Jean-Paul Belmondo : sa carrière n'est pas au point mort

Jean-Paul Belmondo : sa carrière n'est pas au point mort JEAN-PAUL BELMONDO - Le réalisateur Claude Lelouch vient d'annoncer qu'il allait tourner la suite du film Itinéraire d'un enfant gâté avec Jean-Paul Belmondo.

[Mis à jour le 16 octobre 2018 à 16h48] A l'occasion du Festival Lumière à Lyon, le metteur en scène Claude Lelouch a fait une annonce au Parisien qui va ravir tous les fans de Jean-Paul Belmondo. Les deux hommes vont se retrouver pour tourner la suite du long-métrage Itinéraire d'un enfant gâté, 30 ans après la sortie du premier opus. Ce film sera aussi l'occasion pour Jean-Paul Belmondo de redonner la réplique à Richard Anconina. Pour Claude Lelouch, la motivation pour ce projet est toute simple : "Parce que ce film a marqué toute une génération et qu'il raconte une histoire toujours d'actualité. C'est un film sur l'amitié, qui dit que pour être heureux, il faut déguster le présent. Parce que ces deux acteurs sont encore plus beaux qu'avant, encore plus photogéniques, plus intéressants." De son côté, Jean-Paul Belmondo se dit très heureux de reprendre son rôle : "Quand Claude m'a parlé de faire la suite d'Itinéraire, j'ai tout de suite accepté. Ça me fait tellement plaisir. Je suis prêt."

Alain Delon dézingue Jean-Paul Belmondo

Interviewé par Le Monde, Alain Delon n'a pas hésité à envoyer quelques piques à Jean-Paul Belmondo, avec qui il a longtemps été en concurrence. Il explique notamment que son camarade de cinéma est un "comédien" alors que lui se considère comme un "acteur" qui vit ses rôles. "Ma carrière n'a rien à voir avec le métier de comédien. Comédien, c'est une vocation. On veut être comédien comme on veut être chauffeur de taxi ou boulanger. On suit des cours, on fait des écoles, puis des conservatoires. C'est la différence essentielle – et il n'y a rien de péjoratif ici – entre Belmondo et Delon. Je suis un acteur, Jean-Paul est un comédien. Un comédien joue, il passe des années à apprendre, alors que l'acteur vit. Moi, j'ai toujours vécu mes rôles. Je n'ai jamais joué. Un acteur est un accident. Je suis un accident. Ma vie est un accident. Ma carrière est un accident." Il précise aussi plus loin dans l'entretien que "Jean-Paul va bien, mais finir sa carrière comme lui, c'est dur." Ambiance...

Une carrière au point mort pour Jean-Paul Belmondo ? Pas du tout !

A 85 ans, Jean-Paul Belmondo n'est pas près de mettre fin à sa carrière. Si l'acteur se fait rare en ce moment, il a néanmoins "confiance en l'avenir". Dans une interview à Corse-Matin, il a partagé son "envie de tourner, en fait, la passion ne m'a jamais quitté, mais j'ai aussi envie que les choses soient bien faites". Toujours motivé pour jouer devant la caméra, il évoque à propos de son futur : "Je réfléchis aussi à d'autres propositions, j'espère qu'on m'en fera également d'intéressantes ". Mais l'acteur évoque aussi sa tristesse de "voir malheureusement partir des amis très chers, Jean Rochefort, Philippe Noiret et quelques autres" avec qui il a pu jouer dans le passé.  "C'est la vie et je sais - je l'espère en tout cas - que je les retrouverai un jour là-haut", confie-t-il tout en assurant n'avoir "pas peur de la fin. J'ai eu une vie si heureuse".

Le fait que Jean-Paul Belmondo se fasse de plus en plus rare que ce soit sur les plateaux de télévision ou dans les salles de cinéma ne doit pas vous méprendre, le monstre sacré du cinéma français joue toujours ! Le comédien connu pour ses rôles dans "Le Magnifique", "L'as des as" ou encore "Les tribulations d'un Chinois en Chine" sera bientôt de retour sur grand écran. Jean-Paul Belmondo donnera la réplique à Benjamin Biolay et Antoine Duléry dans un road movie réalisé par Fabien Onteniente, déjà responsable des films comme Disco ou encore Camping, a indiqué Le Parisien. Si le titre de travail du long-métrage est actuellement "Coup de chapeau", impossible pour le moment de connaître le titre définitif ou la date de sortie officielle. Il faudra patienter quelques mois pour en savoir plus. Le comédien Antoine Duléry parle tout de même du film comme "une sorte d'hommage" à Jean-Paul Belmondo.

