Valorant : le jeu est dispo, où le télécharger ?

Chargement de votre vidéo
"Valorant : le jeu est dispo, où le télécharger ?"

Valorant : le jeu est dispo, où le télécharger ? Après quelques semaines de bêta fermée, le jeu de tir compétitif de Riot Games est désormais disponible pour tous. Comment y jouer, où le télécharger... Voici tout ce qu'il faut savoir sur Valorant.

[Mis à jour le 2 juin 2020 à 16h41] Voilà donc le moment que bon nombre de joueurs attendaient depuis des semaines : Valorant est sorti de bêta fermée le mardi 2 juin 2020 et est donc désormais disponible à tous les joueurs sur PC. Pour y jouer, il vous suffit simplement de télécharger le jeu sur le site officiel de Valorant. On vous demandera alors de vous connecter à votre compte Riot ou bien d'en créer un afin de lancer le téléchargement. Pour rappel, Valorant est un jeu en 5 contre 5 qui mêle des éléments d'Overwatch et de Counter-Strike.

Depuis League of Legends, qui a fait ses débuts il y a dix ans, il s'agit de la première grande sortie de Riot. Depuis le début de la bêta, Valorant fait partie des jeux les plus regardés sur Twitch. Cela s'explique notamment par une formule inédite, dans laquelle les joueurs ne pouvaient accéder à la bêta que par l'intermédiaire des streamers. Le bilan de la phase de bêta est très largement positif. Si quelques scandales ont éclaté (solution anti-cheat qui reste active alors que le jeu est fermé, harcèlement sexuel...), le titre est bien plus qu'une simple alchimie de Counter Strike Global Offensive et Overwatch. Plusieurs streamers de renom, en provenance d'autres scènes esport, ont déjà fait le choix de muer en streamer Valorant.

En ce qui concerne les joueurs qui ont réussi à participer à la bêta, les progrès ont été réinitialisés et ils repartent donc "de zéro, en progressant à partir du même point de départ que les autres joueurs du monde entier". Pour autant, d'autres contenus supplémentaires sont à prévoir, avec l'arrivée d'une nouvelle carte et d'autres personnages que nous n'avons pas encore aperçus.

En savoir plus

Valorant, c'est quoi ? Présentation du gameplay

Le projet s'était teasé en octobre 2019, mais il a fallu attendre des leaks cette nuit pour que Riot réagisse. Au matin, des previews officielles sont apparues sur la toile, tout comme de nombreuses aperçues journalistiques. Le nouveau titre des créateurs de League of Legends s'appelle donc Valorant. Il s'agit d'un FPS free-to-play en 5v5, qui a pour ambition de proposer des parties très énergiques, en s'inspirant largement de Counter Strike : Global Offensive.

Les personnages qui ont été dévoilés ne sont pas issus de l'univers cartoon de League of Legends, jeu star de son développeur Riot Games. L'ambiance générale, que l'on peut découvrir dans la vidéo de gameplay, embrasse un univers plutôt SF. Les personnages jouables sont nommés "Agents". Chacun possède ses propres particularités, sorts et compétences. D'après les développeurs, le gameplay dépend pour beaucoup de l'aspect tactique, du travail d'équipe et donc de la coopération entre les joueurs.

L'inspiration du mode de déroulement des parties provient nettement de Counter Strike, avec un système de rounds. Il y a des "attaquants contre des défenseurs", ce qui fait écho aux terroristes contre antiterroristes de CSGO. Une partie est composée de 24 manches, et l'équipe en reportant le plus gagne. Également, le shooter se veut très compétitif, et récompensera la précision des participants. Les développeurs souhaitent récompenser la précision, de sorte qu'un joueur précis avec un pistolet "battra toujours un sniper instable", d'après Anna Donlon, productrice de Valorant. Les compétences des agents semblent se réduire à un rôle de soutien, et non d'ultime comme c'est le cas dans un Overwatch. Bref, Riot mise sur le skill en reprenant beaucoup de mécaniques de Counter Strike. 

Riot en a profité pour dévoiler la date de sortie de ce gros projet. Valorant est ainsi prévu pour cet été ! Le jeu est annoncé uniquement sur PC, pour le moment. Pour jouer en 60 images par seconde, il faudra une machine équipée au minimum de :

  • CPU: Intel i3-4150
  • GPU: Geforce GT730

Les personnages de Valorant

10 personnages seront disponibles au lancement du titre

Dans une interview exclusive pour le site IGN, Anna Doulon déclare qu'il y a 5 personnages disponibles par défaut au lancement de Valorant. Tout comme sur son jeu phare League of Legends, Riot Games propose plusieurs solutions pour obtenir la totalité du roster de ces "Agents" jouables. Il sera régulièrement mis à jour et les joueurs auront la possibilité de tout débloquer sans débourser un centime. Il faudra néanmoins jouer de nombreuses heures, de façon à accumuler de la monnaie virtuelle. Pour les plus impatients, il est possible d'aller plus vite en dépensant des euros. Un Battle Pass propose des tiers gratuits et premium, comme il est désormais de coutume dans la plupart des jeux free-to-play. Là encore, aucune capacité ou boost spécial n'est achetable. Toutes les récompenses seront cosmétiques.

