Algérie : nouvelle manifestation monstre contre le pouvoir

Algérie : nouvelle manifestation monstre contre le pouvoir ALGERIE – De nouvelles manifestations ont eu lieu en Algérie ce vendredi 19 avril. Si le pouvoir multiplie les mains tendues, une partie des Algériens reste déterminée à se mobiliser pour renverser un "système" politique qui impose son propre agenda.

L'essentiel

  • Ce 19 avril, l'Algérie a connu son 9e vendredi consécutif de mobilisation. Les manifestants ont à nouveau fait part de leur hostilité aux propositions du pouvoir.
  • Le gouvernement tente malgré tout de répondre aux protestations. Tayeb Belaiz, le président du Conseil constitutionnel, a démissionné mercredi 17 avril. Dans un discours prononcé plus tôt, le chef d’état-major Ahmed Gaïd Salah a répété qu’il protégerait les manifestants de toute violence, soulignant les désaccords entre l’armée et les forces de l’ordre. Le président par intérim Abdelkader Bensalah n’a quant à lui rien cédé, il a annoncé des consultations politiques afin de mettre en place une commission de surveillance des élections.
  • La date de l’élection présidentielle algérienne a été fixée au 4 juillet 2019. Les candidats ont jusqu’au 19 mai pour déposer leur dossier. Pour l’heure une seule personne a fait savoir son intention de se présenter : l’ancien général Ali Ghediri. Mais l'ampleur du mouvement de contestation pourrait remettre en cause le calendrier fixé par le pouvoir politique, illégitime aux yeux de beaucoup d'Algériens.
  • Suivez en direct les actualités sur la crise politique en Algérie.

En direct

18:30 - Fin du direct - Les manifestants ont demandé la démission de Bensalah

L'AFP a mis en ligne une vidéo tournée à Alger. Les témoignages recueillis auprès des manifestants vont tous dans le même sens : les manifestants souhaitent une réforme en profondeur du système de gouvernance et le départ de ceux qui ont décidé de la marche à suivre pour la transformation du pays.

17:38 - Le tunnel des Facultés fermé à Alger

Le tunnel des Facultés, situé au coeur d'Alger, était un des rares lieux où les forces de l'ordre assurait ce vendredi 19 avril un périmètre restreint lors de la manifestation. Plusieurs journalistes évoquait que ce périmètre avait été mis en place en raison d'un mouvement de foule provoqué par des gaz lacrymogènes lors d'une précédente manifestation. Cependant la police scientifique s'est rendu dans dans le tunnel des facultés. "Informations sur la présence d’un colis suspect, d’autres sources évoquent un risque terroriste ou simple mise en scène !" relate Khaled Drareni, citant les diverses hypothèses quant à la présence des forces de l'ordre.

17:26 - La manifestation ne faiblit pas à Alger

A 16h heure locale, la mobilisation à toujours lieu à Alger. Le site d'informations TSA parle d'une "marée humaine" dans les rues de la capitale, alors que les manifestants continuent de manifester pacifiquement contre le système. Ils rejettent le plan de transition proposé par Bensalah, le président par intérim, et certains remettent même en cause la tenue de l'élection présidentielle dans ce contexte. Sur Twitter, Khaled Drareni continue de poster des images des manifestations.

16:53 - Les slogans des manifestations en Algérie

La mobilisation est à nouveau importante ce vendredi 19 avril en Algérie. Les manifestants rivalisent pour trouver chaque semaine de nouveau slogans et de nouveaux visuels pour dénoncer avec humour le gouvernement au pouvoir. D'après TSA, à Constantine, les manifestants ont par exemple appelé les forces de l'ordre à se joindre au cortège, scandant "enlève la casquette et rejoins-nous". Sur Twitter, le dessinateur Dilem publie sur son compte plusieurs dessins de presse par jour. Sur cette photo partagée par la journaliste indépendante Zahra Rahmouni, une caricature parodie le chef de l'état-major Ahmed Gaïd Salah, l'homme fort du pouvoir algérien qui cumulerait beaucoup de casquettes.

