Suis-moi je te fuis. Fuis-moi je te suis.

Jouer l'indifférent : les hommes savent très bien le faire. © Pakmor - Fotolia

Il feint de ne pas être intéressé

Avez-vous déjà remarqué que l'on était souvent attiré par ce qu'on ne pouvait pas avoir ? Et que ce qui était acquis pouvait nous lasser rapidement ? Voilà le principe du "suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis" qui s'applique aux relations amoureuses.

Pour les femmes, le mauvais garçon est justement inaccessible. Parce qu'on leur a souvent dit de ne pas s'en approcher, parce qu'il fait mine de ne pas s'intéresser et parce qu'il n'appelle jamais au téléphone.

Le mauvais garçon a compris depuis longtemps qu'il devait "fuir" pour mieux être suivi. Et ça marche.

Suggestions de contenus