Partager cet article

RSS
L'Internaute > Voyager >
Unesco > Délos
 PATRIMOINE MONDIAL 
08/09/2006

Délos, l'île sacrée

Voir les 7 photos

Petite île bercée par les vagues de la mer Egée, Délos recèle de nombreux vestiges, témoins de son riche passé. Un fabuleux voyage entre histoire et mythologie.

Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Sommaire
Songes de mer Egée
Guide de voyage

Sommaire

Située au cœur de l'archipel des Cyclades entre Rhénée et Mykonos, Délos doit moins sa notoriété aux paysages qu'elle propose qu'à son patrimoine culturel, historique et mythologique. D'après la légende grecque, l'île servit de berceau à Apollon, fils de Léto et de Zeus. De fait, elle en devint un sanctuaire prisé des pèlerins et resta longtemps l'objet d'enjeux politiques et religieux. Elle connut aussi une large période d'expansion économique et fut même un temps le premier port de Méditerranée orientale. Aujourd'hui inhabitée, l'île se visite comme un véritable musée à ciel ouvert.
Depuis Mykonos, trente minutes sont nécessaires pour rejoindre Délos en bateau. Celui-ci accoste sur le littoral ouest, à l'emplacement de l'ancien port. De là, on accède directement à la zone de vestiges archéologiques qui s'étend au nord du Mont Cynthe, point culminant de l'île.

Les témoins du passé
Depuis le port, traverser l'Agora des Compétaliastes (l'une des places principales de la citée hellénistique) suffit pour rejoindre le sanctuaire d'Apollon. Là, se trouvent les restes des trois temples dédiés à la divinité, datant de différentes époques : le Temple de Poros, celui des Athéniens et celui des Déliens.

Plus au Nord, s'étend un quartier résidentiel de la ville antique avec notamment la maison du Lac au sol mosaïqué, et celle des Tritons. Dans cette même zone, la célèbre Terrasse des Lions fondée par les Naxiens au VIIème siècle avant J.C., mérite le détour. Comme son nom l'indique, celle-ci était ornée de seize lions de marbre. Aujourd'hui, il n'en reste que cinq, précieusement conservés au musée de Délos et à la place desquels des reproductions ont été installées. Emporté par les vénitiens au XVIIème siècle, le corps sans tête de l'un d'entre eux décore toujours l'entrée de l'arsenal de Venise.

De l'autre côté de la ville, au sud du sanctuaire d'Apollon, s'étend un autre quartier résidentiel où dorment les vestiges de luxueuses demeures au sol pavé de mosaïques. Au milieu de ces maisons, gisent parmi les herbes les restes d'un théâtre datant du IIIème siècle avant J.C. Il pouvait à l'époque accueillir environ 5 500 spectateurs. Plus à l'est, dans le quartier du Cynthe, se dressent la Terrasse des Divinités Etrangères et ses petits temples construits à la demande des marchands étrangers lors de la faste période de commerce que connut l'île au IIème siècle avant J.C.

Le site
Inscription : 1990
La zone : L'île de Délos, en Grèce

Sur le web :
Unesco : portal.unesco.org
Grèce : www.grece.infotourisme.com

Notre guide de voyage : Grèce

Le musée de Délos
Pour parfaire ses connaissances historiques, un détour par le musée de Délos s'impose. Construit en 1904, il recèle des collections d'objets mis au jour sur l'île par les archéologues. Sculptures, fresques, mosaïques, masques, poteries et divers objets de la vie courante issus de maisons particulières sont exposées dans neuf pièces. Un masque en bronze de Dionysos datant du second siècle avant J.C. et une statue de marbre d'Apollon trouvée dans une luxueuse demeure du quartier du théâtre méritent le coup d'œil.
Une fois la visite terminée, il ne faut pas espérer pouvoir rester sur place
puisqu'en tant que site protégé, Délos ne compte aucune structure hôtelière. Heureusement, une journée suffit pour découvrir l'essentiel des richesses déliennes.


 
 Yolaine Cuxac, L'InternauteVoyager
 
Magazine Voyager
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Voyager Voir un exemple
L'Internaute Voir un exemple
Week-end Voir un exemple
Toutes nos newsletters