Mis à jour le 

Vestiges du Moyen Age à Rennes

Un voyage à : Vestiges du Moyen Age à Rennes

Vestiges du Moyen Age à Rennes sur nos forums
Itinéraires
Rennes et ses vestiges du Moyen-Âge

Quoi de mieux pour découvrir les secrets d'une ville que de s'y promener à pied ? Si vous voulez profiter pleinement de Rennes, vous n'échapperez donc pas à la tradition. Ce circuit au Nord et à l'Ouest du centre ville vous prendra environ deux heures.

» Démarrez votre visite par la place Sainte-Anne. C'est l'une des places principales de la ville. Si elle a été modernisée par la construction du métro, on y trouve encore de nombreuses maisons à pans de bois – datant du Moyen-Âge - qui abritent des restaurants. Son église de style néo-gothique date, quant à elle, du XIXème siècle. Elle a été dessinée par Jean-Baptiste Martenot

» Vous pouvez ensuite prendre la rue Pont-aux-Foulons et la rue du Champs-Jacquet qui vous mèneront à la place du éponyme, ou prendre la rue Saint-Michel qui vous conduira à la place du même nom. Toutes ces rues sont, elles aussi, bordées de maisons en bois. En 1720, plus de 900 maisons de ce type brûlèrent dans un gigantesque incendie. A la suite de cet événement, leur construction fut interdite. La rue Saint-Michel a gardé, des temps anciens, la tradition des tavernes et troquets. C'est une rue particulièrement connue des étudiants qui viennent y faire la fête le jeudi soir.

» De la place Saint-Michel, dirigez-vous vers la place des Lices. Elle doit son nom à l'espace clos dans lequel se déroulaient les joutes et tournois à l'époque de Du Guesclin. Cette place est entourée à la fois de maisons en bois traditionnelles et de maisons bourgeoises. Chaque samedi matin, il s'y tient un marché.

» Ensuite, prenez la direction des portes Mordelaises. Cette partie de la ville est sans doute la plus ancienne de celle que vous visiterez. En effet, la reconstruction de ces portes date du XVème siècle. A cette époque, les ducs passaient par ces portes pour se rendre à la Cathédrale Saint-Pierre où ils priaient toute la nuit, après quoi ils étaient couronnés. Ils avaient alors juré de défendre l'indépendance, les droits et les privilèges de la Bretagne.

» En remontant la rue des Portes Mordelaises, vous apercevrez la Cathédrale Saint-Pierre. Cet édifice est le troisième qui fut bâti à cet endroit depuis le VIème siècle. Sa construction démarra à la fin du XVIIIème siècle et s'étendit jusqu'au milieu du XIXème siècle. Excepté les deux tours présentes sur la façade, il ne reste rien des monuments précédents. Au sommet, vous pourrez apercevoir les armes de la France et les insignes de Louis XIV. En pénétrant dans la cathédrale, vous serez sans doute saisis par la grandeur des lieux.
Le temps passant, elle a néanmoins perdu le décor dépouillé, de style néo-classique, qu'elle avait à l'origine. Celui d'aujourd'hui est principalement constitué d'ors, de stucs et peintures. Vous pourrez également apprécier la beauté du retable en bois doré, de stylé gothique, datant du XVème siècle. Vous apprécierez également les peintures de la voûte signées Le Hénaff, ainsi que le buffet d'orgue. Enfin, vous y verrez de nombreuses représentations de la vie de la Vierge.

» Contournez ensuite la cathédrale par la rue éponyme et la rue du Griffon. Remontez ensuite la rue de la Psalette et la rue Saint-Guillaume. Ces deux rues ont conservé des maisons à pans de bois.
Le n°3 de la rue Saint-Guillaume, datant du XVIème siècle, est sans doute la plus remarquable. Vous ne pourrez pas la manquer car ses couleurs rouge et blanc tranchent avec le reste de la rue. Cette maison est souvent appelée « maison Du Guesclin », à tort puisqu'elle a été construite bien après la mort de ce dernier. Elle abrite aujourd'hui un café.

» Revenez ensuite sur vos pas, en direction de la cathédrale, et prenez la rue Saint-Sauveur. Là encore, des maisons en bois datant du Moyen-Âge défilent sous vos yeux. Au bout de la rue, vous découvrirez la basilique du même nom. Si sa construction, a débuté au tout début du XVIIIème siècle, elle ne s'est achevée qu'en 1728, ayant été interrompue après le grand incendie de 1720. Plus qu'à l'extérieur c'est à l'intérieur que la visite de ce monument trouve son intérêt. Vous pourrez notamment admirer un baldaquin en bois doré, une chaire en fer forgé réalisé par Jean Guibert, ainsi que le marbre rouge du maître d'hôtel. Vous serez sans doute interpellé par la chapelle consacrée à Notre-Dame-des-Miracles. L'histoire raconte qu'entre 1356 et 1357, les cloches de la basilique s'étaient mises à sonner et la statue de la Vierge avait désigné du doigt une dalle du sol. Dessous, on avait trouvé des anglais qui cherchaient à envahir Rennes. Leurs plans furent ainsi déjoués.

» En sortant de la basilique, continuez tout droit. Empruntez la rue Du Guesclin, et vous arriverez sur la place de la Mairie. Celle-ci, au coeur du centre ville, est toujours très animée. L'Hôtel de Ville a été conçu – comme toute la partie de la ville qui a été reconstruite après l'incendie – par l'architecte Gabriel. Au centre, vous pourrez notamment admirer la tour de l'horloge.
En face de la mairie, se dresse l'opéra de Rennes, le bâtiment a été construit au cours du XIXème siècle, soit un siècle après l'Hôtel de Ville. Malgré cela, la complémentarité des deux édifices est parfaite. En effet, la rotondité de l'opéra semble répondre à l'incurvation de la mairie.

Partir à : Vestiges du Moyen Age à Rennes

Carte Vestiges du Moyen Age à Rennes

Latitude : 48.11 - Longitude : -1.68

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à RENNES ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Ille-Et-Vilaine.

Magazine