Volcan à Bali : les images de l'éruption, les touristes quittent l'île

Volcan à Bali : les images de l'éruption, les touristes quittent l'île VOLCAN AGUNG - Le réveil du mont Agung a provoqué l'évacuation de 100 000 personnes et fortement perturbé le trafic aérien sur l'île de Bali, en Indonésie. Toutes les infos.

[Mis à jour le 1er décembre 2017 à 9h11] Le mont Agung s'est réveillé fin-novembre, trois mois après les premiers signaux inquiétants qui avaient provoqué l'évacuation de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans la zone autour du volcan. Lundi 27 novembre, l'île de Bali a été placée en alerte maximale, et plus de 100 000 personnes habitant à 10 kilomètres autour du volcan ont eu pour consigne d'évacuer les lieux au plus vite. Un responsable du centre national de volcanologie a ainsi expliqué : "Des secousses permanentes sont ressenties. Les projections continues de cendres sont parfois accompagnées par des éruptions explosives et un faible grondement sonore. Les lueurs de feu sont de plus en plus visibles la nuit. Ceci indique que les conditions pour une éruption plus forte sont imminentes".  Concernant le trafic aérien, l'aéroport international de Denpasar, capitale de la province de Bali a été fermé le week-end dernier, provoquant l'annulation de près de 500 vols. Au total, plus de 120 000 voyageurs ont été affectés par la fermeture de l'aéroport. Suite à la réouverture de l'aéroport mercredi 29 novembre, plus de 4500 personnes ont pu quitter l'île, après des jours d'incertitude. En revanche, l'aéroport de Lombok, situé sur l'île voisine, a de nouveau été fermé au public jeudi suite aux cendres qui se dirigent vers sa direction, ces dernières étant dangereuses pour les moteurs d'avions.

Volcan à Bali : les sites menacés par l'éruption du mont Agung

Situé à seulement quelques dizaines de kilomètres des principales destinations touristiques de Kuta et Seminyak, le mont Agung menace plusieurs temples et grands sites touristique. Alors que de nombreux temples et hôtels se trouvent dans un rayon de 12 kilomètres autour du cratère, de nombreux touristes ont pris la décision d'écourter leur voyage et de quitter l'île de Bali. A proximité du volcan, de nombreux sites de plongée ont également été fermés au public. Lors de la dernière éruption du volcan, le temple Pura Besakih avait été détruit par des coulées de lave.

Volcan à Bali : alerte maximale, plus de 100 000 personnes évacuées

Le niveau d'alerte maximal a été décrété lundi 27 novembre 2017 sur l'île de Bali par les autorités qui recommandent aux habitants et aux touristes de rester à plus de neuf kilomètres du cratère du volcan, loin des zones touristiques. A ce jour, plus de 40 000 personnes habitant à proximité du mont Agung ont été évacuées et 100 000 doivent avoir quitté la zone à risque dans les jours à venir. Le week-end dernier , de nombreux annulations de vols ont provoqué la panique et la colère dans l'aéroport de Denpasar-Ngurah Rai, fermé en raison de l'éruption imminente. De nombreuses compagnies aériennes telles que Singapore Airlines ont annoncé l'arrêt de leurs vols depuis et vers l'aéroport. En 1963, plus d'un millier de personnes avaient péri lors de la dernière éruption de ce volcan, qui avait alors craché des cendres jusqu'à Jakarta, pourtant située à 1 000 kilomètres du mont Agung.

L'aéroport de Denpasar a été fermé ce week-end suite à l'éruption imminente du mont Agung. © Ketut Nataan/AP/SIPA

VIDÉO : Volcan à Bali: des dizaines de milliers d'habitants évacués

Indonésie / Catastrophes naturelles

Annonces Google