Une roue transformatrice d'énergie

la roue conserve une énergie mécanique constante quelle que soit la vitesse.
La roue conserve une énergie mécanique constante quelle que soit la vitesse. © Jacques HONVAULT

Conservation de l'énergie mécanique

Quand nous pédalons sur notre vélo, on constate que parfois on peine à enfoncer les pédales et d'autres fois c'est beaucoup plus aisé. Mais que se passe-t-il au niveau des roues ?

Il faut considérer la roue comme un système mécanique. Celui-ci possède une énergie, appelée tout simplement énergie mécanique. Elle se divise en deux types d'énergies : potentielle et cinétique. La première résulte de la position de la roue dans l'espace, quant à la deuxième, elle dépend du mouvement de la roue. La différence est étroite entre ces deux énergies mais pourtant très distincte.

Quel que soit le rapport de vitesse engagé, l'énergie mécanique est la même. On pédale moins fort mais on tourne plus vite. En d'autres termes, il n'y a pas de déperdition énergétique dans la roue, au contraire, elle se conserve.