Comment établir son plan de financement pour un crédit immobilier

Comment établir son plan de financement pour un crédit immobilier La réussite d'un achat immobilier passe par une bonne maitrise de ses capacités financières et une anticipation des dépenses à prévoir. Voici les clés pour construire votre plan de financement.

Si un projet immobilier reste le rêve de toute une vie avec parfois des réactions passionnelles, sa concrétisation passe par une analyse rationnelle de la situation. Vous avez trouvé la maison ou l'appartement idéal ? Avant de vous lancer dans l'aventure, pensez à prendre le temps d'évaluer le coût total de l'opération, d'estimer vos ressources financières, bref de vérifier que l'opération tient la route. C'est tout l'objectif du plan de financement.

Commencez par faire le point sur les ressources dont vous disposez pour savoir si ce crédit ne va pas faire exploser votre taux d'endettement. En effet, il est de coutume de dire que ce dernier ne doit pas dépasser 33 %. Et même si une banque est prête à vous prêter de l'argent en dépassant ce taux, méfiez-vous et prenez conscience de la charge que cela pourra représenter au quotidien. Prenez en compte les salaires nets que vous percevez, voire différentes rentes, par exemple une pension alimentaire, mais n'accordez pas trop d'importance à ces dernières car elles ne sont pas forcément amenées à durer tout au long du crédit.

 
Exemple de tableau de financement
Dépenses Montant Ressources Montant
Source : L'Internaute
Prix d'achat 200 000 euros Apport personnel 20 000 euros
Frais de notaire 8 000 euros PTZ + 50 000 euros
Frais d'agence 5 000 euros PEL 30 000 euros
Travaux 10 000 euros Restant à financer 123 000 euros

Il est alors temps de procéder à une estimation des dépenses que va engendrer ce crédit. Il s'agit bien entendu du prix d'achat mais aussi du coût des éventuels travaux que vous envisagez pour améliorer le logement. Il faut également penser à toute une série de frais qui alourdissent la facture. C'est le cas des frais de notaire, qui représentent en général entre 5 et 10 % du prix d'achat, ou des frais de déménagement. Prenez également en compte les taxes de votre futur logement (taxe d'habitation et taxe foncière) et les charges de copropriété si vous achetez un lot dans un immeuble. Il existe également des frais liés directement à la souscription du crédit comme les frais de dossier, la cotisation d'assurance voire les frais d'hypothèque si vous apportez votre logement en garantie.

Miser sur les prêts complémentaires

Face à toutes ces dépenses, il va ensuite falloir faire l'inventaire des différentes ressources sur lesquelles vous pouvez compter en plus de votre éventuel apport personnel. La manne principale est bien sûr constituée du prêt immobilier accordé par la banque. Ne vous arrêtez pas à ce montant car d'autres solutions de financement s'offrent peut-être à vous. Pensez au PTZ + s'il s'agit de votre résidence principale, au prêt épargne logement, au prêt à l'accession sociale, ou aux solutions offertes par Action logement.

Pour être sûr de vous, n'hésitez pas à gonfler un peu le coût du projet et compter sur le minimum de financement. Et sachez bien que, dans un premier temps, il se peut que vous n'ayez pas connaissance de tous les chiffres avec précision. Cela ne vous empêche pas de compléter votre plan de financement au fur et à mesure de l'avancée du projet.

Comment établir son plan de financement pour un crédit immobilier
Comment établir son plan de financement pour un crédit immobilier

Si un projet immobilier reste le rêve de toute une vie avec parfois des réactions passionnelles, sa concrétisation passe par une analyse rationnelle de la situation. Vous avez trouvé la maison ou l'appartement idéal ? Avant de vous lancer dans...

Annonces Google