Abdellatif Kechiche vend sa Palme d'Or pour financer son prochain film

Les soucis d'argent d'Abdellatif Kechiche sont visiblement bien loin d'être réglés. Afin de financer son prochain film, le cinéaste a choisi de mettre sa précieuse Palme d'Or aux enchères.

Le réalisateur n'avait pas pu participer au 70e Festival de Cannes cette année en raison de problèmes de financement, et malheureusement, cela ne semble pas s'arranger. Abdellatif Kechiche est aujourd'hui contraint de mettre aux enchères le bien le plus convoité de la Croisette : la célèbre Palme d'Or. Il doit également se séparer de nombreuses des peintures à l'huile qui avaient leur importance dans son film primé en 2013 : "La Vie d'Adèle". Le réalisateur a fait ce choix à contre-cœur afin de mener à bien la production complète de son nouveau film à venir : "Mektoub is Mektoub". Ce long-métrage sera l'adaptation du roman "La blessure, la vraie" de François Bégaudeau.

La Palme quant à elle, est décrite comme étant "constituée de 118 grammes d'or éthique 18 carats certifiés 'Fairmined'" et elle "repose sur un coussin de cristal de roche en forme de diamant taille émeraude". Dans un communiqué dévoilé par le magazine Hollywood Reporter, la société de production de Kechiche "Quat'sous" précise : "Pour réunir les fonds nécessaires pour terminer la post-production sans plus de délais, la société française de production et de distribution Quat'Sous vend aux enchères des souvenirs en rapport avec le travail de Kechiche". Cependant, le porte-parole d' Abdellatif Kechiche n'indique pas le montant requis pour finir le film, indiquant qu'un accord de confidentialité a été signé concernant les montants (potentiellement) versés entre les financiers et la société de production.

Article le plus lu : La photo officielle d'Emmanuel Macron dévoilée : voir les actualités

Festival de Cannes / Abdellatif Kechiche