Luxleaks : le nom des entreprises concernées par le scandale [LISTE]

Luxleaks : le nom des entreprises concernées par le scandale [LISTE] Disney, Skype, Invista... De nouvelles révélations sur le système d'optimisation fiscal au Luxembourg éclaboussent bon nombre d'entreprises.

Le scandale Luxleaks prend de l'ampleur avec les nouvelles révélations du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Désormais, on sait que 35 nouvelles entreprises sont concernées par le système d'optimisation fiscal mis en place au sein du Grand Duché. Elles se rajoutent à la liste des 340 multinationales qui ont passé des accords avec le Luxembourg. Ainsi, aux grandes et puissantes sociétés Amazon, Pepsi Ikea, Apple, Heinz, ou AIG, se rajoutent parmi les plus connues Walt Disney, Skype, Telecom Italia, Bombardier ou encore Kock Industries.

Pour consulter la liste de toutes les entreprises mondiales concernées, il est possible de se rendre sur le site créé par l'ICIJ. Y sont recensées les sociétés qui ont passé des accords avec le Luxembourg pour minimiser au maximum leurs impôts. Walt Disney Luxembourg a ainsi, selon les toutes dernières révélations de l'ICIJ, réussi à obtenir un taux d'imposition de 0,28 %. Ce sont quatre grands cabinets d'audit et de conseil, le "Big Four" qui auraient mis sur pied les fameux "rulings" (accords) : PricewaterhouseCoopers (PwC), KPMG, Ernst & Young et Deloitte. Nombre de sociétés françaises ou travaillant en France sont concernées. Les journalistes du ICIJ ont ainsi établi une liste consacrée à l'Hexagone, sur laquelle apparaît notamment Aviva, Axa Group, BNP Paris / Crédit Agricole, CNP Assurances, Financère Lafayette, Hines, Macquarie Group, Maus Frères, Groupe Caisse d'Epargne et Banque populaire.

Vignette : capture d'écran ICIJ

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google