Mis à jour le 

Découverte de la Sainte-Victoire

Un voyage à : Découverte de la Sainte-Victoire

Découverte de la Sainte-Victoire sur nos forums
Si la randonnée et l'escalade sont très prisées par les promeneurs de la Sainte Victoire, les moins courageux pourront, en voiture, passer d'un village à l'autre. N'hésitez pas à vous y arrêter. Chacun d'entre eux bénéficie d'un intérêt et offre de belles vues sur la montagne.

Ventraben
Ce petit village est tout à fait charmant. Vous y apprécierez notamment ses petites ruelles en pierres. Son église date du XVIIe siècle. Elle fut bâtie alors que les habitants ne voulaient plus monter au château de la reine Jeanne, du nom d'une comtesse de Provence du XIVe siècle. Mais ce qui fait surtout la réputation de Ventraben c'est l'aqueduc Roquefavour.

Cet édifice, considéré comme le plus grand ouvrage en pierres du monde, date du XIXe siècle. Il mesure près de 400 mètres de long et plus de 80 mètres de haut. Il est composé de 3 rangées d'arcades qui lui donnent fière allure. C'est l'architecte Frantz Mayor de Montricher qui le conçut, sur une demande de la ville de Marseille, qui voulait assurer son approvisionnement en eau. Il est d'ailleurs, toujours en service. Ce qui est tout à fait impressionnant c'est la manière dont cet ouvrage s'intègre parfaitement au paysage.

Le barrage du Bimont
Ce lieu, au pied de la Sainte Victoire, sur la commune de Saint Marc Jaumegarde, offre de magnifiques vues sur la montagne. L'idée d'un ouvrage d'art, à cet endroit, date du XIXe siècle. C'est François Zola, le père d’Émile, qui proposa le premier de créer une réserve d'eau pour alimenter la ville d'Aix en Provence. Le barrage du Bimont date, quant à lui, de 1952. Mesurant 87,5 mètres de haut et 17,4 mètres d'épaisseur, il permet de créer une retenue d'eau de près de 40 millions de mètres cubes. Cela permet de contribuer à l'alimentation en eau de la vallée de l'Arc, d'Aix en Provence et de Marseille.

Vauvenargues
Situé au pied du versant Nord de la montagne, le petit village de Vauvenargues est complètement dominé par la Saint Victoire. N'hésitez pas à vous y arrêter. Plusieurs éléments sont dignes d'intérêt à cet endroit. Tout d'abord l'église. Si le monument actuel a été édifié au XVIe siècle, sa partie la plus ancienne date du Ve.

Vous y verrez aussi un étonnant château, un peu détaché du reste du village, sur un éperon rocheux. Il a notamment appartenu à Picasso, qui est d'ailleurs enterré dans le parc. De Vauvenargues, vous pouvez aussi emprunter un sentier qui vous conduira à la croix de Provence et au prieuré de la Sainte Victoire.

La croix de Provence, élément en fer de plusieurs mètres de haut, constitue l'une des emblèmes du massif. Le prieuré à, quant à lui, été fondé, au XVIIe, sur la volonté de Jean Aubert, prêtre à Aix.

Beaurecueil et Saint Antonin sur Bayon
C'est probablement en parcourant la route en lacets séparant ces deux communes que vous apprécierez le plus la Sainte Victoire. Roulez au pas et prenez le temps d'admirer les paysages qui ne seront pas sans vous rappeler ceux des toiles de Cézanne.

C'est à Saint Antonin sur Bayon que vous pourrez visiter la maison de la Sainte Victoire. Ce lieu est complètement dédié à la montagne. De nombreux documents y retracent son histoire. Un film et une maquette présentent l'évolution du lieu, depuis sa formation jusqu'à aujourd'hui. Ils rappellent notamment le gigantesque incendie qui eu lieu du 28 au 31 août 1989 et qui détruisit 5000 hectares de végétation ainsi qu'une grande partie de la faune de la montagne. Il permit néanmoins de mettre à jour des vestiges des occupations passées du massif.

Aujourd'hui classé « grande site de France », le massif de la Sainte Victoire est entretenu selon les principes du développement durable.

Partir à : Découverte de la Sainte-Victoire

Carte Découverte de la Sainte-Victoire

Latitude : 43.53 - Longitude : 5.59

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine