Téléphonie : quelles bonnes pratiques inculquer à son ado ?

Téléphonie : quelles bonnes pratiques inculquer à son ado ? Pour éviter que le portable devienne un membre de la famille à part entière, mieux vaut faire respecter quelques règles. Voici un manuel de survie à destination des parents.

Le mobile de votre ado peut vite se révéler envahissant : bips intempestifs à chaque texto reçu, sonneries toutes les heures, etc. A vous de fixer des règles pour garder la maîtrise de la situation.

portable repas
Pas très agréable de manger en face de quelqu'un qui est au téléphone... ©  imagehit - Fotolia

Ne pas tolérer le portable lors du dîner

Il n'y a rien de plus énervant que de voir son ado une fourchette dans la main et son portable dans l'autre. Le repas familial, c'est sacré ! Ça ne dure souvent que 20 ou 30 minutes alors exigez d'avoir la paix. Le mobile de votre fils ou de votre fille ne doit pas se trouver sur la table du dîner, ni dans sa poche.
De plus, le repas est un moment de convivialité. Il est important d'en profiter pour dialoguer avec ses enfants, pour répondre à leurs questions, pour instaurer un climat détendu.
Si votre ado conteste votre interdiction du portable à table, expliquez-lui calmement que 20 minutes sans communication avec ses amis ne vont pas casser une amitié ! Essayez de trouver une repartie amusante, qui détendra l'atmosphère.

L'empêcher d'utiliser son portable la nuit

Les échanges de textos jusque tard dans la nuit, ce n'est guère conseillé quand on a un examen le lendemain ! Le sommeil doit être réparateur et rien ne doit venir le troubler. Par ailleurs, même si les effets négatifs des ondes dégagées par un portable ne sont pas prouvés à 100%, faites valoir le principe de précaution... Mieux vaut éteindre un mobile la nuit.

Regarder la facture avec son ado

Il ne s'agit pas de fliquer votre fils ou votre fille mais, de temps en temps, vous pouvez lui montrer la facture de téléphonie. D'abord pour lui rappeler le coût du forfait (que vous payez pour lui), ensuite pour le responsabiliser en cas de dépassement. Par ailleurs, même si votre ado croit tout savoir sur son forfait (et sur tout sujet en général !), il peut être judicieux de lui réexpliquer les conditions de l'abonnement (à quelle heure bénéficie-t-il d'heures de communications gratuites ? quels sont ses "numéros favoris" en illimité... ?)

Le mettre en garde sur l'utilisation des photos

D'après un sondage TNS Sofres - AFOM d'août 2010, 90% des 15-17 ans prennent des photos avec leur mobile. En soi, cela ne pose aucun problème. Mais quand ces images (photos ou vidéos) sont postées sur Facebook, sur YouTube, sur un blog... se pose la question du consentement des sujets pris en photo. Rappelez à votre ado qu'il est interdit de prendre des photos de personnes reconnaissables et de les diffuser sur Internet sans leur accord. Ça lui paraîtra sans doute "vieux jeu" ou "ringard" mais retournez la situation en lui disant : "Imagine que je poste des photos de toi, dans lesquelles tu n'es pas à ton avantage, sans ton autorisation : comment réagirais-tu ?"

Lui demander de la discrétion

Savoir que Simon sort avec Lucie ou que Maxime s'est engueulé avec Pierrot, personnellement, vous vous en fichez. Donc n'hésitez pas à rappeler à votre ado qu'il peut se montrer plus discret dans ses conversations. Tout d'abord pour éviter de gêner les autres, notamment dans des lieux publics, mais aussi pour éviter d'attirer l'attention vers lui. Rien de mieux qu'un jeune en pleine conversation passionnante (donc peu vigilant au monde qui l'entoure) pour un voleur de portable... 

 

Vos témoignages

Et aussi

Vie familiale

Annonces Google