Résultats municipales : les grosses surprises du scrutin

Résultats municipales : les grosses surprises du scrutin Le premier tour des élections municipales a donné lieu à quelques surprises. Paris, Marseille, Nice, Strasbourg, Lyon... Retour sur ces résultats inattendus.

Les résultats du premier tour des municipales ont déjoué certaines prédictions des sondeurs dans plusieurs villes. Ainsi, à Nice, le maire sortant Christian Estrosi n'a finalement pas été réélu dès le premier round de ce scrutin. Il plafonne à 44,98 % des suffrages, devant le candidat socialiste Patrick Allemand (15,25 %) qui arrive troisième, mais aussi et surtout la liste FN de Marie-Christine Arnautu, qui a réuni 15,60 % des voix. De même, à Lyon, Gérard Collomb n'est pas réélu dès le premier tour, même s'il arrive en tête avec 35,76 % des suffrages.

Le premier tour des municipales, ce dimanche 23 mars, a en tout cas fait des heureux : le Front national enregistre une spectaculaire poussée dans de nombreuses communes de France. Ainsi, dans les résultats des municipales à Marseille, ce n'est pas le socialiste Patrick Mennucci (20,77 %) qui arrive juste derrière le maire sortant Jean-Claude Gaudin (37,64 %), mais bien le candidat du FN Stéphane Ravier (23,16 %). A Lille, les résultats ont surpris aussi : Martine Aubry (34,86 % des suffrages au premier tour) devra affronter le candidat UMP Jean-René Lecerf (22,73 %) au second tour, mais aussi le candidat du FN Eric Dillies, qui a obtenu 17,15 % des voix. A Hénin-Beaumont, le secrétaire général du Front national Steeve Briois a été élu dès le premier tour. A Perpignan, Béziers, Avignon, Forbach ou Fréjus, ce parti s'est placé en tête de ce premier tour.

A Paris, la droite en tête, à Grenoble EELV

Dans la capitale, conformément à ce qu'annonçaient les sondeurs, Nathalie Kosciusko-Morizet a été devancée dans le 14e arrondissement, à 33,1 % des suffrages contre son adversaire de gauche Carine Petit (37,89 %). Mais la surprise est plus générale : NKM est en tête du premier tour sur l'ensemble de la capitale, puisque les listes de droite totalisent 35,6 % des suffrages. Anne Hidalgo se place en deuxième position avec 34,4 % des voix.

Parmi les villes où la droite pourrait bien s'imposer lors d'un second tour, la ville de Strasbourg, où la sénatrice UMP Fabienne Keller a dépassé le maire socialiste Roland Ries, avec 32,4 % des voix, contre 31,4 %. Ici aussi, le Front national peut figurer au second tour, puisque le candidat Jean-Luc Schaffhauser a obtenu 10,8 % des voix. Une aubaine pour le maire actuel?

Autre surprise de ces résultats des élections municipales : le candidat écologiste Eric Piolle arrive en tête à Grenoble avec 29,41 % des suffrages, devant le candidat de la gauche Jérôme Safar (25,31 % des suffrages). Deux autres candidats se sont qualifiés pour le second tour : l'UMP Matthieu Chamussy (20,86 %) et la candidate du FN Mireille D'Ornano. Une quadrangulaire se profile dans cette ville.

Article le plus lu - Tariq Ramadan reconnaît avoir menti › Voir les actualités

Annonces Google