Les excuses pour le discours de Dakar

Donnez votre avis - Le 26 juillet 2007, le président Nicolas Sarkozy prononce un discours à Dakar où il déclare que "l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire". La polémique gonfle et atteint même son paroxysme quand Ségolène Royal demande pardon au nom de la France. Un acte jugé comme une provocation.
© AFP
Suggestions de contenus