Mort de Stéphane Audran : de quoi est décédée l'ex-femme de Claude Chabrol ?

Mort de Stéphane Audran : de quoi est décédée l'ex-femme de Claude Chabrol ? STEPHANE AUDRAN - Suite au décès de la comédienne, les chaînes de télévision bouleversent leurs programmes pour lui rendre hommage. Elle s'est éteinte à l'âge de 85 ans et laisse derrière elle une immense carrière.

[Mis à jour le 27 mars 2018 à 18h10] Le monde du cinéma est en deuil après l'annonce du décès de Stéphane Audran. La comédienne est décédée cette semaine à l'âge de 85 ans. C'est son fils Thomas Chabrol qui a fait l'annonce de sa mort à l'AFP ce mardi 27 mars. Il précise dans ce communiqué que sa mère était "souffrante depuis quelque temps" et qu'elle a été hospitalisée plusieurs jours avant de retrouver son domicile. Il annonce qu'elle est "partie paisiblement cette nuit vers 2 heures du matin". Si les causes exactes de son décès n'ont pas été révélées par sa famille, on sait tout de même qu'elle s'est éteinte des suites d'une longue maladie. Pour rappel, Stéphane Audran était l'une des actrices préférées du metteur en scène Claude Chabrol, puisqu'il a travaillé avec elle sur de nombreux films et l'a épousée avant divorcer quelques années plus tard. Tous Les cinéphiles se souviennent encore très bien de sa prestation dans les longs-métrages Les Noces rouges ou encore Le Boucher.

Stéphane Audran, de son vrai nom Colette Suzanne Dacheville, a été récompensée de nombreuses fois tout au long  de sa carrière. Elle a notamment décroché un Ours d'argent de la Meilleure actrice en 1968 pour sa prestation dans le film "Les Biches" et a récupéré un BAFTA de la Meilleure actrice en 1973 pour son rôle dans "Le Charme discret de la bourgeoisie" avec Luis Buñuel, qui a remporté l'Oscar du Meilleur film étranger en 1973. Sa plus grande récompense est probablement le César de la Meilleure actrice dans un rôle secondaire pour "Violette Nozière" en 1979.

Stéphane Audran, 50 ans de carrière au compteur

Stéphane Audran  a commencé sa carrière au cinéma en tournant aux côtés de Maurice Pialat dans le long-métrage Le Jeu de la nuit de Daniel Costelle, en 1957. Sa dernière participation à un film avec Claude Chabrol remonte à 2006, pour L'Ivresse du pouvoir. A l'époque, elle donnait la réplique à Isabelle Huppert, elle aussi actrice fétiche du metteur en scène.

Le metteur en scène Jean-Pierre Mocky a tenu à saluer la mémoire de Stéphane Audran dans une déclaration relayée par l'AFP. Il y annonce que la comédienne était "épatante pour jouer les femmes libres et indépendantes" et se souvient avec bonheur de l'avoir filmée dans Les Saisons du plaisir. Il n'oublie pas non plus de préciser que l'actrice était "l'égérie des Cahiers du cinéma". En effet, sa carrière a explosé grâce à la Nouvelle Vague dans les années 1960.

Les chaînes bouleversent leurs programmes

Comme on pouvait s'en douter, les chaînes de télévision vont rendre hommage à Stéphane Audran, en modifiant la grille prévue auparavant. Ce soir, Arte devait diffuser Indochine à 20h55, mais le film est remplacé par La femme infidèle, sorti en 1968 et réalisé par Claude Chabrol. On retrouve au casting Stéphane Audran et Michel Bouquet. Puis à 22h30, la chaîne diffusera Le festin de Babette, qui a reçu l'Oscar du Meilleur film étranger en 1988.

Article le plus lu - Gilets jaunes : encore des blocages en France › Voir les actualités

Annonces Google