Avenay-Val-d'Or : des témoignages sur la conductrice de la voiture percutée

Avenay-Val-d'Or : des témoignages sur la conductrice de la voiture percutée EPERNAY - Quatre personnes, dont trois enfants, ont perdu la vie ce lundi dans une collision entre une voiture et un train à Avenay-Val-d'Or (Marne). La conductrice du véhicule est au centre de l'attention depuis le drame.

L'essentiel

  • Sur un passage à niveau situé à la sortie de la gare d'Avenay-Val-d'Or, tout près d'Epernay, un train a percuté une voiture dans laquelle se trouvaient une assistante maternelle, sa fille de 11 ans, et deux autres enfants, âgés de 1 et 3 trois ans, qu'elle gardait. L'accident, survenu ce lundi 15 juillet, a coûté la vie aux quatre passagers de la voiture que le train a percutée un peu avant 10 heures. Selon le procureur de la République de Reims, qui s'est exprimé lundi en début de soirée, les quatre occupants de la voiture "sont décédés sur le coup". Une enquête pour homicide involontaire contre X a été ouverte par le parquet de Reims, et des autopsies vont être pratiquées
  • Pour l'heure, rien "ne permet de comprendre pourquoi le véhicule s'est engagé alors que le signalement semblait indiquer le contraire", indique le procureur. Les premiers éléments de l'enquête indiquent en effet que le véhicule est passé sur la voie alors que la barrière était baissée. Une enquête pour homicide involontaire contre X a été ouverte par le parquet de Reims, et des autopsies vont être pratiquées.
  • La conductrice de la voiture, une assistante maternelle de 37 ans, fait l'objet de témoignages depuis l'accident. Une partie de son entourage, interrogé par Le Parisien, exclut toute possibilité de geste volontaire. "Elle s’est forcément arrêtée, elle connaissait bien cette route. (...) Elle adorait son travail, être avec les enfants, les siens comme ceux des autres. Elle n’était absolument pas dépressive, elle était très heureuse et tout allait bien dans sa vie", confie son beau-père au quotidien. "On ne peut imaginer qu’elle ait pu faire ça volontairement", assure de son côté la voisine de la famille de la conductrice. "Le suicide, personne ne peut y croire", insiste cette dernière.

Dernières infos en direct

16:41 - Le passage à niveau n’était pas répertorié comme "sensible"

Le Directeur régional Réseau de la SNCF s'est rendu dès ce lundi sur le lieu de l'accident, aux côtés du préfet de la Marne. Pour la société de chemins de fer, le passage à niveau sur lequel a eu lieu l'accident n’est pas accidentogène ni considéré comme "sensible".

14:59 - Drame d'Avenay-Val-d'Or : un square en hommage aux victimes

Le maire d'Avenay-Val-d'Or Philippe Maussire a fait savoir qu'une marche blanche en l'honneur des victimes de la collision d'un train et d'une voiture n'aurait pas lieu. Au lieu de ça, le square attenant au lieu de l'accident sera renommé. "Convaincus qu’une marche blanche n’était pas adaptée, nous avons pensé dédier aux victimes le petit square attenant au passage à niveau. Demain ou après-demain (mercredi ou jeudi, ndlr), en fin d’après-midi nous nous y rendrons pour respecter une minute de silence avant de déposer des fleurs, des bougies et des peluches", fait savoir l'édile, dans des propos relayés par l'Union.

14:09 - Le train sérieusement endommagé

Le train qui a percuté une voiture ce lundi à Avenay-Val-d'Or, non loin d'Epernay, a été sérieusement endommagé suite à la collision, comme en témoigne cette image de l'Union. Dans les wagons, trois personnes ont été légèrement blessées.

13:02 - Il y a 11 ans survenait le drame d'Allinges

Le 2 juin 2008, la collision entre un car scolaire et un train à Allinges, en Haute-Savoie, cause la mort de 7 élèves du collège Théodore-Monod de Margencel, Léa, Natacha, Fanny, Tom, Benoît, Yannis et Timothé. Le chauffeur s'était immobilisé au milieu de la voie ferrée sans parvenir à redémarrer assez vite pour éviter le train.

12:22 - Une déviation mise en place pour la circulation

Compte tenu du dispositif déployé par les autorités et les secours, la route RD201 entre Avenay-Val-d'Or et Aÿ-Champagne est coupée à la circulation sur l'agglomération d'Avenay-Val-d'Or depuis ce lundi, rapporte L'Union. Les automobilistes sont invités à suivre la déviation mise en place.

11:20 - "Le passage à niveau était fermé", assure le maire d'Avenay-Val-d'Or

Dans une interview accordée à RMC ce mardi matin, Philippe Maussire a assuré que le passage à niveau situé sur sa commune, lieu de l'accident ayant provoqué la mort de quatre personnes, fonctionnait normalement. "A priori le passage à niveau était fermé, la barrière opposée était bien fermée et la barrière du côté de la voiture est tordue sur le côté droit à l'horizontal", explique l'édile.

