Législatives 2017 : les résultats par ville et par circonscription

Législatives 2017 : les résultats par ville et par circonscription LEGISLATIVES 2017 - Passé le sacre d'Emmanuel Macron lors de la présidentielle, le résultat des élections législatives 2017 devait donner au chef de l'Etat une majorité à l'Assemblée nationale. Découvrez tous les résultats près de chez vous...

Saisissez le nom de votre ville ou de votre département pour connaitre le résultat de l'élection près de chez vous :

Les élections législatives ont traditionnellement vocation à donner ou non au président élu la majorité nécessaire pour gouverner le pays. Après le résultat de la présidentielle 2017, ce scrutin permet donc aux citoyens français d'élire au suffrage universel direct leur député, le représentant de leur circonscription, chargé durant son mandat de voter les lois après en avoir débattu au sein de l'Assemblée nationale. Pour Emmanuel Macron, fraîchement élu président de la République, il existait trois possibilités avant le résultat de ces législatives : obtenir une majorité absolue pour voter ses réformes avec plus de la moitié des élus, arracher une majorité de circonstance composée de groupes EM!, de droite et de gauche acquis à sa cause, ou bien laisser la main à une autre formation politique (LR et l'UDI,  la France Insoumise ou le FN) lui imposant une cohabitation. C'est bien le premier scénario qui s'est concrétisé.

Résultat des élections législatives

SECOND TOUR - Dans le détail, en nombre de sièges, La République en marche obtient 308 sièges et son allié le MoDem 42 sièges, Les Républicains 113 sièges, l'UDI 18 sièges, les divers droite 6 sièges, le Parti socialiste 29 sièges, le PRG 3 sièges, les divers gauche 12 sièges, La France insoumise 17 sièges, les écologistes 1 sièges, le Parti communiste 10 sièges, le Front national 8 sièges, Debout la France 1 siège, les régionalistes 5 sièges. L'abstention atteint 57,36% des inscrits, un record (chiffres du ministère de l'Intérieur). Le président de la République et son gouvernement pourront normalement disposer d'un nombre d'élus suffisant pour faire passer leurs réformes.

Assemblée nationale 2017
Les rapports de force dans la nouvelle Assemblée nationale (cliquer pour agrandir). © Linternaute.com / Source : ministère de l'Intérieur

Outre les résultats en nombre de sièges (lire en haut de cet article), des résultats aux législatives, en nombre de voix, ont aussi été livrés par le ministère de l'Intérieur : la République en marche obtient 43,06%, devant LR à 22,23%, le FN à 8,75%, le Modem à 6,06%, le PS à 5,68%, la France insoumise à 4,86%, l'UDI à 3,04%, les "divers droite" à 1,68%, les "divers gauche" à 1,45%, le PC à 1,2%, les régionalistes à 0,76%, les radicaux de gauche à 0,36%, les écologistes à 0,13%, l'extrême droite et Debout le France à 0,1%. Divers : 0,55%. L'abstention lors de ces législatives est de 57,36%.

Nuances de Candidats Voix % Inscrits % Exprimés Nb Sieges
La République en marche 7 826 432 16,55 43,06 306
Les Républicains 4 040 016 8,54 22,23 113
Modem 1 100 790 2,33 6,06 42
Parti socialiste 1 032 985 2,18 5,68 29
La France insoumise 883 786 1,87 4,86 17
Union des Démocrates et Indépendants 551 760 1,17 3,04 17
Divers gauche 263 619 0,56 1,45 11
Parti communiste français 217 833 0,46 1,2 10
Front National 1 590 858 3,36 8,75 8
Divers droite 306 240 0,65 1,68 6
Régionaliste 137 453 0,29 0,76 5
Parti radical de gauche 64 860 0,14 0,36 3
Divers 100 574 0,21 0,55 3
Ecologiste 23 197 0,05 0,13 1
Debout la France 17 344 0,04 0,1 1
Extrême droite 19 030 0,04 0,1 1

