Jules Bonnot en Delaunay-Belleville 12 CV

Delauney-Belleville noire et verte semblable à celle de Jules Bonnot. © Freeopinions/ Flickr

Meneur de "la Bande à Bonnot", Jules Bonnot a révolutionné les braquages. Chauffeur expérimenté et mécanicien émérite, il est l'un des premiers gangsters à utiliser l'automobile pour commettre ses larcins.

Pendant cinq mois entre 1911 et 1912, Jules Bonnot et ses complices anarchistes feront trembler les banques parisiennes. La presse les baptise alors "les bandits en auto".

Une voiture marquera leur épopée tragique, la limousine Delauney-Belleville 12 CV de 1910.

Les braquages font de plus en plus de morts, l'Etat souhaite réagir fermement.

Retranchée dans une maison de Choisy-le-Roi, une partie de la Bande à Bonnot est littéralement encerclée par près de 6 000 policiers et militaires. Ces derniers utiliseront des bâtons de dynamite pour stopper le siège et mettre fin à l'aventure.

Néanmoins, Jules et sa bande entreront dans la légende du grand-banditisme.

Suggestions de contenus