J-C. Fromantin veut "un nouveau permis de conduire probatoire valable deux ans"

J-C. Fromantin veut "un nouveau permis de conduire probatoire valable deux ans" Permis de conduire, présidence de l'UDI, Exposition universelle... Le député-maire de Neuilly-sur-Seine a longuement développé ses idées ce mardi dans #DirectPolitique.

Invité ce matin de #DirectPolitique, l'émission de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes, Jean-Christophe Fromantin a dénoncé les dysfonctionnements du second tour de l'élection pour la présidence de l'UDI. Il a aussi annoncé sur notre plateau avoir déposé une proposition de loi visant à simplifier et réduire le coût du permis de conduire, en instaurant "un permis probatoire valable deux ans" délivré par un "organisme privé certificateur". La proposition vient d'être inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale, elle sera examinée par les députés dans les prochaines semaines. Dénonçant "un réflexe qui peut être un peu corporatiste" de certains inspecteurs, l'élu des Hauts-de-Seine a expliqué que ceux-ci continueront de "superviser la conduite". "La plupart des pays européens sont dans des stratégies de ce type-là" a poursuivi le député, rappelant qu'en France, "près de 2 millions de personnes conduisent sans permis".

"La France pourrait faire de l'hospitalité le grand thème de l'Exposition universelle"

Le député des Hauts-de -Seine porte le projet de candidature de Paris pour l'Exposition universelle de 2025. "Tout est financé par du sponsoring et du mécénat d'entreprise", un vrai avantage en comparaison de la probable candidature de la capitale française pout le JO de 2024. "Il faut aussi se placer sur l'événement auquel on a le plus de chance de réussir' a-t-il estimé.

François Hollande, "un capitaine qui n'opère pas à la tête du navire"

"On est en permanence dans cette espèce d'attente qu'il fixe un cap" juge le député-maire de Neuilly-sur-Seine au sujet du président de la République. "Il y a beaucoup d'échecs dans les politiques publiques" pour Jean-Christophe Fromantin, qui considère que le manque de propositions se fait aussi ressentir dans l'opposition : "C'est un flou qui est quasi consubstantiel de la manière dont évolue le débat politique, qui consiste à jouer le président-bashing".

 Voir aussi :

Réforme territoriale : "Il n'y a aucune inspiration, aucun fil directeur"

"J'aimerais qu'on ait en permanence un contrôle des politiques publiques"

Au sujet de Sivens et de Notre-Dame-des-Landes

"Il faut qu'on ait cette audace transgressive"

"Est-ce qu'un parti qui présente un projet peut faire en sorte que ce projet soit incarné et ait la force de le porter devant les Français ?" Voilà en substance le thème de l'ouvrage que vient de publier le député UDI, "La France réconciliée". La mise en oeuvre des réformes "est une affaire de courage" considère-t-il.

Présidence de l'UDI : "Je n'ai pas reçu de quoi voter au second tour "

Le candidat au premier tour de l'élection pour la présidence de l'UDI a aussi dénoncé les conditions d'organisation du scrutin au second tour. "Il faudrait qu'on m'explique pourquoi il y a tant de dysfonctionnement dans les fichiers" s'est-il indigné, assurant que "l'huissier a signalé avoir de quoi alerter Tracfin". Derrière ces craintes, c'est la légitimité d'un président élu avec 40 % de voix dans un seul département [le score de J-C. Largarde en Seine-Saint-Denis au premier tour] qu'il interroge : "Cela nous inquiète, surtout pour un parti qu'on veut le parti des territoires".

Avec Lagarde, des divergences; "très concrètement sur des sujets de société"

UDI : "Le président d'un parti n'est pas forcément un candidat à la présidentielle"

L'intégralité de l'émission

Jean-Christophe Fromantin invité de #DirectPolitique

L'UDI vit un moment délicat avec la campagne de succession à Jean-Louis Borloo. Les militants du rassemblement centriste sont invités depuis quelques jours à décider qui, de Jean-Christophe Lagarde ou d'Hervé Morin, sera le prochain président de l'UDI, dans un climat un peu tendu. La bataille entre les deux candidats du second tour est en train de se transformer en guerre de tranchées, entre accusations larvées de clientélisme, de tricherie, et autres "boules puantes" dénoncées par les deux camps adverses. Le 13 novembre, jour de la divulgation des résultats, pourtant, il faudra mettre les rancoeurs de côté pour mettre le parti en ordre de marche.

Jean-Christophe Fromantin, candidat à la présidence de l'UDI, éliminé au premier tour du scrutin, a déjà fait savoir qu'il soutenait la candidature d'Hervé Morin. Le député-maire de Neuilly dira ce qu'il pense de cette confrontation au sein de son parti, sur le plateau de #DirectPolitique, mardi 4 novembre à 8h30. L'UDI peut-elle sortir sans dommage de cette campagne ? Les centristes sont-ils en mesure de se rassembler et de proposer une nouvelle offre politique ambitieuse aux Français, pour les départementales 2015, les régionales, et surtout d'ici 2017 et l'élection présidentielle ? Jean-Christophe Fromantin aura 40 minutes pour commenter l'actualité politique et sociale, et développer ses propositions pour sa famille politique et pour la France. Le député-maire porte notamment le projet d'une candidature du pays à l'Exposition universelle de 2025, son rapport vient d'être remis à Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale.

Jean-Christophe Fromantin vient de publier aux éditions de l'Archipel "La France réconciliée".

Crédit vignette : Copyright : Studio Anka Lab

Chaque mardi, Linternaute.com, 1er site d'actualités de France, 20 Minutes, 1er quotidien gratuit et Ouest-France, 1er quotidien français payant, reçoivent une personnalité du monde politique pour un entretien de 40 minutes avec les journalistes des rédactions et les internautes.

 Abonnez-vous à nos alertes #DirectPolitique

Retrouvez #DirectPolitique dans 20 Minutes

Annonces Google