Les élus du 2e tour des législatives : au FN, Marine Le Pen est élue à Hénin-Beaumont, comme son compagnon Louis Aliot à Perpignan, Emmanuelle Ménard à Béziers, Gilbert Collard dans le Gard, Bruno Bilde dans le Pas-de-Calais ou Sébastien Chenu dans le Nord. Jacques Bompard est réélu dans le Vaucluse. A la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon est élu à Marseille, Alexis Corbière, Eric Coquerel et Clémentine Autain en Seine-Saint-Denis, François Ruffin à Amiens et Marie-George Buffet (PCF) en Seine-Saint-Denis. Les ministres Bruno Le Maire, Marielle de Sarnez, Mounir Majoubi, Christophe Castaner et Richard Ferrand sont élus respectivement dans l'Eure, à Paris, les Alpes-de-Haute-Provence et le Finistère. Le porte-parole d'En Marche Benjamin Griveaux est aussi élu à Paris, comme Cédric Villani dans l'Essonne. A gauche, l'ancien Premier ministre Manuel Valls l'emporte à Evry, comme l'ancien ministre Stéphane Le Foll dans la Sarthe, Delphine Batho dans les Deux-Sèvres, Barbara Pompili dans la Somme ou François de Rugy en Loire-Atlantique. A droite, Eric Ciotti est élu à Nice, Eric Woerth dans l'Oise, Pierre-Yves Bournazel et Claude Goasguen à Paris, Thierry Solère dans les Hauts-de-Seine, Daniel Fasquelle dans le Pas-de-Calais, Guillaume Peltier dans le Loir-et-Cher et Jean-Christophe Lagarde en Seine-Saint-Denis. Nicolas Dupont-Aignan serait élu à Yerres.

Les battus du 2e tour des législatives : au FN, Florian Philippot a annoncé sa défaite en Moselle, son frère Damien Philippot échoue aussi dans l'Aisne. Au PS, l'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem est battue à Villeurbanne, Marisol Touraine en Indre-et-Loire, Myriam El Khomri à Paris, Jean-Jacques Urvoas dans le Finistère. C'est aussi le cas de l'ancien député PS frondeur Christian Paul dans la Nièvre. A droite, Nathalie Kosciusko-Morizet est aussi battue, comme Louis Giscard d'Estaing perdant face à Laurence Vichnievsky (Modem) dans le Puy-de-Dôme, David Douillet dans les Yvelines, le juppéiste Gilles Boyer dans les Hauts-de-Seine ou le filloniste Jérôme Chartier dans le Val d'Oise.

Par département

Cliquez sur un département dans la carte ci-dessous pour retrouver tous les résultats des législatives par circonscription.

Par ville

Sélectionnez une ville pour consulter ses résultats et retrouver la ou les circonscriptions correspondantes.

► Voir toutes les villes

PREMIER TOUR - Les résultats des élections législatives ont donné un large avantage à La République en Marche et à son allié du Modem au premier tour, qui ont raflé 32,32% des suffrages à eux deux. Les autres formations politiques ont été laminées : Les Républicains obtenait moins de 16%, le FN était loin de ses ambitions de la présidentielle, La France insoumise enregistrait également un score décevant au regard de celui de Jean-Luc Mélenchon lors de la présidentielle. Quant au PS, il sortait exsangue de cette séquence politique. Voici les résultats nationaux définitifs établis par le ministère de l'Intérieur.

Nuances de Candidats Voix % Inscrits % Exprimés Nb Sieges
La République en marche 6 390 866 13,43 28,21 1
Les Républicains 3 573 381 7,51 15,77  
Front National 2 990 583 6,29 13,2  
La France insoumise 2 497 640 5,25 11,02  
Parti socialiste 1 685 796 3,54 7,44  
Ecologiste 973 826 2,05 4,3  
Modem 932 231 1,96 4,11  
Union des Démocrates et Indépendants 687 162 1,44 3,03 1
Divers droite 625 423 1,31 2,76  
Parti communiste français 615 553 1,29 2,72  
Divers 500 608 1,05 2,21  
Divers gauche 362 326 0,76 1,6 1
Debout la France 265 457 0,56 1,17  
Régionaliste 204 080 0,43 0,9  
Extrême gauche 175 442 0,37 0,77  
Parti radical de gauche 106 287 0,22 0,47  
Extrême droite 68 326 0,14 0,3  

