Mis à jour le 

Château de Bazoches

Château de Bazoches Photo : Patrick DELEVOY

Un voyage à : Château de Bazoches

Château de Bazoches sur nos forums
Monuments
A à peine 10 km de Vézelay, le château féodal de Bazoches surplombe sereinement le haut Morvan. Cet édifice du XIIe est reconnaissable à son architecture trapézoïdale constituée de quatre tours, d'un donjon et d'une cour intérieure. Mais il a bien changé depuis sa construction et c'est le célèbre militaire Sébastien Le Prestre de Vauban qui l'a considérablement transformé.

Le maréchal Vauban acheta le château en 1675 grâce à une petite prime du roi Louis XIV après sa victoire à Maastricht. Aussitôt installé, le maréchal entreprend de nombreux travaux et le château devient une garnison militaire. Son intelligence en matière de stratégie militaire n'a pas d'équivalent. Il est le maître des places fortes, des sièges, des forts imprenables et des plans de génie. La bibliothèque que vous verrez lors de la visite renferme un nombre impressionnant d'études écrites par Vauban.

Vauban était un militaire mais aussi un philosophe, un politicien admiré des plus grands comme Napoléon ou Voltaire. Modeste et brave, il participa à de nombreuses batailles, fut blessé plusieurs fois mais participa à une cinquantaine de sièges. Son talent littéraire a permis de laisser les traces de son génie.

Les descendants Vauban ont toujours restauré ce château qui présente une collection de mobiliers, de décorations, de peintures, d'arbres généalogiques exceptionnels. Les jardins ont été dessinés par un ami de Vauban, Le Nôtre.

Histoire du château de Bazoches du Morvan
Le château fut édifié à la fin du XIIe siècle. Il accueillit des hôtes de marque comme le roi Philippe Auguste ou Richard Cœur de Lion. L'architecture du château ressemble à celle d'aujourd'hui : seule une tour a été rajoutée au XIVe ainsi que l'aile par laquelle on accède au château.

Après les seigneurs de Bazoches, défilèrent au château les seigneurs de Chestellux, de Montmorillon, La Perrière et enfin, Vauban. Par miracle, le château sortit indemne de la guerre de 100 ans, des guerres de religion et de la Fronde. 1675 : Vauban achète le château. Il le transforme en une garnison militaire de pointe : aménagement des combles pour les troupes, création d'emplacements dans les communs pour les chevaux, construction d'un pédiluve pour les soins des bêtes, ouverture des murailles pour un deuxième portail destiné au passage des carrosses. Il garda également toute une partie du château pour les appartements de sa famille.

Visite du château
C'est véritablement la vie de Vauban qui est racontée au fil de la visite. On y apprend la façon dont il travaillait, ses œuvres littéraires et militaires mais aussi son quotidien, son goût pour l'art à travers ses effets personnels. La visite commence par l'ancienne salle des gardes. Derrière la grille, se trouvait la prison du château. Montez le petit escalier à vis pour parvenir aux salons.

Les salons
Les deux salons rassemblent des objets du XVIIe et du XVIIIe dont des meubles et des tableaux de peintres de renom. Vous remarquerez à gauche les six fauteuils Louis XVI estampillés Jacob en hêtre laqué, un bois très répandu dans la région. Votre regard sera attiré par l'immense tapisserie d'Aubusson qu'on retrouve dans de nombreux châteaux de cette époque. Avec le temps, les couleurs tournent vers le bleu au lieu du vert original.

Juste en face, arrêtez-vous sur le magnifique mobilier : un bureau plat Louis XV en placage de palissandre avec garniture en bronze doré, un secrétaire Louis XVI en bois laqué noir et or avec des panneaux à laque de Chine. Les murs sont ornés de peintures des frères Beaubrun, une copie de Rigaud, des pastels de Quentin de la Tour ou encore des gouaches de Gadebois.

La galerie
Vous pénétrez alors dans l'immense galerie dominée largement par les arbres généalogiques de Vauban et de Le Prestre. C'est Vauban qui fit construire cette partie du château orientée vers le Morvan. Dans cette pièce, il conçut une grande partie des 300 places fortes et ouvrages qu'on trouve aux quatre coins de France. Observez le plan-relief imaginé par Vauban, véritable démonstration de son talent en matière de fortifications.

La maquette de la place forte de Neuf-Brisach est son meilleur exemple de défense des fortifications et d'aménagement intérieur d'une ville fortifiée. La ville est fondée sur un modèle octogonal découpé en 48 carrés.

Derrière l'armure de Vauban, admirez cette tapisserie des Flandres et à sa droite, une copie d'un tableau montre Vauban peint par Blot en 1864. A gauche de la tapisserie, on trouve Charlotte de Vauban, la seule fille de Vauban à lui avoir donné une descendance. Notez la beauté des commodes disséminées dans la galerie : une Louis XV estampillée Dufour, une commode Régence en placage de palissandre et bois de rose, etc.

Les appartements de Vauban
Désormais, vous passez dans les appartements de Vauban. On peut juste regarder le salon à travers une grille mais attardez-vous plutôt sur les pièces suivantes.

L'antichambre de Vauban renferme une collection de livres rares touchant à la vie militaire mais aussi à des « Oisivetés », comme il le disait lui-même, sur des sujets divers et variés (l'agriculture, la navigation dans le canal du Midi, les mathématiques, la science, la médecine, etc.). On peut s'attarder sur un livre en particulier : La Dîme royale écrit deux mois avant sa mort. Il préconise de taxer les français en fonction de leur richesse (à cette époque, le clergé et les nobles ne paient pas d'impôts). Son livre sera censuré…

La chambre du maréchal comporte des éléments rares et bien conservés : lit de parade et fauteuils décorés de pièces de tapisserie inspirées du Moyen-Orient. Au-dessus de la cheminée, se trouve un portrait à cheval de Louis XIV signé Van Der Meulen. Grand voyageur, cette chambre aura peu servi au maréchal. Son bureau, en revanche, a été une pièce très importante pour son œuvre. Les six tableaux au mur représentent les derniers Valois (Louis XII, François Ier, Henri II, François II, Charles IX et Henri III).

Le salon jaune de Vauban est dominé par la maquette du vaisseau de la marine royale sous Louis XIV, comportant 74 canons. 8000 livres sont rangés dans les bibliothèques qui ne sont pas encore ouvertes au public mais le seront prochainement.

La dernière pièce des appartements privés est la chambre de la femme du maréchal. Enfin, vous terminerez la visite du château par la chapelle qui contient des fresques magnifiques.

Partir à : Château de Bazoches

Carte Château de Bazoches

Latitude : 47.38 - Longitude : 3.80

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à VEZELAY ou à proximité, mais aussi le classement des lycées dans l' Yonne.

Magazine