Une carte et un calendrier du déconfinement démentis

Une carte et un calendrier du déconfinement démentis Une carte et un calendrier du déconfinement ont circulé ce lundi sur les réseaux sociaux et ont été mentionnés par Cyril Hanouna dans son émission sur C8. Aucune de ces rumeurs n'est pourtant fondée...

Les spéculations se multiplient au sujet de la date de fin des mesures drastiques imposées aux Français depuis le 17 mars, pour ralentir la propagation du coronavirus en France. Ce lundi 6 avril, d'intenses rumeurs se sont propagées sur les réseaux sociaux au sujet d'un déconfinement par région qu'aurait d'ores et déjà planifié le gouvernement. Une carte a même été relayée, en particulier par le gilet jaune Jérôme Rodrigues, avant d'être fermement démentie par les autorités et plusieurs enquêtes journalistiques. Selon cette "carte du déconfinement" aux origines nébuleuses, la France aurait vu son confinement prendre fin en trois étapes selon trois zones : le 4 mai pour la "zone 1" comprenant les régions de l'Ouest et du Sud de la France, de la Normandie à la région PACA, le 11 mai pour la "zone 2" comptant les Hauts-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, le Centre-Val-de-Loire et l'Auvergne-Rhône-Alpes et enfin le 16 mai pour les régions les plus touchées, soit l'Ile-de-France et le Grand Est, en "zone 3". Un scénario évidemment totalement inventé.

La rumeur a été telle que Cyril Hanouna  cru bon de la relayer dans son émission Touche pas à mon Poste ce lundi soir sur C8. "Je ne sais pas si c'est une bonne info, mais c'est une info qui tourne, donc je vous la donne, une info que j'ai reçue", a commencé l'animateur avant de lire en direct un "texto" dont il n'a pas non plus déterminé l'origine. Le trublion de C8 a alors égrainé ce qu'il prétendait être "le calendrier du déconfinement, région par région". Le scénario était sensiblement le même que celui propagé sur les réseaux sociaux, avec quelques différences comme un déconfinement soi-disant programmé le 18 mai en Corse et dans le Grand Est. Cyril Hanouna a eu beau prendre des pincettes et utiliser le conditionnel, la séquence a provoqué un tollé qui a abouti à sa suppression de la plateformes de streaming du groupe Canal+ dans la soirée indique Le Parisien.

Selon le journal, Matignon a de son côté vertement démenti les "informations" de Cyril Hanouna qu'un haut conseiller gouvernemental a jugées "irresponsables". Un ministre s'est aussi insurgé dénonçant le "n'importe quoi" de telles rumeurs. La carte relayée par Jérôme Rodrigues a également été démentie sur Twitter par la préfecture des Hauts-de-France et du Nord.