments rappellent des quartiers de Lisbonne. A quelques pas, la place du Sénat accueille des bâtiments portugais et le temple chinois de Kuan Tai. Le centre-ville offre ainsi de nombreuses surprises : des temples cachés derrière des bâtiments occidentaux, des cimetières catholiques près des jardins asiatiques, etc.

Un calendrier entre fêtes traditionnelles et événements internationaux

© OT MACAO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le contraste entre la modernité et la tradition se retrouve également dans le calendrier festif de Macao. La tradition asiatique se révèle lors du Nouvel An chinois en février avec les somptueuses parades hautes en couleurs, les rites et cérémonies mais aussi les beaux feux d'artifice. Cette tradition est également célébrée lors des incroyables joutes de dragons flottants du festival des Bateaux Dragons en juin.

Quant à la ville moderne, elle s'anime en particulier lors de la célèbre course automobile du 3ème week-end de novembre, le Grand Prix de Macao, ou encore durant le Festival International du Film en décembre.

La richesse d'une gastronomie sino-portugaise

La tradition culinaire ne fait pas exception : elle est à la fois chinoise, portugaise mais aussi métissée. Au menu asiatique, les bols de riz ou de nouilles accompagnent le poisson, le poulet ou le porc et les raviolis Dim Sum sont cuits à la vapeur. Côté portugais, on retrouve la morue et la sardine, la friture ou la succulente soupe aux légumes verts. Quant aux spécialités sino-portugaises, elles mélangent allègrement le lait de coco à la cannelle ou au Balichao, prouvant que, décidément, impossible n'est pas macanais !

 

Partez à Macao avec Directours. 7 jours / 4 nuits à partir de 1235 euros. Hôtel Grand Lapa 4*sup, transferts et petit-déjeuner inclus. Informations et réservations : www.directours.com - 01 45 62 62 62.

Informations pratiques :

- Accès facile avec Air France ou Cathay Pacific jusqu'à Hong Kong International Airport puis ferry de l'aéroport jusqu'à Macao ou via Hong Kong en 1h.

- Pas besoin de visa pour voyager à Macao

Office du Tourisme de Macao - http://fr.macaotourism.gov.mo/

Autour du même sujet