Carte du déconfinement : la nouvelle version dévoilée, 4 indices de progression du coronavirus

Chargement de votre vidéo
"Carte du déconfinement : la nouvelle version dévoilée, 4 indices de progression du coronavirus"

Carte du déconfinement : la nouvelle version dévoilée, 4 indices de progression du coronavirus CARTE CORONAVIRUS. Le gouvernement a dévoilé la nouvelle carte du déconfinement jeudi 28 mai. L'ensemble du territoire métropolitain passe en vert ce mardi 2 juin, à l'exception de l'Ile-de-France.

La nouvelle carte du déconfinement, qui entrera en vigueur ce mardi 2 juin 2020, a été dévoilée ce jeudi 28 mai, par le Premier ministre Edouard Philippe. La carte de synthèse, qui fait autorité, va déterminer le nouveau plan de déconfinement annoncé, avec un desserrement des restrictions plus prononcé dans les zones vertes. Cette carte prend en compte plusieurs indices et fait passer l'ensemble de la France en vert, à l'exception de l'Ile-de-France pour la métropole et de Mayotte et de la Guyane pour les DOM/TOM.

La région parisienne reste donc "en vigilance", surtout dans le département du Val-d'Oise, où le Covid-19 circule encore intensément. De plus, "les tensions sanitaires restent importantes dans la région Ile-de-France", a précisé Olivier Véran. 

De nouveaux critères

Alors qu'auparavant, trois critères étaient invoqués pour la précédente carte du déconfinement, cette nouvelle carte de vigilance est élaborée selon quatre critères désormais, dont trois sont nouveaux, comme l'a expliqué le ministre de la Santé :

  • "L'incidence, tout d'abord, c'est-à-dire le taux de cas positifs dans la population. Il est aujourd'hui de 6,14 tests positifs pour 100 000 habitants. En Ile-de-France, le niveau de circulation du virus explique un taux plus élevé",
  • "Le taux de positivité des tests virologiques, qui est aujourd'hui de 1,9% personnes testées positives parmi toutes les personnes testées",
  • "Le R0, taux de reproduction du virus, qui est aujourd'hui inférieur à 1, ce qui veut dire que l'épidémie régresse"
  • "Le taux d'occupation des services de réanimation : le seuil d'alerte a été abaissé à 60% de remplissage (contre 80% auparavant)". Ce critère est le seul qui était déjà utilisé dans la précédente carte, élaborée pour la première phase du déconfinement.

Voici la nouvelle carte de synthèse

Cette carte de synthèse se décompose donc en quatre autres cartes présentées par Olivier Véran ce jeudi 28 mai, en fonction des quatre nouveaux critères retenus : 

Carte de l'incidence

Il s'agit du nombre de personnes infectées sur une semaine pour 100 000 habitants. Le seuil de vigilance, correspondant à la couleur orange, est fixé au-delà de 10 personnes infectées sur 100 000. Le seuil d'alerte, en rouge, au-delà de 50 personnes infectées sur 100 000. En moyenne, la France compte 6,14 tests positifs pour 100 000 habitants.

Carte du déconfinement : incidence.
La carte de l'incidence. © Ministère de la Santé

Carte de la positivité des tests virologiques

Olivier Véran a indiqué qu'avec la capacité de réaliser 700 000 tests PCR par semaine, désormais atteinte, il est possible de tester chaque personne symptomatique et ses contacts à risques. Cette carte est basée sur le taux de tests positifs. Tous les départements sont en vert, soit entre 0 et 5% de tests positifs, avec une moyenne nationale de 1,9%.

Carte du déconfinement : positivité des tests virologiques
La carte de positivité des tests virologiques © Ministère de la Santé

Carte du R0, ou taux de reproduction du virus

Le R0 est un concept scientifique majeur dans le suivi d'une épidémie. Il s'agit d'un taux de reproduction du virus, autrement dit de la moyenne des personnes contaminées par un malade. Si ce R0 est supérieur à 1, alors le virus se propage rapidement (départements orange). S'il est inférieur à 1, alors l'épidémie régresse (départements verts).

Carte du déconfinement : R0, ou taux de reproduction du virus
Carte du R0, ou taux de reproduction du virus © Ministère de la Santé

Carte du taux d'occupation des lits de réanimation

Enfin, le quatrième critère correspond à la part de lits occupés par des patients atteints de Covid-19 par rapport à la capacité initiale en réanimation. Un critère qui, cette fois, était déjà utilisé dans la précédente carte, présentée le 7 mai par le gouvernement. Ce critère a légèrement évolué : lorsque le taux d'occupation est inférieur à 40%, on considère que les services ne sont pas saturés (vert), les départements passent au orange quand le taux est compris entre 40 et 60%, les services sont saturés au-delà des 60% (rouge).

Carte du déconfinement : taux d'occupation en réanimation.
Carte du taux d'occupation en réanimation. © Ministère de la Santé.

En ce qui concerne les départements verts, Edouard Philippe a annoncé la réouverture des collèges, lycées, bars et restaurants dès le 2 juin. En orange, les restaurants et bars ouvriront mais seulement en terrasse et les cours reprendront de manière plus progressive. Les parcs et jardins rouvriront en revanche sur l'ensemble du territoire dès ce week-end.

Déconfinement