Epuisantes dépenses

C'est bien connu, les déficits, ça l'irritait. Après l'annonce de nouvelles dépenses, le président de la Cour des comptes Philippe Séguin, aujourd'hui décédé, l'avait encore rappelé en reprenant, avec une pointe d'ironie, les propos ne Nicolas Sarkozy sur les "caisses vides" de l'Etat en 2008 : "Ce n'est pas parce que les caisses sont vides qu'elles sont inépuisables".
©  Montage L'Internaute Magazine

Suggestions de contenus