Tsunami en Indonésie : plus de 200 morts, les images terribles du drame

Tsunami en Indonésie : plus de 200 morts, les images terribles du drame TSUNAMI INDONESIE- Un tsunami survenu après l'éruption d'un volcan a fait 222 morts en Indonésie, selon le dernier bilan des autorités. Découvrez les images du drame.

[Mis à jour le 23 décembre 2018 à 16h21] Au moins 222 personnes ont perdu la vie après qu'un tsunami a dévasté les rives de la Sonde, en Indonésie, ce samedi 22 décembre au soir. Selon le dernier bilan des autorités locales, plus de 800 personnes ont été blessées par cette vague dévastatrice, et 28 personnes sont portées disparues. "Ce nombre devrait augmenter", a d'ailleurs précisé Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes, puisque les autorités n'ont pas encore de nouvelles de certaines régions touchées par le tsunami. Cette immense vague a été provoquée par l'éruption du volcan Sutopo Purwo Nugroho, réputé pour être particulièrement meurtrier. Il est situé sur un îlot de la Sonde, qui sépare Java et Sumatra. Il a détruit des centaines de bâtiments sur son passage, aux alentours de 21h30. Les Indonésiens ont d'ailleurs été pris par surprise, en raison d'un manque de communication des autorités. 

Une erreur des autorités 

Dans un premier temps, les autorités indonésiennes avaient déclaré que le tsunami n'en était pas un, mais simplement une marée montante due à la nouvelle Lune, et avait appelé la population à ne pas paniquer. "C'était une erreur, nous sommes désolés", a tweeté par la suite M. Nugroho. Pourtant, selon le Centre indonésien de la volcanologie et de la gestion des risques géologiques, l'Anak Krakatoa montrait des signes d'activité renforcée depuis environ une semaine. En octobre dernier, un bateau de touristes avait même failli être heurté par des morceaux de lave. L'éruption, survenue peu avant 16h, a duré 13 minutes, diffusant un épais nuage de cendres. Depuis sa naissance, l'Anak Krakatoa est dans un "état semi perpétuel d'activité éruptive", et grossit au fil d'éruptions qui surviennent tous les deux ou trois ans, a expliqué à l'AFP le volcanologue Ray Cas de l'Université Monash, en Australie.

Un volcan particulièrement meurtrier 

Quand le Krakatoa était entré en éruption le 27 août 1883, il avait craché des cendres à plus de 20 kilomètres de hauteur en une série d'explosions puissantes qui avaient été entendues en Australie, et jusqu'à 4 500 kilomètres de là, près de l'île Maurice. Du fait de la vaste quantité de cendres projetées dans les airs, la région avait été plongée dans le noir pendant deux jours. Pendant l'année qui avait suivi, et en raison de la poussière, les couchers et levers du soleil du monde entier avaient été spectaculaires. Pendant des années, la météo a été perturbée. Le tsunami provoqué par l'éruption avait fait plus de 36 000 morts, l'une des pires catastrophes naturelles qu'ait connu la planète. L'Indonésie, archipel de 17 000 îles et îlots qui s'est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique.

Article le plus lu - Manifs des Gilets jaunes : vers un acte 11 ? › Voir les actualités

Tsunami en Indonésie : plus de 200 morts, les images terribles du drame
Tsunami en Indonésie : plus de 200 morts, les images terribles du drame

[Mis à jour le 23 décembre 2018 à 16h21]  Au moins 222 personnes ont perdu la vie après qu'un tsunami a dévasté les rives de la Sonde, en Indonésie, ce samedi 22 décembre au soir. Selon le dernier bilan des autorités locales, plus de 800 personnes...

Annonces Google