Julian Alaphilippe : positif au Covid, sa participation à la Vuelta compromise ?

Julian Alaphilippe : positif au Covid, sa participation à la Vuelta compromise ? ALAPHILIPPE. Coup dur pour le champion du monde Julian Alaphilippe, de retour à la compétition cette semaine au Tour de Wallonie et désormais positif au Covid.

Il a fait un retour gagnant magistral sur le Tour de Wallonie en s'imposant sur le terrible Mur de Huy. Deux jours plus tard, Julian Alaphilippe est contraint à l'abandon et voit son retour à la compétition stoppé net à cause d'un test positif au Covid comme l'a annoncé son équipe Quick-Step Alpha Vinyl dans un communiqué.

Si pour le moment le Français va se mettre à l'isolement, le double champion du monde doit participer à sa deuxième Vuelta qui partira d'Utrecht aux Pays Bas le 19 août prochain avant de se terminer le 11 septembre. Le Tour de Wallonie (23-27 juillet) devait être le premier acte de sa préparation avant la Clasica San Sebastian (30 juillet) et le Tour de l'Ain (9-11 août).

EN Savoir plus

Biographie courte de Julian Alaphilippe Né le 11 juin 1992, à Saint-Amand-Montrond, Julian Alaphilippe grandit dans le Cher puis dans l'Allier, auprès de ses parents, Jacques (décédé le 27 juin dernier) et Catherine, qui donneront ensuite naissance à deux autres garçons, Bryan et Léo. Il prend sa première licence au sein du club l'Entente cycliste Montmarault-Montluçon. Le jeune cycliste s'épanouit tout d'abord dans le cyclo-cross, discipline où il devient vice-champion du monde juniors en 2010, avant qu'une grave blessure au genou freine sa progression. Il signe ensuite pour trois ans dans l'équipe l'Armée de Terre, en Continental pro. En 2012 et 2013, il devient champion de France de cyclo-cross espoirs, ce qui lui permet de signer un contrat avec Etixx-IHNed, réserve de l'équipe Omega Pharma-Quick-Step. Alaphilippe effectue ses débuts professionnels en 2014, année où il remporte sa première victoire, lors de la dernière étape du Tour de l'Ain. En 2015, le Français se révèle aux yeux du grand public en prenant la deuxième place lors de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège, derrière Alejandro Valverde. L'année suivante, il participe à son premier Tour de France, durant lequel il se glisse dans quelques échappées en montagne. Lors de la course en ligne des JO de Rio, il semble le plus fort, mais une chute proche de l'arrivée annihile ses chances de médaille d'or (4e). Après un podium sur Milan-San Remo et sur le Tour de Lombardie, Alaphilippe remporte une étape de montagne sur la Vuelta 2017. L'année 2018 lui permet de concrétiser sa montée en puissance avec une victoire sur la Flèche Wallonne, deux victoires d'étapes et le maillot du meilleur grimpeur sur le Tour de France, des victoires d'étape sur le Critérium du Dauphiné, au Tour du Pays-Basque... En 2019, il garnit copieusement son palmarès en remportant son premier ''Monument", en l'occurrence Milan-San Remo, mais aussi une nouvelle Flèche Wallonne, les Strade Bianche, deux étapes de Tirreno-Adriatico, une étape du Dauphiné... mais aussi et surtout en réalisant un Tour de France de toute beauté, durant lequel il fait longtemps jeu égal avec les meilleurs, porte le maillot jaune pendant 14 jours, s'adjuge deux victoire d'étapes, le prix de la combativité et la cinquième place du classement général final. En 2020, après un Tour de France réussi (une victoire, maillot jaune pendant trois jours), il obtient le Graal en devenant champion du monde de cyclisme le 27 septembre, à Imola. IL est ensuite moins en réussite sur les classiques mais parvient tout de même à remporter la Flèche Brabançonne.

