Incendies en Afrique : explications sur les feux monstres au Congo et en Angola

Incendies en Afrique : explications sur les feux monstres au Congo et en Angola De nombreux incendies sévissent actuellement en Afrique subsaharienne. Après la catastrophe en Amazonie, de nombreuses comparaisons sont faites entre les deux phénomènes. Mais qu'en est-il exactement ?

Tout comme l'Amazonie, une partie de l'Afrique centrale et de l'Afrique de l'est est touchée par de violents incendies ce mois d'août. FIRMS, la mission de la NASA en charge de surveiller les feux par satellite, rapporte en effet de nombreux départs de feu dans cette région du continent. Angola, Zambie, République démocratique du Congo, Tanzanie, Mozambique et Madagascar sont concernés par des départs de feu importants. L'agence spatiale européenne (ESA) considère que 70% des terres brûlées dans le monde sont situées en Afrique sub-saharienne, et que les incendies africains représenteraient 25 à 35% des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

© Capture d'écran FIRMS

Le programme d'observation de la Terre de l'Union européenne, Copernicus, a également pu capturer des images de certains feux. A l'aide du satellite Sentinel 2, il a pu obtenir des photos aériennes des feux en Zambie et en Tanzanie. Ces images ont également été relayées sur le compte Twitter du programme.

Les origines des incendies en Afrique

Lors du G7, Emmanuel Macron a annoncé qu'une aide serait proposée aux régions touchées par les feux en Afrique, similaire à celle prévue pour l'Amazonie. Dans la presse, certains vont jusqu'à dire que les incendies en Afrique sont "pires" que ceux en Amérique du Sud. Qu'en est-il vraiment ? S'il est vrai que la forêt du bassin du Congo est également une réserve de biodiversité et un piège à carbone comme l'Amazonie, elle n'est pas vraiment touchée par ces incendies, qui ont plus lieux en Angola ou en Zambie. De plus, ces feux sont relativement courants dans cette saison et font partie de la technique agricole de culture sur brûlis, très pratiquée dans la région. Dans un communiqué, l'Angola s'est ainsi agacé des comparaisons avec le Brésil, "qui peuvent conduire à une dramatisation de la situation, et une désinformation des esprits les plus imprudents".

Cette pratique artisanale est donc à l'origine des incendies en Afrique. Même si elle est à l'opposé de l'agriculture intensive pratiquée au Brésil, elle participe cependant elle aussi à la déforestation. "Au rythme actuel d'accroissement de la population et de nos besoins en énergie, nos forêts sont menacées de disparition à l'horizon 2100", s'est inquiété la semaine dernière le président congolais Félix Tshisekedi. Sciences et Avenir rapporte que plusieurs pays d'Afrique se sont malgré tout engagés à maintenir leur couverture forestière et à limiter la déforestation. Aussi, difficile de dire si les feux en Afrique sont plus ou moins "pires" que ceux en Amazonie, ils sont plutôt différents. Attention également aux images sensationnalistes : une carte de l'AFP sur ce sujet montre une concentration de feu bien moins impressionnantes que la carte de la NASA.

Article le plus lu - Typhon Faxai au Japon : les images › Voir les actualités

Incendies en Afrique : explications sur les feux monstres au Congo et en Angola

Tout comme l'Amazonie, une partie de l'Afrique centrale et de l'Afrique de l'est est touchée par de violents incendies ce mois d'août. FIRMS, la mission de la NASA en charge de surveiller les feux par satellite, rapporte en effet...