Antonio Rüdiger : a-t-il vraiment mordu Paul Pogba ? La vidéo

Antonio Rüdiger : a-t-il vraiment mordu Paul Pogba ? La vidéo C'est l'une des images du match France-Allemagne remporté par les Bleus mardi soir. Antonio Rüdiger avait prévenu les Bleus, garantissant un match physique. Le stoppeur de la Mannschaft semble avoir tenté de déstabiliser Paul Pogba en laissant traîner ses dents sur le dos du milieu français !

Il avait prévenu, Antonio Rüdiger répondrait au défi des Bleus en imposant une fois de plus son imposant gabarit. Mais là où certains s'attendaient à des tacles virils après ses déclarations d'avant-match ("Ça dépendra de nous, défenseurs, je pense que ça peut faire une grande différence, juste être sale, pas toujours gentil, gentil, gentil, et ne pas toujours essayer de t'en sortir avec du beau football. Contre des joueurs comme ça, il faut aussi envoyer un message... et tôt", avait-il glissé), le stoppeur de l'équipe nationale allemande a répondu avec un geste plus original... mais aussi plus discret aux yeux de l'arbitre.

Antonio Rüdiger a-t-il mordu Paul Pogba ? La vidéo

Confronté à un Paul Pogba de gala à Munich (le milieu des Bleus a été logiquement élu homme de match), Antonio Rüdiger a visiblement de déstabiliser "la Pioche" en première période, s'approchant de Pogba avant de feindre de le mordre ou du moins de laisser traîner ses dents sur le dos du milieu français. Paul Pogba s'en est ensuite plaint aux yeux de l'arbitre, en vain. La vidéo semble bien montrer une tentative de morsure, que n'aurait pas renié l'Uruguayen Luis Suarez, spécialiste de ce geste peu académique sur un terrain de football, geste qui avait fait le tour du monde en 2014 lors d'un match de Coupe du monde Uruguay-Italie. Pas de quoi choquer finalement Paul Pogba, interrogé après la rencontre par la chaîne allemande Sport 1. "Nous sommes amis. Ce n'était rien de grave. Je pense que vous avez vu les images télévisées, c'est fini, c'est du passé, je ne crie pas pour des cartons jaunes ou rouges pour de telles actions. Je pense qu'il m'a un peu grignoté. Nous nous connaissons depuis longtemps. Je l'ai senti, je l'ai dit à l'arbitre, il prend les décisions et il a pris la décision. Il n'a pas reçu de carton et je pense que c'est mieux comme ça. Je ne veux pas qu'il soit banni à cause de ça. Nous nous sommes embrassés à la fin du match et c'était tout".

Avec Antonio Rüdiger, le football allemand a-t-il retrouvé les teignes et joueurs physiques qui ont fait sa réputation et nombre de ses victoires dans les années 1980 et 1990 ? Le stoppeur de la Nationalmannschaft commence en tout cas à se tailler une sacrée réputation sur les terrains de football, comme l'avouait l'intéressé avant France-Allemagne. "Ce truc de guerrier... en fait j'ai toujours joué comme ça, il n'y a rien de nouveau." Le stoppeur, passé par l'AS Roma avant de rejoindre Chelsea, cultive ce côté rugueux depuis de nombreuses saisons et à son physique impressionnant (1m90), il ajoute depuis quelques semaines un accessoire qui renforce encore sa stature de guerrier.

Pourquoi Antonio Rüdiger porte-t-il un masque ?

Antonio Rüdiger évolue depuis quelques semaines avec un impressionnant masque noir sur le visage. La raison ? Un énième choc pour le stoppeur allemand, cette fois en demi-finale de la Ligue des champions face au Real Madrid. Rûdiger s'en est sorti avec une fracture de l'os zygomatique situé sous la pommette. Depuis, il porte un masque pour assurer la guérison. "Je le garde encore pendant tout l'Euro par précaution, a-t-il expliqué lors de la fameuse conférence de presse avant France-Allemagne. Après le tournoi on verra avec les médecins de Chelsea si je peux le quitter." Est-ce aussi un moyen de faire un peu plus peur à l'adversaire ?

Rüdiger et De Bruyne, un choc qui a laissé des traces

Le dernier événement en date remonte à quelques semaines, la finale de la Ligue des champions entre Chelsea et Manchester City. Lors d'un choc musclé avec Rüdiger auteur d'un gros bloc, Kevin De Bruyne s'est fracturé le visage. Le joueur belge était sorti précipitamment de la pelouse et a manqué le début de l'Euro 2021 avec les Belges, étant toujours privé d'entraînement collectif.

© Susana Vera/AP/SIPA

Antonio Rüdiger et Benjamin Pavard, un mauvais souvenir pour les Bleus

A l'heure d'entrer sur la pelouse de Munich, Benjamin Pavard s'est-il aussi souvenu du dernier France-Allemagne, en Ligue des Nations 2018, déjà à Munich ? Le latéral français avait croisé la route d'Antonio Rüdiger sur un côté du terrain et avait dû subir les crampons du stoppeur sur son cou. Rüdiger s'était tout de même excusé après la rencontre. "Ce n'était évidemment pas intentionnel. Je me suis excusé auprès de lui et je lui souhaite à nouveau une bonne récupération".

© SIPA

Benjamin Pavard n'en avait alors pas rajouté : "Ça fait très mal. Mais ça fait partie du foot. Je ne sais pas s'il l'a fait exprès, je n'ai pas revu les images".

Biographie courte d'Antonio Rüdiger

Né à Berlin le 3 mars 1993, Antonio Rüdiger a débuté le football dans la capitale fédérale allemande avant de rejoindre le Borussia Dortmund puis le Vfb Stuttgart au cours de sa formation. C'est dans ce club qu'il fait ses débuts en professionnel lors de la saison 2011-2012 après plusieurs matchs en équipe réserve. En 2015, il quitte la Bundesliga pour l'AS Rome via un prêt payant avec option d'achat. Le club italien lève l'option en fin de saison. Rüdiger se blesse quelques semaines plus tard, victime d'une rupture du ligament croisé du genou droit, le privant d'Euro 2016 avec l'équipe d'Allemagne.

En 2017, il rejoint Chelsea, s'impose rapidement avant d'être freiné par les blessures puis par l'arrivée de Frank Lampard qui le fait peu jouer. L'arrivée de Thomas Tuchel à la mi-saison 2020-2021 le relance et Rüdiger finit la saison en trombe, remportant la Coupe d'Angleterre puis la Ligue des Champions avec les Blues. En sélection, s'il aurait pu défendre les couleurs de la Sierra Leone, le pays d'origine de sa mère, Antonio Rûdiger porte les couleurs de l'Allemagne, avec qui il a remporté la Coupe des confédérations 2017.

Football