Frais bancaires : voici les banques à privilégier pour les limiter à l'étranger

Frais bancaires : voici les banques à privilégier pour les limiter à l'étranger Une étude du comparateur Meilleurebanque.com révèle les établissements que vous devez favoriser pour éviter de voir vos frais bancaires exploser cet été à l'étranger.

[Mis à jour le 26 juillet 2019 à 9h44] L'utilisation de votre carte bancaire peut occasionner des frais importants durant les vacances, en particulier si vous partez à l'étranger. Mais dans ce cas, quelle banque privilégier ? Selon le comparateur Meilleurebanque.com, mieux vaut se tourner vers une banque en ligne, relaye Le Parisien. Dans un établissement classique, les frais bancaires s'élèvent en moyenne à 90 euros "pour 2 000 euros d'opérations à l'étranger", contre 28 euros pour une néo-banque indique le quotidien francilien. Le comparateur a ainsi établi un classement : Boursorama Banque arrive en tête avec la carte Visa "Ultim", suivie de Revolut, N26 et Fortuneo. LCL, BNP Paribas ainsi que la Société générale sont pointés du doigt, avec des frais (pour retraits et paiements) supérieurs à 100 euros. Vous souhaitez limiter vos frais bancaires durant les vacances ? Lisez notre article sur le sujet. 

Les différents types de frais bancaires

En France, il existe plusieurs catégories de frais bancaires, qui peuvent être liés à la réalisation d'une opération, à la fourniture d'un service ou à un incident de paiement par exemple. On en dénombre ainsi plusieurs, dont voici une liste non-exhaustive : 

  • Les frais bancaires liés à des opérations bancaires ou à des services : tenue de compte, cotisation de carte bancaire, émission d'un chèque de banque, gestion d'une succession, gestion pour un compte inactif, etc.
  • Les frais liés à des incidents de paiement : rejet de prélèvement faute de provision, rejet d'un chèque faute de provision, etc. 
  • Les frais liés à des incidents bancaires : opposition de la carte par la banque, virement occasionnel incomplet, lettre d'information pour un compte débiteur non autorisé, etc.

Plafonnement des frais bancaires

En France, seuls les frais d'incidents bancaires sont plafonnés pour les clients dits fragiles et qui ont souscrit une offre spécifique auprès de leur banque. Dans le détail, les personnes concernées sont celles qui sont inscrites au fichier central des chèques de la Banque de France durant plus de trois mois, en raison d'un chèque impayé, et qui ont été déclarées irrecevables à la procédure de surendettement. Cette offre spéciale coûte au maximum 3 euros par mois. Au 1er juillet 2019, un plafond entre en vigueur pour ces clients : leurs frais d'incidents bancaires ne pourront pas dépasser 20 euros par mois et 200 euros par an. Vous avez un doute sur les types de frais concernés ? En voici une liste : 

  • Les frais d'opposition à une carte bancaire par la banque
  • Les frais de lettre d'information préalable pour un chèque sans provision
  • Les frais de lettre d'information pour un compte débiteur non autorisé
  • Les frais pour un chèque rejeté sans provision
  • Les frais de rejet d'un prélèvement faute de provision
  • Les frais de refus d'un virement faute de provision
  • Les commissions d'intervention
  • Les frais résultant d'une notification de la Banque de France portant sur une interdiction d'émettre des chèques
  • Les frais pour déclaration à la Banque de France d'une décision de retrait de carte bancaire.

Classement et comparatif des frais suivant les banques 

Et vous, à combien vos tarifs bancaires s'élèvent-ils ? Les clients de certaines enseignes ont vu leurs tarifs bondir en 2018. Pour vous, Linternaute.com a réalisé un classement des banques dont les tarifs ont le plus augmenté l'an passé. 

    Pour faire ce classement, nous avons examiné les conditions tarifaires de 97 banques physiques et en ligne sur cinq tarifs : 

    • Les frais annuels de tenue de compte
    • Les cotisations annuelles de cartes Visa et Mastercard
    • Les cotisations annuelles de cartes Visa Premier et Gold Mastercard
    • Les frais de transfert de l'épargne logement (PEL et CEL d'un établissement à un autre)
    • Les frais pour virements occasionnels effectués en agence

    Les tarifs relevés sont les frais en vigueur, selon les conditions tarifaires publiées par les banques elles-mêmes. Certaines enseignes (7 au total) qui n'avaient pas encore publié leur tarification 2018 au 1er février (au moment de l'établissement de notre classement) n'ont pas été intégrées dans notre classement. Sur les 97 banques, 66 ont revu à la hausse les tarifs précédemment cités, 18 ne les ont pas modifiés et seules 6 les ont diminués. Les plus mauvais élèves ont augmenté les tarifs étudiés de plus de 17% en 2018. Les meilleurs ont quant à eux baissé leurs tarifs de 2 à 4%. Pour vérifier où se situe votre banque, consultez notre dossier, ci-dessus. Et pour en savoir plus sur le détail des tarifs et évolution, vous pouvez télécharger notre fichier récapitulatif.

    Frais bancaires : voici les banques à privilégier pour les limiter à l'étranger
    Frais bancaires : voici les banques à privilégier pour les limiter à l'étranger

    Sommaire Les différents types de frais bancaires Le plafonnement des frais bancaires Classement et comparatif des frais [Mis à jour le 26 juillet 2019 à 9h44]  L'utilisation de votre carte bancaire peut occasionner des frais...