En savoir plus

Julian Alaphilippe et le Tour de France

Julian Alaphilippe comptabilise quatre participations au Tour de France. Le Français débute sur la Grande Boucle en 2016, avec un peu de malchance, puisqu'il est à la lutte pour une victoire d'étape vers Culoz, avant qu'un incident mécanique le prive d'un premier succès. Il termine 41e au classement général, après avoir porté le maillot blanc du meilleur jeune pendant cinq jours. En 2018, il fait son retour sur les routes françaises, après un forfait suite à une opération du genou en 2017. Alors en pleine possession de ses moyens, il remporte l'étape au sommet du Grand-Bornand puis celle arrivant à Bagnères de Luchon. Grâce à ses deux succès et une belle combativité dans les cols, le puncheur remporte également le maillot à pois du meilleur grimpeur. En 2019, Alaphilippe vit un Tour de France de rêve : il remporte deux victoires d'étapes, dont le contre-la-montre individuel de Pau, et passe au total 14 jours en jaune, avant de céder sa tunique de leader à deux jours de l'arrivée à Paris. Ses supporters se prennent même à rêver, un temps, d'une victoire finale mais le coureur auvergnat termine finalement à la 5e place du classement général final, en étant également récompensé du prix de la combativité. En 2020, l'Auvergnat repart sur les mêmes bases en remportant la 2e étape et en endossant le maillot jaune qu'il portera pendant trois jours. Après avoir perdu sa tunique sur pénalité, Alaphilippe rentre dans le rang, ce qui ne l'empêche pas de passer à l'offensive à de nombreuses reprises. Un manière pour lui de préparer le championnat du monde de cyclisme prévu quelques semaines plus tard...

Julian Alaphilippe, double champion du Monde en titre

Dimanche 27 septembre 2020, Julian Alaphilippe est devenu le neuvième champion du Monde de cyclisme sur route à Imola en Italie, le premier depuis Laurent Brochard en 1997. Après avoir remporté la course, le natif de Saint-Amand-Montrond avait déclaré : "C'était le rêve de ma carrière. J'ai été si près tellement de fois mais je n'avais même jamais été sur le podium." En 2021, Alaphilippe a récidivé à Louvain en Belgique, en conservant son titre de champion du Monde. Dans l'histoire, seulement six coureurs avaient réussi l'exploit de garder le maillot arc-en-ciel au moins une année de plus, Julian Alaphilippe est le premier Français à le réaliser, même si cette performance n'était pas vraiment prévue : "Je sais ce que c'est que de passer un an avec le maillot arc-en-ciel. J'avais juste envie de bien faire et de travailler pour l'équipe. Ce n'était pas prévu, je ne pensais pas être capable de tenir." 

Le salaire de Julian Alaphilippe

Très sollicité, Julian Alaphilippe a finalement décidé de prolonger son contrat avec l'équipe belge de Deceuninck - Quick-Step au début du mois de juin 2019, pour une durée de 2 ans. Alors que plusieurs médias avançaient une offre de plusieurs millions d'euros de la part d'Ineos, le puncheur a accepté l'offre de son manager Patrick Lefévère. On ne connaît pas le montant exact de sa revalorisation salariale, mais le Français disposerait, selon le journal L'Equipe, d'un salaire compris estimé à 2,3 millions d'euros, ce qui ferait d'Alaphilippe le coureur français le mieux rémunéré du moment, devant Thibaut Pinot (2 millions d'euros).

Julian Alaphilippe en couple avec Marion Rousse

Très longtemps discret au sujet de sa vie privée, Julian Alaphilippe forme désormais un couple plutôt médiatique avec Marion Rousse, ancienne cycliste professionnelle, désormais consultante sur France TV et également directrice adjointe du Tour de la Provence. La jeune femme, qui était en couple de 2008 à 2019 avec Tony Gallopin, un autre cycliste français, s'est confié au sujet de cette nouvelle relation, le 17 avril dernier, dans les colonnes du Parisien. "Peu importe ma vie privée. Je ferai toujours mon boulot pareil et c'est le plus important pour moi, avait-elle précisé. Dans la vie, la priorité, forcément, c'est d'être heureux, on l'est, c'est tout ce que je peux dire". La veille, Julian Alaphilippe avait notamment insisté, dans L'Equipe, sur la "chance" qu'il avait de partager le confinement avec l'ancienne championne, en Andorre : "Elle est vraiment adorable, elle me supporte, m'encourage, un mec comme moi qui est hyperactif, qui aurait besoin de prendre souvent l'air". Julian Alaphilippe et Marion Rousse ont par ailleurs annoncé fin janvier 2021 qu'ils attendaient leur premier enfant.

Tour de France