Seul sur Mars : les événements du film pourraient se produire selon Ridley Scott SEUL SUR MARS. Ridley Scott est persuadé que le film qu'il a réalisé en 2015 pourrait se produire dans la réalité d'ici quelques années.

[Mis à jour le 10 janvier 2021 à 20h55] Seul sur Mars envoie Matt Damon dans l'espace. Le film de Ridley Scott suit le parcours d'un astronaute de la NASA qui se retrouve coincé sur la quatrième planète du système solaire, alors que ses équipiers le pensent mort. Ce scénario catastrophe n'est pourtant pas (uniquement) de la fiction, puisque le réalisateur l'avait lui-même admis dans une interview à Linternaute.com à l'occasion de la sortie du film en 2015 : les événements que l'on voit dans Seul sur mars pourraient bien se produire un jour. "Dans Seul sur Mars, ça marche particulièrement bien parce que c'est réaliste. Je pense que ce qui se passe dans le film arrivera dans environ dix ans dans la vraie vie. C'est donc dans un futur très proche."

Seul sur Mars est une adaptation du best-seller d'Andy Weir, publié quatre ans auparavant. Ridley Scott estimait déjà ce livre "très bien documenté à tel point que la NASA l'a approuvé". Pour renforcer le réalisme du film, la NASA a d'ailleurs collaboré avec les équipes et les acteurs : "Ils étaient disposés à échanger, à discuter. Ils ont invité Jessica [Chastain, ndlr] à rencontrer une véritable capitaine astronaute. Arthur [Max, chef décorateur, ndlr] est allé à Houston puis au Jet Propulsion Lab à Pasadena pour voir ce qu'ils avaient en termes d'équipement. On en a pris des photos. Ils nous ont montré des versions futuristes de ce qu'ils pensaient faire, notamment leurs combinaisons. Ça nous a un peu aidé." Autant d'élément qui renforcent l'impression de réalisme de Seul sur mars.

Synopsis - Mark Watney est un astronaute de la NASA qui part sur Mars pour la troisième mission humaine sur la planète. Au sixième jour, l'équipe doit évacuer quand une immense tornade de poussière frappe le site d'atterrissage. Watney n'arrive pas à atteindre la capsule et à s'éjecter comme ses équipiers. Ils pensent qu'il est mort.