Sondages des législatives 2017

Résultat du dernier sondage du 16 juin 2017 -  Selon une dernière estimation du nombre de sièges réalisée par Odoxa Dentsu Consulting pour Le Point le vendredi 16 juin 2017, entre 430 à 460 élus sur 577 devaient échoir à La République en Marche, 70 à 95 sièges pour Les Républicains-UDI, 25 à 35 sièges pour le Parti socialiste et ses alliés, 8 à 17 sièges pour la France insoumise et 1 à 6 sièges pour le Front national. Selon l'estimation d'Opinionway/Orpi pour les Echos et Radio Classique dévoilée la veille, la République en Marche devait avoir 440 à 470 élus sur 577, Les Républicains-UDI 70 à 90 sièges, le Parti socialiste 20 à 30 sièges, la France insoumise 5 à 15 sièges et le Front national 1 à 5 sièges.

Candidats des élections législatives 2017

Candidats aux législatives à gauche

Au Parti socialiste, la liste complète des candidats socialistes aux élections législatives a été publiée sur ce document officiel. EELV avait investi des candidats dans 459 circonscriptions. La liste des candidats écologistes était disponible ici. A la France insoumise, formation politique de Jean-Luc Mélenchon, une carte interactive a été mise en ligne pour présenter les femmes et les hommes investis dans chaque circonscription (à retrouver ici). Le Parti communiste présentait enfin sa propre liste de candidatures (à retrouver ici).

Candidats aux législatives En Marche!

Emmanuel Macron avait fixé un certain nombre de critères pour les investitures de ses candidats : "La moitié au moins seront des nouveaux candidats, qui viennent de la société civile, qui viennent de la vie active". Et d'ajouter d'autres exigences : "parité", "probité" (casier judiciaire vierge), "pluralisme et cohérence". L'équipe d'Emmanuel Macron a révélé sa liste définitive de candidats investis le jeudi 11 mai 2017 (à retrouver ici).

Candidats aux législatives à droite

A droite, chez Les Républicains, les débats sur les investitures ont été animés. En cause, la volonté initiale de Nicolas Sarkozy d'attribuer les circonscriptions aux candidats bien avant les primaires de la droite et du centre. La désignation de François Fillon puis sa défaite ont changé la donne. La liste complète de tous les candidats LR investis pour les législatives a été mise en ligne sur cette page du site officiel du parti LR et tous les candidats de l'UDI sur cette page.

Candidats aux législatives au FN

Marion Maréchal Le Pen, la seule élue FN à l'Assemblée nationale, a décidé de ne pas être de nouveau candidate dans le Vaucluse, elle s'est en effet retirée temporairement de la vie politique. Florian Philippot est investi dans la 6e circonscription de Moselle. L'apparenté FN Gilbert Collard est candidat dans le 2e circonscription du Gard dont il est le député sortant. La liste complète des candidats investis par le FN a été diffusée sur cette page du site officiel du parti.

Date des élections législatives 

Les élections législatives ont été programmées les 11 et 18 juin 2017. Les dates ont été fixées officiellement en Conseil des ministres le 4 mai 2016. Le scrutin intervient quelques semaines après l'élection présidentielle, qui a eu lieu les 23 avril et 7 mai. La loi organique du 15 mai 2001 fixe au troisième mardi du mois de juin la fin des pouvoirs des élus de l'Assemblée nationale sortante, cinq ans après leur désignation. Les nouveaux députés sont élus pour la 15e législature de la Ve République et siégeront jusqu'en 2022, puisque les législatives ont lieu tous les 5 ans. Mais la Constitution française prévoit également des élections législatives dans le cas où le président de la République décide de dissoudre l'Assemblée nationale.

Elections législatives : fonctionnement et mode de scrutin

Les députés sont élus au suffrage universel, dans un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Il y a en réalité autant d'élections qu'il y a de circonscriptions, c'est à dire 577 depuis la révision constitutionnelle de juillet 2008. Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit recueillir la majorité absolue des voix, et au moins 25 % de suffrages d'électeurs inscrits sur les listes électorales. Si ce n'est pas le cas, est organisé un second tour entre les candidats ayant obtenu au minimum 12 % des voix des électeurs inscrits et qui souhaitent se maintenir. A l'issue du second, le candidat ayant obtenu le plus de suffrages exprimés sur son nom est élu député. En cas d'égalité parfaite en nombre de voix, le code électoral indique que c'est le candidat le plus âgé qui remporte l'élection.

Autour du même sujet