Valérie Trierweiler : dispute, bagarre, insultes... Elle répond sur Twitter [PHOTO]

Valérie Trierweiler : dispute, bagarre, insultes... Elle répond sur Twitter [PHOTO] L'altercation entre Valérie Trierweiler et deux anciennes amies au Banana Café, il y a quelques jours, à Paris, continue de faire des vagues dans la presse. Et pas seulement dans la presse people. Valérie Trierweiler répond par une photo sur Twitter.

[Mis à jour le 16 octobre 2014 à 17h38] Valérie Trierweiler a de nouveau utilisé son compte Twitter (@valtrier) ce jeudi. Volonté de montrer qu'elle n'est en rien "hystérique" ou simple trait d'humour ? L'ancienne Première dame, a posté une photographie de la soirée du Banana Café, le 29 septembre dernier, où on la voit, tout sourire, "renversée" lors d'une danse manifestement endiablée. Une façon de répondre aux informations de France Dimanche et du Canard Enchainé qui, tour à tour, ont rapporté qu'elle aurait "agressé" deux de ses anciennes amies lors de la soirée.

"Toutes ces rumeurs calomnieuses sont décidément... renversantes !", commente Valérie Trierweiler laconiquement et avec un brin de légèreté sur le réseau social. La photo, déjà publiée sur un site Internet people la semaine dernière, est issue d'une série montrant l'ancienne locataire de l'Elysée au bras d'un travesti lors de la fameuse soirée. Rien de moins ! La preuve, en tout cas, que l'ambiance était festive avant le mystérieux clash.

twitter trierweiler
Comme preuve de sa bonne humeur, Valérie Trierweiler a posté une photographie de la soirée au Banana Café. © Capture Twitter

Valérie Trierweiler ciblée par le Canard

Quand les articles désobligeants sont cantonnés à la presse people, il reste encore un espoir. Mais quand le Canard Enchaîné s'en mêle, les conséquences peuvent être redoutables. Ce mercredi 15 octobre, l'hebdomadaire satirique a rapporté des informations sur la soirée d'anniversaire de Jean-Luc Romero au Banana Café, lors de laquelle Valérie Trierweiler aurait sauté sur deux anciennes amies pour les "gifler" et les "griffer". L'information avait d'abord été rapportée par France dimanche, puis démentie par plusieurs témoins (un journaliste, un photographe, le patron du Banana et même Jean-Luc Romero himself).

Mais le Canard a interrogé d'autres personnes présentes qui ont témoigné de la furie qui a saisi soudain l'ancienne première dame. Et elles confirment en substance les informatiosn de France Dimanche selon lesquelles Valérie Trierweiler, "passablement éméchée", aurait bondi sur Valérie de Sennevielle, l'ex-épouse du ministre Michel Sapin et sur Nathalie Mercier, son ancienne attachée de presse. Le motif : une prise de distance de ces deux anciennes amies proches lors de la sortie du livre "Merci pour ce moment".

"Gros porc de Sapin", "cette p... de Gayet"

Interrogée elle-même par le Canard, Valérie Trier­wei­ler avoue "une simple dispute". Mais l'hebdomadaire indique aussi que la violence fut terrible et que les insultes ont fusé. L'ex-Première dame aurait même "agrippé le visage" et "griffé le bras" de Valérie de Senneville. Dans sa bouche, des mots extrêmement crus : "Je vais te détruire, toi et ton gros porc de Sapin !" écrit le Canard Enchaîné.

Quand Nathalie Mercier a tenté de calmer le jeu, Valérie Trierweiler aurait redoublé de violence. "Toi, la grosse, tire-toi d'ici, tu n'as rien à faire [...]. Tu as déjà dû te jeter aux pieds de cette p. de Gayet !", aurait alors déclaré mot pour mot Valérie Trierweiler avant de s'éloigner... et de revenir de plus belle en traitant son interlocutrice de "traitre" et en lui empoignant le cou. De quoi relancer les spéculations sur la santé mentale de Valérie Trierweiler.

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google