Victime d'un chantage après une rencontre coquine par webcam

Victime d'un chantage après une rencontre coquine par webcam Cet habitant du Vaucluse n'est pas le premier à se laisser tenter par une rencontre coquine par webcam. Malheureusement, sa situation tourne au cauchemar quand on commence à lui faire du chantage...

Un habitant du pays Voconces, dans le Vaucluse, a eu une bien mauvaise idée en s'inscrivant sur un site de rencontre coquin. Via écran interposé, il a fait la connaissance d'une belle jeune femme qui, au fil des conversations, lui a proposé de brancher sa webcam pour qu'ils puissent se voir. La discussion a continué et la pression est montée de plus en plus... Ils se sont alors laissés aller à quelques caresses. Dès le lendemain, il reçoit un appel : on lui annonce qu'il a enfreint la loi et que sa vidéo, déjà diffusée sur Youtube, se retrouvera sur d'autres sites s'il ne verse pas 5 000 euros. Mais le Voconçais ne s'est pas laissé faire et est allé porter plainte auprès de la gendarmerie, rapporte La Provence. La vidéo a bien été retirée mais les maîtres chanteurs ne semblent pas avoir été arrêtés.

Cet homme n'est pas le premier à se faire avoir... En fait, ce type de chantage est beaucoup plus fréquent qu'on ne le croit. Généralement, l'arnaqueur se fait passer pour quelqu'un qu'il n'est pas afin de pousser sa victime à se dénuder, voire à se toucher devant la caméra. D'après le Huffington Post, la plupart des arnaqueurs sont "des hommes (qui se font passer pour des femmes) et vivent dans des pays d'Afrique noire". Et ils sont difficiles à retrouver par-dessus le marché ! Pour éviter de se faire attraper, les personnes derrière les faux profils se connectent à Internet via des cybercafés. Comment faire pour ne pas être une nouvelle victime ? Restez prudent et évitez d'accepter des personnes que vous ne connaissez pas sur les réseaux sociaux. Concernant les vidéos coquines sur les sites de rencontre, vérifiez que la personne en face de vous est en live et que ce n'est pas un enregistrement.  

 

Article le plus lu - Gilets jaunes : la suite du mouvement › Voir les actualités

Annonces Google