Pour rappel, le dernier Festival de Cannes a décidé de mettre le film Pierrot le fou et l'acteur à l'honneur à travers l'affiche officielle de la 71e édition. Sur une photo tirée du long-métrage culte, Jean-Paul Belmondo embrasse Anna Karina par-dessus la portière de sa voiture, donnant par la même occasion une scène mythique du cinéma français. Grâce à cette affiche du Festival de Cannes, Jean-Paul Belmondo a surplomé la Croisette et le Palais des Festival pendant une dizaine de jours.

La jeunesse de Jean-Paul Belmondo

C'est à Neuilly-sur-Seine que naît Jean-Paul Belmondo le 9 avril 1933 dans une famille d'artistes, son père étant sculpteur et sa mère étant peintre. Très tôt, Jean-Paul préfère se consacrer au sport plutôt qu'aux études. Il découvre notamment la boxe, sport dont il restera longtemps amateur. Envoyé en Auvergne pour soigner une tuberculose, il décide, à son retour en 1950, de devenir comédien. C'est à ce moment-là qu'il commence à préparer le concours du Conservatoire, où il sera admis en 1952. Là-bas, il créera des liens avec ceux que l'on nommera plus tard "La bande du Conservatoire". Parmi eux, des monstres sacrés dont Jean-Pierre Marielle, Claude Rich et Jean Rochefort.

Quel âge a Jean-Paul Belmondo ?

Né le 9 avril 1933, Jean-Paul Belmondo a 84 ans et fait partie des doyens des acteurs français. En février 2017, la carrière du comédien a été célébrée par l'Académie des César tout au long de la cérémonie. L'assistance lui avait par ailleurs réservé une longue standing ovation où l'émotion était palpable.

Jean-Paul Belmondo et les femmes de sa vie

Jean-Paul Belmondo a connu plusieurs idylles très médiatisées. Il a passé la bague au doigt d'Elodie Constantin, qui sera la mère de deux de ses enfants : Florence (née en 1960) et Paul (né en 1963). Jean-Paul adoptera également la première fille de sa compagne, Patricia, née en 1954. Les époux se séparent en 1966, un an après l'aventure de l'acteur avec Ursula Andress sur le plateau du film Les Tribulations d'un Chinois en Chine de Philippe de Broca. Belmondo et Andress se séparent finalement en 1972.

Par la suite, c'est avec une actrice italienne, Laura Antonelli, que Jean-Paul Belmondo vit une histoire d'amour jusqu'en 1980. Vous avez probablement vue cette comédienne dans le film Malicia de Salvatore Samperi ou encore dans Les Mariés de l'an II. Ce n'est qu'en 1989 que Jean-Paul Belmondo rencontre Natty Tardivel, qui sera sa dernière épouse. La danseuse de ballet a alors 24 ans et est sa cadette de trente-deux ans. Le couple se marie en 2002 et donnera naissance à une petite Stella en 2003 mais divorce quatre ans plus tard. Dernière relation publique très médiatisée pour Jean-Paul Belmondo : avec Barbara Gondolfi, une jeune ex-mannequin et participante à la version flamande de L'île de la tentation. Le couple se sépare en 2012.

Jean-Paul Belmondo et ses enfants

Jean-Paul Belmondo a eu quatre enfants dans sa vie. Florence et Paul sont respectivement nés en 1960 et 1963 de son union avec Elodie Constantin. Patricia est elle aussi la fille de la danseuse qui a partagé la vie de l'acteur mais elle est née en 1954 d'un autre père. Jean-Paul Belmondo l'a toutefois adoptée. Florence habite depuis longtemps aux Etats-Unis avec son compagnon. Patricia, a été script-girl pour le cinéma. Elle est décédée à l'âge de 40 ans dans un incendie survenu dans son appartement rue de Rennes à Paris. Paul a fait carrière en tant que pilote automobile. Avec sa deuxième femme Natty Tardivel, Jean-Paul Belmondo donne naissance à Stella en 2003.

L'état de santé de Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo a eu de graves ennuis de santé. Le 8 août 2001, il est en effet victime d'un accident vasculaire cérébral (ou AVC) alors qu'il séjourne dans la maison de Guy Bedos à Lumio, non loin de Calvi en Corse. Alors que son ami souhaite le faire transférer par hélicoptère à Marseille pour être pris en charge le plus rapidement possible, son entourage s'y oppose et exige une hospitalisation à Paris.

Le monstre sacré du cinéma français mettra plusieurs années à se remettre de cet accident qui le laissera "un peu hésitant dans la parole" expliquait-il à RTL. A la suite de cet AVC, Jean-Paul Belmondo a également perdu l'usage de son bras droit mais rien n'a entamé son optimisme. Son ami Vincent Perrot disait de lui en 2016 à VSD que "quand on lui demande si ça va, il répond : super impeccable. Il a un moral d'acier. Cet homme est un modèle d'humanité. Jamais il ne se plaint, toujours content d'être là."

Article le plus lu - Les gilets jaunes veulent continuer ! › Voir les actualités

Annonces Google