Tempête Gloria : encore des risques ? Dernier bilan et prévisions météo

Tempête Gloria : encore des risques ? Dernier bilan et prévisions météo La situation météorologique est revenue à peu près à la normale dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude. Des routes restent toutefois inondées, et le risque d'avalanches est maintenu. La prudence est toujours de mise.

Ce vendredi 24 janvier, le phénomène Gloria se termine dans le sud-est de la France. Les Pyrénées-Orientales et l'Aude ne sont plus en vigilance orange et les cours d'eau poursuivent leur décrue. La tempête n'a pas fait de victime en France. Ce n'est pas le cas en Espagne, où au moins onze personnes sont mortes, et où quatre sont toujours recherchées. Le préfet des Pyrénées-Orientales a déclaré sur Twitter la fin de l'épisode météorologique, précisant que toutes les personnes qui avaient dû être évacuées dans le département, soit 1 500 personnes, ont pu regagner leur domicile. Plusieurs routes départementales restent toutefois en partie inondées, nécessitant de rester prudent dans les déplacements.

Les habitants constatent à présent les dégâts matériels. Des inondations importantes ont fait des dégâts dans plusieurs habitations, notamment à Argelès-sur-Mer à cause de vagues-submersion, ainsi que dans les communes de Claira, Pia, Torreilles, Le Barcarès, Saint Hippolyte, Saint Laurent de la Salanque et Rivesaltes, qui ont été inondées par la crue et le débordement de l'Agly. Trois maisons ont aussi été en partie détruites à cause de l'effondrement d'un mur de soutènement. Plusieurs éboulements ont eu lieu sur les routes départementales, ainsi que des chutes d'arbres ou de poteaux électriques. Ce jeudi soir, 300 foyers restaient sans électricité.

Bilan et prévisions météo dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude

La tempête Gloria est arrivée dans les Pyrénées orientales lundi soir, avec d'importantes précipitations, de la pluie et des chutes de neige conséquentes dès 200 mètres d'altitude, et des vagues de dix mètres de haut sur la côte. La Chaîne Météo a constaté l'équivalent de cinq à six mois de précipitations en seulement trois jours, en raison du caractère stationnaire de la dépression Gloria. Ce jeudi 23 janvier, la situation météo s'est améliorée dans les Pyrénées-Orientales dans l'après-midi, ainsi que dans l'Aude. 

Selon la Chaîne Météo le phénomène Gloria peut être considéré comme hors normes, en raison de ses caractéristiques. Il s'agit d'un "événement exceptionnel pour la saison", en raison de sa durée et de son caractère stationnaire, avec plus d'un mètre vingt de neige globalement en quelques jours sur les Pyrénées-Orientales et des vagues atteignant 14,8 mètres en Espagne (Majorque). Dans le massif du Canigou, une borne située à 2160 mètres d'altitude a mesuré 150 centimètres de neige fraîche tombés en seulement trois jours. L'alerte orange pour le risque d'avalanche a été levée, mais la prudence reste de mise. La hauteur des cours d'eau a augmenté de deux mètres en 24h, au niveau de l'Agly, le Têt et l'Aude.

La tempête Gloria en Espagne

En Espagne, premier pays frappé par la tempête Gloria, l'ensemble du littoral de la Catalogne a été placé en vigilance rouge dès dimanche, ainsi que les îles Baléares. Au moins onze personnes sont mortes à cause de la tempête, et quatre sont toujours portées disparues. Des vagues de quinze mètres de hauteur et des chutes de pluie importantes ont été observées, ainsi que de la neige et de la grêle en quantité. Présenté par les médias espagnols comme une "tempête hivernale exceptionnelle", cet événement climatique relève plus d'un épisode méditerranéen pluvio-orageux conséquent. Selon l'observatoire français des orages et tornades Keraunos, "l'état de la mer va rester très mauvais durant plusieurs jours" en Espagne.