SNU : où en est-on ? Admission, saison 2020... Le point

SNU : où en est-on ? Admission, saison 2020... Le point SERVICE NATIONAL UNIVERSEL - La phase de mission d'intérêt général de la saison 1 du SNU démarre de lundi pour un millier de jeunes environ. Le secrétaire d'Etat à la jeunesse en a profité pour faire le point sur le SNU.

[Mis à jour le 21 octobre 2019 à 11h50] C'est parti ! Après un premier "séjour de cohésion" de deux semaines en internat en juin dernier, certains des premiers volontaires du SNU débutent ce lundi 21 octobre la seconde phase de leur Service national universel obligatoire : deux semaines de mission d'intérêt général. Celle-ci peut se faire auprès d'une collectivité, d'une association ou d'un corps en uniforme, et doit être effectuée d'ici juin 2020. Pendant les vacances de la Toussaint, près de la moitié de l'effectif des jeunes en SNU cette année (ils sont 1 978 volontaires au total, issus de 13 départements) effectue cette mission, les autres l'ont "déjà fait cet été ou le feront tout au long de l'année, durant les vacances scolaires ou à raison de quelques heures par semaine", détaille le secrétaire d'Etat à la jeunesse Gabriel Attal, invité de franceinfo ce matin.

Face aux critiques d'une partie des organisations de jeunesse, qui contestent la pertinence de ces stages, le représentant de l'Etat Gabriel Attal a défendu le (SNU) ce 21 octobre, estimant que "les jeunes vont découvrir ce que c'est de s'engager" et qu'ils "auront une expérience concrète". Et d'expliquer : "On espère créer le déclic d'un engagement durable, par exemple en service civique ou dans la garde nationale". Sur le SNU 2020, le secrétaire d'Etat à la jeunesse précise, dans un entretien accordé au Parisien ce dimanche : "Pour la première fois, tous les départements lanceront le SNU. La campagne de recrutement commencera en janvier et autour de 30 000 jeunes [participeront]". Initialement, c'est 40 000 jeunes que le dispositif devait concerner en 2020, note l'AFP.

Définition du SNU

En mars 2017, le candidat Macron avait promis le rétablissement d'un "service national obligatoire et universel" (SNU) sur une durée d'un mois et pour l'ensemble d'une classe d'âge. Objectifs : créer un "brassage social" et favoriser un partage des valeurs de la République avant l'entrée sur le marché du travail. Selon Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement en première partie de mandat d'Emmanuel Macron, le SNU doit représenter un "moment de rencontre entre la jeunesse de notre pays et la nation, et en partie son armée", mais aussi un "engagement civique".

Trois objectifs assignés au SNU sont listés par le gouvernement : 

  • Favoriser une "cohésion sociale et territoriale"
  • Permettre une "prise de conscience" par chacune des générations "des enjeux de la défense et de la sécurité nationale"
  • Développer "la culture de l'engagement"

Jusqu'à présent, le seul temps obligatoire pour les jeunes ayant un rapport avec l'armée était la journée défense et citoyenneté, sous l'autorité du ministère de la Défense et administrée par la direction du service national et de la jeunesse.

Admission au SNU

Comme le précise le ministère de l'Education nationale et de la jeunesse sur son site officiel, le Service national universel (SNU) s'adresse à tous les jeunes, filles et garçons. Il se décompose en deux phases, concernant chacune des âges bien précis : 

  • Une période de sensibilisation à la citoyenneté "obligatoire d'un mois", à effectuer entre l'âge de 16 ans et l'âge de 18 ans
  • Un "engagement plus long sur la base du volontariat", entre 16 ans et 25 ans

Le service national universel obligatoire

Le caractère obligatoire du service national universel a dès le départ été annoncé par Emmanuel Macron, qui a d'abord voulu que cette partie obligatoire s'étale sur 3 à 6 mois. Le 26 juin 2018, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a finalement confirmé la mise en place d'une phase obligatoire de 2 x 15 jours, soit un mois. Une phase de volontariat d'au moins trois mois devrait s'y ajouter, potentiellement indemnisée. L'actuel service civique sera une des façons d'accomplir ce volontariat.

► Découvrez notre fiche pratique consacrée au Service civique

SNU 2020

Le 20 octobre 2019, le secrétaire d'Etat à la jeunesse Gabriel Attal s'est exprimé auprès du Parisien sur le SNU 2020, ou Service national universel "saison 2". A la question "Combien de jeunes espérez-vous recruter [pour cette deuxième saison] ?", il répond : "Ils seront autour de 30 000. C'est une montée en charge très importante. Pour la première fois, tous les départements lanceront le SNU. La campagne de recrutement commencera en janvier [2020]. Il y aura entre 100 et 500 volontaires, selon les départements". 

Article le plus lu - Manifestation du 14 novembre : l'hôpital en crise ! › Voir les actualités