Australie : quand la mer devient rouge sang

Cette semaine, plusieurs plages de l'est australien, ont été totalement recouvertes d'une eau rouge sang. Un mystère assez effrayant pour les habitants qui a cependant été très vite expliqué.

Les baigneurs et surfeurs amoureux de la côte est australienne ont dû avoir du mal à entrer dans l'eau. Ce mardi, un étonnant phénomène a transformé l'océan en une mer de sang sur les plages de Bondi et Clovelly beach, à une dizaine de kilomètres de Sydney. Certains ont craint une pollution voire la présence de requins... Un scénario digne des Dents de la Mer ? Pas du tout. L'eau a été rougie par la présence de Noctiluca scintillans, un organisme lui-même attiré par les algues et qui utilise cet étrange stratagème pour attirer puis capturer ses proies. Reste que les plages de Bondi et Clovelly beach ont tout de même dû être fermées au public. La présence de ces algues, bien que peu nocive, peut provoquer des irritations de la peau.

Phénomène rare, la coloration de l'eau en Australie n'est pas sans rappeler celle plus régulière des plages bretonnes. Une fois encore, ce sont des algues, les algues dites "vertes", qui sont responsables de ce phénomène. Les algues vertes ne viennent pas d'une seule mais de plusieurs variétés d'algues (Streptophyta, Caulerpa taxifolia, Ulva lactuca ...) contenant toutes des pigments photosynthétiques, autrement dit de la chlorophylle. Celles-ci se développent principalement à cause de la chaleur (en été) et sont liées à un apport excessif d'azote dans la mer. Azote venant principalement nitrates rejetés dans les cours d'eau par les élevages. En cela, les algues vertes sont de véritables nuisances et une préoccupation pour les pouvoirs publics... Contrairement à la mer rouge australienne, qui n'aura semble-t-il pas affolé les autorités. (Photo : Photographie postée par la télévision locale 9 News Sydney sur Twitter).

Australie

Forum Voyage