10:41 - Les terribles chiffres des accidents de passage à niveau en France

L'accident d'Avenay-Val d'Or est malheureusement loin d'être le premier en son genre. En 2018, les passages à niveau avaient coûté la vie à 16 personnes en tout, en baisse par rapport aux 42 décès recensés en 2017. Le nombre de collision a diminué de 20% entre 2017 et 2018, en passant de 122 à 96. La France compte en tout 15 405 passages à niveau.

10:14 - Les passagers du TER ont été pris en charge

Rapidement après l'accident, une prise en charge des passagers du TER ayant percuté une voiture à Avenay-Val-d'Or s'est mise en place. Un centre d'accueil a été déployé par la préfecture de la Marne, prenant en charge les trois passagers légèrement blessés et le conducteur du train, décrit par France Bleu Champagne-Ardennes comme "extrêmement choqué".

09:55 - L'accident d'Avenay "marquera longtemps" ses habitants

Au micro de France Bleu Champagne-Ardennes, le maire d'Avenay-Val-d'Or, dans la Marne, a fait part du "traumatisme" que représente l'accident survenu ce lundi pour ses administrés. "C'est un traumatisme pour la commune. Ce sont des gens originaires de la commune. Vous savez, cela marquera longtemps les avenaysiens", témoigne Philippe Maussire.

09:32 - Enquête sur l'accident d'Avenay : de gros moyens déployés

L'enquête pour déterminer les causes de l'accident survenu ce lundi à Avenay-Val-d'Or ayant coûté la vie à quatre personnes s'annonce longue. Pour en saisir les premiers éléments, des moyens importants ont été déployés. En plus des 80 gendarmes de la compagnie de gendarmerie d'Epernay mobilisés ce lundi, la section de recherche de Reims et la cellule de numérisation des scènes de crime de Pontoise sont également sur le pont. Sur les lieux de l'accident, les enquêteurs font usage d'un drone et de deux scanners lazer afin de modéliser la scène en trois dimensions.

09:11 - "Il est tant de vérifier l'état de tous les passages à niveau"

Me Jehanne Collard, avocate des Victimes de la route, a réagi à l'accident mortel survenu à Avenay-Val d'Or ce lundi. Selon elle, "il est temps de vérifier l'état de tous les passages à niveaux". "Un an et demi après le terrible accident de Millas, la mort frappe encore à un passage à niveau. A priori, le métier d'assistante maternelle de la conductrice suggère prudence et responsabilité. Il est donc temps de faire un audit généralisé des passages à niveaux de la SNCF afin de savoir si ceux-ci sont correctement signalés et visibles depuis la route, ainsi que d'en vérifier le bon fonctionnement" ajoute-t-elle. Pour information, le gouvernement avait annoncé une hausse de 40% des moyens consacrés à la sécurisation des passages à niveau, de 32 millions d'euros en 2018 à 45 millions d'euros en 2022. L'objectif est notamment d'équiper en barrières automatiques les passages à niveau sans protection.
 

09:02 - La conductrice, "une femme géniale"

Les témoignages sur la conductrice de l'accident d'Avenay-Val-d'Or, près d'Epernay dans la Marne, continuent d'affluer. Auprès de RMC, une habitante de cette petite commune de 1 000 âmes la connaissait bien apparemment, puisqu'elle assure à la radio que "c'était une femme géniale". Cette habitante semble donc exclure toute scénario de suicide ou de geste volontaire.

08:56 - La conductrice d'Avenay "n’était absolument pas dépressive"

Agée de 37 ans, la femme qui était au volant de la voiture lorsque celle-ci a été percuté par un train ce lundi à Avenay-Val-d'Or fait l'objet de témoignages dans Le Parisien de ce mardi. Son beau-père, par exemple, réfute toute possibilité que cette assistante maternelle ait pu provoqué l'accident, surtout avec des enfants dans la voiture. "Elle adorait son travail, être avec les enfants, les siens comme ceux des autres. Elle n’était absolument pas dépressive, elle était très heureuse et tout allait bien dans sa vie", explique cet homme.

Accident à Avenay : bilan et victimes

Une femme et trois enfants sont morts dans l'accident. Selon les éléments communiqués par la préfecture de la Marne et les médias régionaux, la personne qui conduisait le véhicule percuté par le train était une assistante maternelle qui transportait une fillette de 2 ans, un garçonnet de 2 ans et une enfant âgée d'une dizaine d'années.

Causes de l'accident à Avenay

Le Parquet de Reims a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort pour établir les circonstances de l'accident. L'hypothèse la plus probable qui émerge dans les médias locaux est celle d'une collision survenue sur la voie alors que les barrières de sécurité s'étaient abaissées. Selon L'Union, la barrière du passage à niveau se serait brisée au passage de la voiture.

Article le plus lu - Des messages moqueurs sur la mort de Steve ? › Voir les actualités

Avenay-Val-d'Or : des témoignages sur la conductrice de la voiture percutée
Avenay-Val-d'Or : des témoignages sur la conductrice de la voiture percutée

Sommaire Accident à Avenay : bilan et victimes Causes de l'accident à Avenay L'essentiel Sur un passage à niveau situé à la sortie de la gare d'Avenay-Val-d'Or, tout près d'Epernay, un train a...