L'archer SOVA se dévoile en vidéo

Comme les autres Agents, SOVA débarque avec sa propre histoire. Il s'agit d'un archer russe, impitoyable et chasseur invétéré. Dans une courte vidéo diffusée sur Twitter, nous pouvons apercevoir des extraits de son gameplay. Là encore, les développeurs misent sur l'unicité, avec un personnage qui s'aborde d'une manière très différente des autres. Ses compétences s'appuient sur un système de reconnaissance, qui est déterminant dans le rôle que son utilisateur joue dans une manche. Assassin, éclaireur, son importance est plurielle et pourra être utile dans bien des circonstances, de par les informations qu'il apportera à sa team. Le gameplay alterne entre des phases dynamiques et des moments de contrôle à distance, ce qui donne lieu à une expérience riche. Ce personnage apparaît clairement comme un support, et nul doute que SOVA sera très utile à n'importe quelle équipe.

Grâce à la vidéo diffusée ci-dessous, on connaît plusieurs compétences :

  • Shock Bolt : SOVA tire une charge explosive, qui inflige des dégâts en zone.
  • Owl Drone : SOVA invoque un drone de reconnaissance, qui peut survoler la carte et récolter des informations sur l'emplacement des ennemis. Ce dernier est piloté par le joueur, et bénéficie d'un système de marquage.
  • Recon Bolt : il s'agit de la compétence signature. En tirant une flèche spéciale, SOVA peut utiliser un sonar afin de connaître la position des ennemis. Cette dernière est destructible.
  • Hunter's Fury : la compétence ultime de SOVA. Trois flèches sont tirées en même temps. Elles traversent les murs, et peuvent atteindre les ennemis, même à l'autre bout de la carte.

Viper, experte en toxines

Viper est, sans surprise, une spécialiste dans l'art du poison. Pour arriver à ses fins, elle utilise également de nombreux produits chimiques, qui se retrouvent dans ses compétences. On apprend également qu'elle est originaire des États-Unis.

  • Snakebite : lance un projectile toxique qui explose sur l'ennemi
  • Poison Coud : lance un émetteur à gaz qui peut être activé pour créer un nuage toxique. Il peut être récupéré et posé ailleurs durant un court cooldown
  •  Toxic Screen : déploie une longue ligne d'émetteurs à gaz qui deviennent toxiques lorsque vous les activez
  • Ultime : Viper's Pit : émet un nuage toxique massif qui englobe une large partie du terrain et reste actif jusqu'à ce que Viper quitte le gaz. Les ennemis qui sont dans ce nuage toxique sont en surbrillance pour elle

Ainsi, son gameplay dépend beaucoup des toxines. Véritable experte dans la guerre chimique, c'est un peu le pendant de Singed dans League of Legends. L'ultime semble extrêmement intéressant, vous offrant une capacité d'invisibilité, tout en détectant les ennemis.

Jett allie vitesse et agilité

Les caractéristiques les plus évidentes de Jett sont sa vitesse et son agilité, surtout par rapport aux autres personnages. Elle a la capacité d'exécuter des dashs pour se replacer et fuir le danger. À chaque escarmouche, elle se montre capable de tourner en rond, tel un vautour, afin de prendre par surprise ses ennemis. Pas de doute, ce personnage s'inscrit davantage dans la lignée d'un assassin classique que d'un véritable combattant de mêlée. Voici le détail des compétences de Jett :

  • Cloudburst: compétence qui lance un nuage de brouillard. Ce dernier obscurcit la vision des joueurs à l'impact. Le joueur de Jett peut contrôler la trajectoire de lancée.
  • Updraft: Cast un sort qui permet de propulser Jett dans les airs.
  • Tailwind: Un dash, sur une courte distance. L'Agent bouge en fonction de la direction de déplacement, indiquée par le joueur.
  • Blade Storm : c'est l'ultimate. Jett s'équipe de plusieurs couteaux mortels, afin de les lancer sur un ennemi éliminé rapidement. Si vous parvenez à vos fins de cette manière, l'ensemble des couteaux seront restaurés. Il est également possible pour le joueur de lancer qu'une seule arme blanche.

Les microtransactions dévoilées

Dans une interview accordée à nos confrères du site Polygon, on apprend sans surprise que Riot souhaite réitérer le succès de League of Legends. Les joueurs pourront acheter des skins et d'autres éléments cosmétiques grâce à des microtransactions. Tous ces achats ne changeront pas la manière dont le jeu se déroule ou ne rendra pas plus fort. Les achats que l'on peut effectuer en ligne influeront uniquement sur l'apparence de certains équipements. Pour l'instant, les cosmétiques comprennent des skins d'armes et des sprays qui peuvent être tagués sur la carte à tout moment. On est loin d'un modèle pay-to-win, de moins en moins populaire ces dernières années. 

En revanche, la tendance naissante (depuis Fortnite) de la pratique du passe de combat sera reprise ici. Via ce fameux "battle pass" vendu moins de 10€, on a accès à de nombreuses récompenses. Valorant ne propose pas de "lootboxes" ou caisses de butin et l'ensemble des skins payants seront achetables de façon permanente.

Contrairement à League of Legends, il n'y a pas de skin de personnage au lancement. Les développeurs souhaitent proposer un jeu équilibré, et les efforts sont concentrés sur le gameplay. L'ajout de skins pour chacun des personnages entraîne généralement des problèmes de hitbox (masque de collision) et donc un potentiel déséquilibre. Riot souhaite proposer des parties ultra-compétitives, ce qui nécessite un pied d'égalité pour l'ensemble du roster de personnages. La société est également préoccupée par les situations où il devient moins évident d'identifier certains personnages en jouant. Le sujet n'est donc pas clos, mais il n'est clairement pas prioritaire.