Alexandre Benalla hospitalisé : toujours en réanimation ce mercredi, les infos

Chargement de votre vidéo
"Alexandre Benalla hospitalisé : toujours en réanimation ce mercredi, les infos"

Alexandre Benalla hospitalisé : toujours en réanimation ce mercredi, les infos BENALLA - Transporté en urgence relative ce mardi soir à l'hôpital Cochin, Alexandre Benalla est toujours en réanimation suite à l'aggravation de son état de santé. L'ancien chargé de mission à l'Elysée a contracté le Covid-19.

[Mis à jour le 23 septembre 2020 à 12h03] Alexandre Benalla est toujours, ce mercredi à la mi-journée, hospitalisé au service réanimation de l'hôpital Cochin, dans le XIVe arrondissement de Paris. L'ancien chargé de mission à l'Elysée, qui avait défrayé la chronique en mai 2018 après avoir porté des coups à des manifestants, se trouvait ce mardi dans une urgence relative après une "aggravation" de son état de santé, comme l'a indiqué son entourage cité par Le Parisien. Agé de 29 ans, Alexandre Benalla, qui a contracté le Covid-19, a été transporté depuis son domicile vers l'hôpital par les services du Samu ainsi que les pompiers.

L'ancien garde du corps d'Emmanuel Macron est toujours visé par pas moins de six enquêtes depuis son limogeage de l'Elysée en juillet 2018. Les révélations s'étaient ensuite enchaînées, notamment sur des prétendus usages de faux passeports diplomatiques, ainsi que des soupçons de dissimulation de preuves, "faux témoignage" ou encore "manquement aux obligations déclaratives à la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique)".

Le 4 septembre dernier, le parquet de Paris avait demandé un procès pour "faux", "usage de faux" et "utilisation indue" des fameux passeports. Cette affaire, ou plutôt ces affaires, avaient provoqué d'intenses turbulences dans la macronie. Alexis Kholer, secrétaire général de l'Elysée, Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, et François-Xavier Lauch, chef de cabinet de la présidence, ont par exemple tous les trois été cités dans les tourments judiciaires d'Alexandre Benalla. Concernant le volet des violences du 1er mai, impliquant également Vincent Crase, l'instruction est toujours en cours.