"L'idée d'En Avant m'est venue de la perte de mon père" Interview de Dan Scanlon

"L'idée d'En Avant m'est venue de la perte de mon père" Interview de Dan Scanlon Accompagné de la productrice Kori Rae, le réalisateur d'En Avant, Dan Scanlon, nous raconte comment il a travaillé sur le nouveau film d'animation Pixar. Interview.

Pour parler du dernier né du studio d'animation Pixar, En Avant, nous avons posé des questions à son réalisateur Dan Scanlon et sa productrice Kori Rae qui avaient auparavant collaboré sur Monstres Academy. Dans cette interview, ils évoquent tour à tour les inspirations très personnelles d'En Avant mais aussi leur travail chez Pixar. En Avant met en place un monde moderne peuplé de créatures fantastiques comme les elfes, les fées ou encore les centaures. Le film d'animation suit le parcours de deux frères qui ont perdu leur père très jeunes et vont tenter, en utilisant la magie, de vivre une journée en sa compagnie.

Vous aviez déjà travaillé ensemble sur Monstres Academy. L'écriture d'En Avant a-t-elle été différente ?

Dan Scanlon : C'était important de faire quelque chose de personnel pour nous. Même si on adore Monstres Academy et ce qu'il raconte, En Avant était l'occasion de partir de rien et de faire quelque chose qui nous parlait de façon très personnelle. L'idée m'est venue de la perte de mon père quand j'étais jeune et on en a fait cette histoire de ces deux garçons qui partent à l'aventure en espérant vivre une journée avec leur papa. On voulait aussi faire un film qui serait drôle tout en ayant de vrais enjeux et une véritable aventure. Et surtout raconter une histoire à laquelle les gens pourraient s'identifier.

Les artistes de Pixar sont passés maîtres dans la construction d'univers dans lesquels raconter leurs histoires. Durant la conception, vous commencez plutôt par l'histoire ou l'univers ?

Kori Rae : Je crois que ça commence plus ou moins toujours par l'histoire.

D. S. : Après, ça peut venir d'ailleurs. J'ai déjà entendu des gens dire "Ça serait pas cool de faire un film où des monstres vivent sous votre lit ?" parce que c'est quelque chose que n'importe quel gamin a cru à un moment donné. On se demande ensuite à quoi ressemblerait ce film. D'autres fois, on pense plus à l'histoire : "J'ai perdu mon père, et si je pouvais le rencontrer ? Comment ce serait possible ? Et dans quel monde ?" Donc on peut s'inspirer des deux.

"C'est une période passionnante en ce moment chez Pixar. De nouvelles voix apparaissent au sein du studio." - Kori Rae

Pixar semble avoir plus ou moins laissé de côté les suites pour faire plus de films originaux. Qu'en pensez-vous ?

K. R. : Je ne sais pas si ça a été une décision très consciente. On fait des suites quand quelqu'un a une super idée qui se passe dans ce monde-là. En tout cas, c'est une période passionnante parce qu'on fait plein de films originaux et que de nouvelles voix apparaissent au sein du studio. Il se trouve qu'on a fait quelques suites d'affilée et maintenant plus de scénarios originaux. Mais je ne suis pas sûr que ça soit un effort conscient. Ça se joue surtout sur les cinéastes qui portent ces idées.

Vous jouiez aux jeux de rôles quand vous étiez petits ?

D. S. : Non ! Bizarrement, on n'y jouait pas. Mais on a travaillé avec tant de personnes qui étaient rôlistes que nous en avons appris beaucoup durant la création du film. On a aussi beaucoup appris sur le genre de la fantasy.

K. R. : On en a obtenu une plus grande compréhension du genre. Je ne comprenais pas tout ce que ça racontait avant. Et maintenant, je comprends beaucoup mieux le monde du jeu de rôle et même du jeu de rôle grandeur nature. Ce sont des hobbys extrêmement créatifs. C'était bien d'en apprendre plus là-dessus.

Quels livres et films de fantasy vous ont inspirés ?

D. S. : On a regardé des films et lu des livres qui sont des classiques de la fantasy. Qu'ils soient bons ou mauvais, les deux nous permettent d'apprendre. Je ne pourrais pas en citer de spécifique parce qu'on recherchait les clichés, pour avoir un vaste…

K. R. : Un vaste panorama de clichés pour qu'on puisse choisir. La taverne par exemple, on voit beaucoup de films de quêtes ou de films de fantasy qui démarrent dans des tavernes. Donc on prenait ce genre d'images et on réfléchissait à comment les insérer dans notre monde fantastique moderne.

En Avant – Sortie Cinéma le 4 mars 2020 en France