Mis à jour le 

Bonifacio

Trouver les hôtels aux meilleurs prix avec Linternaute
Chercher un hôtel à Bonifacio

Un voyage à Bonifacio

Bonifacio sur nos forums
Située à la pointe Sud de la Corse, Bonifacio occupe une place particulière dans le paysage de l'île de Beauté.

Installée sur son promontoire rocheux de calcaire blanc sculpté par le vent et les embruns, cette cité sentinelle fait face depuis l'antiquité aux archipels des îles Lavezzi, célèbres pour leurs fonds marins.

Avec ses 70 km de côtes, elle surplombe de près de 70 mètres de haut l'étroit passage maritime des Bouches de Bonifacio.

De la mer, la ville haute donne le vertige avec ses vieilles maisons dressées à l'extrémité d'une falaise, dont les fondements sont érodés par les vagues. La ville a su défier le temps et les évènements pour le plus grand plaisir des plaisanciers et des visiteurs de passage.

Eh oui, étrange destin que celui de Bonifacio. Citadelle imprenable il y a quelques siècles, elle est aujourd'hui la ville la plus visitée de Corse.

Autrefois convoitée pour sa position stratégique, elle attire désormais des touristes du monde entier, venus voir cet environnement naturel d'exception. Peut-être la plus belle ville de France !


A découvrir
De nombreuses fois détruite, assiégée, la ville s'est érigée en forteresse. L'architecture de la cité a été marquée par l'édification de trois fortifications successives : la fortification pisane, la fortification médiévale, dite "génoise", qui a vu s'élever une grande muraille ornée de tours carrées, et la fortification française qui constitue l'édifice actuel.

Elle se divise en deux parties : la marina, avec son port et ses bateaux de pêche ou de plaisance, et la vieille ville avec ses maisons hautes et ses rues serrées où la lumière peut à peine s'infiltrer. Bonifacio recèle de nombreux trésors à découvrir.

En arrivant dans la ville, c'est-à-dire face à la marina, la première vue ne laisse pas indifférent.
Le port, bordé de cafés dont les terrasses invitent à la détente, est dominé par la puissante citadelle qui marque l'entrée de la ville haute. Un agréable mélange entre Carcassonne et  Saint-Tropez, entre découverte de l'histoire et envie de farniente…


Les alentours
Bonifacio bénéficie d'un cadre propice à la détente et aux loisirs. Une multitude de criques, de calanques, de grottes et de plages entourent la cité. Il est possible d'y accéder que ce soit à pied ou en bateau.

Les balades côtières : un panneau recense les sentiers pédestres du littoral au départ du col Saint-Roch. L'une d'entre elles mène au phare de Pertusato. C'est une promenade de 3 h environ, dont le chemin offre une vue superbe sur les Bouches de Bonifacio.

Les balades en bateau : de nombreuses sociétés maritimes situées dans la marina proposent des balades pour partir à la découverte du goulet, des calanques ainsi que de la grotte du Sdragonato, dont une faille dans la voûte a la forme de la carte de Corse. Il est possible de se rendre dans les îles Lavezzi pour la journée.
C'est l'occasion de faire de la plongée dans cette réserve naturelle, réputée pour ses eaux cristallines et poissonneuses.


Histoire
Bonifacio fut construite au IXe siècle par Boniface II, marquis de Toscane, qui baptisa la forteresse de son nom. Après une lutte de plusieurs siècles pour contrôler la ville, la République de Gênes s'installa enfin en 1195, année qui marque la véritable naissance de Bonifacio.

La ville commença alors à prospérer grâce à la grande autonomie que lui laissait Gênes et surtout grâce à son emplacement stratégique en Méditerranée. Devenue une cité imprenable, Bonifacio devint un véritable pôle militaire et maritime de Corse.

Les richesses de la ville et son appartenance génoise attirèrent les convoitises et donc les attaques. Bonifacio résista sans encombre. Mais si les remparts de la citadelle offraient une bonne protection contre les armes, ils s'avérèrent inutiles pour protéger la ville des épidémies. La peste ravagea les trois quart de la population en 1528.
La petite chapelle blanche St Roch fut d'ailleurs bâtie à l'endroit où, selon la légende, le dernier homme atteint de la peste serait mort.

Affaiblie, Bonifacio ne put alors résister en 1533 au siège de Dragut, un ancien corsaire Turc commandité par le français Paul de Thermes. Sept gros canons bombardèrent la citadelle pendant 18 jours et 18 nuits sans avoir raison de la volonté des Bonifaciens.

Reconstruite par les Français, la ville fut rendue aux Génois 6 ans plus tard, suite à un traité de paix. Elle resta génoise jusqu'à l'implantation définitive des Français en Corse, en 1768.

Partir à Bonifacio

Carte d'identité

Population (2010) : 2 955 habitants
Superficie : 138,36 km²
Gentilé : Bonifaciens, Bonifaciennes

Plus d'informations

Que voir à Bonifacio

Quartiers

Dans quel quartier sortir ? Et où faire du shopping ? Organiser votre séjour avec cette liste des différents quartiers à Bonifacio
» Quartiers à Bonifacio

Monuments

Retrouvez toutes les informations pratiques sur les plus beaux édifices historiques à Bonifacio
» Monuments à Bonifacio

Curiosités naturelles

Etonnants ou hors normes, découvrez les sites naturels les plus insolites à Bonifacio
» Curiosités naturelles à Bonifacio

Que faire à Bonifacio

Carte Bonifacio

Latitude : 41.39 - Longitude : 9.16

Points d'interets les plus remarquables

Bonifacio, les articles à lire

Bonifacio, les plus belles photos

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine