Les questions que vous vous posez sur le bitcoin

Par Thomas Chemel

Les questions que vous vous posez sur le Bitcoin

Encore réservé aux "geeks" et aux spécialistes il y a peu, le bitcoin s'ouvre peu à peu au grand public. Malgré quelques récentes chutes, son cours s'est globalement envolé durant les derniers mois, incitant bon nombre de spéculateurs à investir. Mais qu'est-ce que le phénomène bitcoin ? Linternaute.com répond à vos questions.

Qu'est-ce que le bitcoin ?

Le terme bitcoin vient de l'anglais "bit", unité de mesure informatique binaire, et "coin", qui signifie pièce de monnaie. Le bitcoin est une monnaie virtuelle (ou crypto-monnaie, crypto-devise, etc.) mais aussi (et surtout) un protocole de paiement sécurisé et anonyme. Conçu en 2009 par un ou plusieurs développeur(s) masqué(s) derrière le pseudonyme de Satochi Nakamoto, le bitcoin n'est régi par aucune banque centrale. Il est un système monétaire autonome, dans lequel l'argent est transféré de pair-à-pair (peer-to-peer), sans intermédiaire.

Comment fonctionne le bitcoin ?

Le bitcoin fonctionne comme un système décentralisé. Aucune banque ni aucun État ne contrôle ou n'émet de bitcoins. Les transactions et la création de monnaie sont ainsi directement gérées par la communauté d'utilisateurs. Des membres du réseau, appelés "mineurs", mettent les capacités de calcul de leurs ordinateurs au service de bitcoin pour certifier et enregistrer les transactions émises. Cela permet par exemple de s'assurer que des bitcoins émis n'ont pas été dépensés plusieurs fois. Lorsqu'un mineur parvient à valider un certain nombre de transactions, il empoche des bitcoins fraîchement générés. Il faut savoir que le rythme de cette production est régulée à 12,5 bitcoins toutes les 10 minutes et que la quantité de monnaie créée par le réseau est limitée à 21 millions au total. Il y a actuellement un peu plus de 16,7 millions de bitcoins en circulation et le seuil maximum devrait être atteint vers 2140.

Comment en acheter ?

Rassurez-vous, il n'est pas nécessaire de vous lancer dans le minage pour vous procurer des bitcoins. Des plateformes en ligne faisant office d'intermédiaire vous permettent d'échanger toute devise contre la crypto-monnaie. Vous pouvez vous rendre sur Coinbase, l'un des leaders mondiaux (la plateforme est américaine mais entièrement traduite en français), ou bien Paymium, le pionnier français des services bitcoin. Et si vous voulez obtenir des conseils, rendez-vous dans un comptoir physique. Le plus connu en France étant La Maison du Bitcoin, située dans le 2e arrondissement de Paris.

Combien vaut un bitcoin ?

Les crypto-monnaies, et en particulier le bitcoin, sont extrêmement volatiles. La monnaie virtuelle a franchi la barre des 10 000 dollars au 29 novembre 2017, alors qu'un bitcoin ne valait que 948 euros au 1er janvier 2017. Au moment où nous écrivons ces lignes, 1 bitcoin vaut 12 522,3 euros (données Investing). Mais sa valeur peut varier de 10 à 15 % d'un jour à l'autre.

Où peut-on dépenser ses Bitcoins ?

Si vous ne pouvez certainement pas encore régler vos courses dans vos commerces de proximité habituels, de plus en plus d'enseignes acceptent le paiement en bitcoin. Selon Capital, aux Etats-Unis, plus de 100 000 sites Internet acceptent les règlement en bitcoin. Vous pouvez y payer un voyage chez Expedia ou du matériel informatique chez le constructeur Dell. En France, aucune grande enseigne à part ShowroomPrivé n'accepte le bitcoin comme moyen de paiement. Mais de plus en plus de boutiques, en ligne ou physiques, le permettent. C'est par exemple le cas des 20 commerçants du Passage du Grand Cerf, dans le 2e arrondissement de Paris (depuis surnommé "le Passage du bitcoin"). Ailleurs dans Paris, certains cafés et restaurant acceptent la crypto-devise. Vous pouvez d'ailleurs retrouver la liste complète des boutiques acceptant les paiements en bitcoin en France, sur le site bitcoin.fr.

A quoi ressemble un bitcoin ?

Le bitcoin est une monnaie totalement immatérielle. Si elle est souvent représentée par une pièce dorée sur laquelle est apposée la lettre "B", barrée comme le "S" du signe Dollar ($), sa possession ne s'exprime en réalité que par une suite de chiffres et de lettres, stockées dans un portefeuille (un "wallet") dédié. Ce portefeuille est composé d'un couple de clés : une clé publique, qui correspond grossièrement à votre adresse, et une clé privée, qui représente votre signature. Ces deux clés sont générées par un procédé de cryptographie asymétrique et dépendent l'une de l'autre. Aussi, seule la personne disposant de la clé privée peut décrypter les informations partagées grâce à la clé publique. C'est ainsi que se font les échanges de bitcoins entre utilisateurs.
A savoir : il est impératif de protéger sa clé privée. Si quelqu'un venait à découvrir votre clé privée, il lui serait alors possible d'accéder à votre "wallet" et donc de dépenser vos bitcoins.

Les transactions sont-elles sécurisées ?

Le protocole bitcoin s'appuie sur la technologie "blockchain" (ou chaine de blocs), qui permet de stocker et de transmettre des données de manière sécurisée. Chaque transaction est vérifiée et inscrite dans un bloc de la chaîne. La blockchain étant partagée par ses différents utilisateurs, qui certifient les échanges, elle est décentralisée et se passe de tiers de confiance tels qu'une banque ou un notaire. Par ailleurs, la blockchain fonctionne comme un registre, dans lequel chaque transaction effectuée est répertoriée. Chaque utilisateur peut donc vérifier la validité de la chaîne. Il est donc impossible de falsifier des transactions.

Le bitcoin est-il totalement anonyme ?

Oui… et non. Les transactions sont effectivement anonymes puisque, comme avec l'argent liquide, et contrairement aux autres formes de transactions en ligne, il n'est pas nécessaire de connaître l'identité de quelqu'un pour lui verser des bitcoins. Lors d'une transaction, seules les clés publiques des protagonistes sont enregistrées dans la blockchain. Cependant, il est tout de même assez facile de remonter jusqu'à une personne physique, notamment via son compte en banque, lorsqu'elle convertit la crypto-monnaie en une autre devise.

Comment stocker ses bitcoins ?

Il existe différents moyens de stocker des bitcoins. Le portefeuille, qui stocke donc vos paires de clés vous permettant d'utiliser votre argent, peut se présenter sous plusieurs formes :

  • le porte monnaie mobile : sous forme d'application mobile,
  • le porte monnaie bureau : un porte monnaie pour ordinateur,
  • le porte monnaie physique : un matériel spécialement dédié au stockage des clés, comme un disque dur externe, ou une clé USB,
  • le porte monnaie web : stocké sur une plateforme en ligne.

La solution la plus sûre est indéniablement de posséder un portefeuille matériel. Car étant hors ligne, personne ne pourra se connecter à votre disque dur ou votre clé USB. Votre portefeuille ne pourra donc pas être piraté.

Quels sont les avantages du bitcoin ?

Les avantages du bitcoin sont nombreux. Pour commencer, le bitcoin est autonome et ne dépend d'aucune banque. Il permet donc de réaliser des transactions dans le monde entier sans intermédiaire. Si le délai de transfert de bitcoins peut prendre plusieurs heures, il reste plus rapide que le système bancaire traditionnel. Autre avantage, et non des moindres, le réseau bitcoin est fiable et sécurisé. Les transactions réalisées en bitcoins sont chiffrées et infalsifiables, grâce au système de validation de la blockchain.

Quels sont ses inconvénients ?

Le bitcoin présente toutefois des inconvénients. Pour commencer, il faut noter que chaque transaction est irréversible. Lorsqu'un transfert de bitcoins est effectué, il n'y a pas d'annulation ou de possibilité de retour. Il faut de plus rester vigilant. Il est nécessaire de protéger son portefeuille, que ce soit en ligne, hors réseau (sur son ordinateur) ou de manière physique. Enfin, le bitcoin reste encore très volatile. Sa valeur connaît d'importantes fluctuations et investir dans le bitcoin induit un certain risque.

Le bitcoin est-il légal ?

Contrairement aux devises émises par les banques centrales, le bitcoin n'a pas de cours légal en France. Cependant, aucune directive française ou européenne n'interdit l'utilisation de crypto-monnaies. En 2014, un groupe de travail mandaté par le gouvernement a toutefois remis au ministère de l'Economie et des Finances un rapport proposant des pistes pour encadrer l'utilisation des monnaies virtuelles en France. Parmi les recommandations était ainsi proposé :

  • de limiter et plafonner l'utilisation des monnaies virtuelles en tant que moyen de paiement,
  • de limiter l'anonymat des utilisateurs de crypto-monnaies,
  • d'adapter le dispositif de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme aux risques posés par les monnaies virtuelles et les activités les utilisant.

Doit-on déclarer les plus-values réalisées grâce au bitcoin ?

Les plus-values réalisées lors de la revente de bitcoins sont soumises à l'impôt sur le revenu. Si les  gains ne sont pas habituels, ils doivent être déclarées au titre des bénéfices non commerciaux. Mais dans le cas d'une activité professionnelle et régulière, les gains doivent être déclarés comme bénéfices industriels et commerciaux.