16:09 - L'ENTV couvre à nouveau les manifestations

L'ENTV, la télévision publique algérienne, diffuse à nouveau ce vendredi des images en direct des manifestations qui ont lieu à travers le pays. Les rues des grandes villes sont noires de monde, et les manifestations se déroulent toujours dans le calme, la police est présente mais n'intervient pas. TSA a publié des images de la manifestation à Alger, au niveau du tunnel des Facultés où des bénévoles en gilets orange se sont interposés entre les forces de l'ordre et les manifestant pour prévenir tout incident.

15:19 - Algérie : Quel est l'objet de la réunion organisée par Abdelkader Bensalah

Jeudi 19 avril, plusieurs personnalités algériennes ont reçu une invitation de la part du pouvoir. Responsables politiques, acteurs du mouvement populaire, membre de l'opposition, juriste : ils sont nombreux à avoir été invités par Heba El Okbi, secrétaire général de  la présidence, pour une réunion organisée le 22 avril.Il s'agit d'une "rencontre de concertation et de dialogue", organisée par la présidence d'Abdelkader Bensalah. Déjà refusé par plusieurs personnes, pour TSA, cette réunion a surtout pour but "de crédibiliser Bensalah" alors qu'il est critiqué par le mouvement  populaire.

14:44 - Images des manifestations à Alger

Ce vendredi, plusieurs villes sont animées par les manifestations en Algérie. Les gens descendent la rue à Tizi Ouzou, Annaba ou encore Ghardaia. La manifestation à rassemlé des milliers de personnes à Alger, où l'ambiance est jusqu'à maintenant pacifique. Sur Twitter, Khaled Drareni, journaliste et correspondant pour plusieurs médias, a partagé des images de cette importante mobilisation.

14:24 - Saisie de drapeaux dans les manifestations à Alger

Le site d'information Tout sur l'Algérie indique que la police a saisi des drapeaux amazighs, portant les couleurs et l'emblème berbère, durant les manifestations de ce vendredi 19 avril à Alger. Ces saisies ne sont pas réalisé systématiquement, des manifestants en brandiraient toujours à la Grande Poste. De plus, un cordon policier bloque l'accès au tunnel des Facultés. Malgré tout, la police semble en retrait par rapport aux manifestations précédentes et en particulier celles de vendredi 12 avril.

13:14 - Les manifestants algériens refusent les propositions du gouvernement

La contestation refuse toujours que les institutions et personnalités issues du pouvoir d'Abdelaziz Bouteflika gèrent la transition démocratique. Plusieurs remettent même en cause l'organisation de la présidentielle en 90 jours. Selon Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen interrogé par l'AFP, l'armée "est convaincue que la gestion de la crise passe par une série de mesures d’apaisement". Plusieurs observateurs se demande jusqu'à quand l'armée persistera dans sa défense du "processus constitutionnel" assuré par le président Abdelkader Bensalah. Dans un discours lundi 15 avril, le chef de l'état-major Ahmed Gaïd Salah a expliqué que "toutes les options restent ouvertes pour [...] trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais" ne laissant pas la porte fermée à un nouveau rebondissement dans cette crise politique.

12:38 - Algérie : des secouristes bénévoles dans les manifestations

Les manifestations en Algérie ont été plusieurs fois saluées pour leur déroulement pacifique, et leur civisme. Ce vendredi 19 avril encore, de nombreux secouristes bénévoles, vêtus de giets orange, parcourent les rues d'Alger au milieu des manifestants. Des formations bénévoles sont aussi organisées pour apprendre les gestes de secours à ceux qui voudraient les rejoindre, comme le rapporte le journaliste du Huffpost Algérie Hamdi Baala.

LIRE PLUS

Article le plus lu - Elections européennes : sondages et actus › Voir les actualités

Algérie : nouvelle manifestation monstre contre le pouvoir
Algérie : nouvelle manifestation monstre contre le pouvoir

L'essentiel Ce 19 avril, l'Algérie a connu son 9e vendredi consécutif de mobilisation. Les manifestants ont à nouveau fait part de leur hostilité aux propositions du pouvoir. Le gouvernement tente malgré tout de répondre aux...